Chronique CD : Eine Kleine Nachtmusik
Vous vous souvenez de « Hammer of Thor » de Riton, ce track minimalo-épique sorti en 2007 ?

Eine Kleine Nachtmusik

Henry Smithson de Newcastle upon Tyne semble s’être pris de passion pour toute la culture nordique puisqu’il a intitulé son dernier projet Eine Kleine Nachtmusik.
Bon ok, ce disque n’est pas paru tout récemment mais il est un peu passé inaperçu dans le déluge de sorties dont nous abreuve les maisons de disques. Et c’est bien dommage car cet album est une petite merveille de kosmische musik. Riton a du se plonger dans l’écoute attentive des intégrales de groupes tels que Can, Faust, Amon Düül, Ash Ta Tempel et autres teutons des années 70, potasser le livre de Julian Cope « Krautrocksampler et faire un pèlerinage à Düsseldorf par exemple avant de composer son album. Il n’a pas oublié de coller à son époque en étant plus percutant que pouvaient l’être ses inspirateurs en arrondissant le tout de rythmes biens sentis et de sonorités acid beaucoup plus actuelles.

Cet album dans son ensemble respire une certaine nostalgie, le track « Götterdämmerung » pourrait arracher des larmes aux plus endurcis. « Die Fontäne » aurait pu être composé dans un ashram indien à l’ombre d’un figuier. Riton serait-il devenu bouddhiste ? Je ne connais pas la réponse mais ce dont je suis sûr c’est que sa musique respire la sincérité et c’est très bien comme ça.