Editors @ le Trianon, Paris | 21.10.2013

Editors @ le Trianon, Paris | 21.10.2013

Editors

Mon premier vrai concert d’Editors depuis le Bataclan de 2008. Pas mal de choses ont changé, en 5 ans. Un album à contre-pied du précédent en 2009, le départ d’Urbanowicz, le guitariste en chef, puis un nouvel album plus réussi. Laissé seul aux commandes, Tom Smith fait le show comme à son habitude, multipliant les postures tentaculaires et les étirements élastiques en envahissant tout l’espace sonore de sa voix grave. La setlist est parfaitement pensée. Editors alternent les albums et retravaillent les versions (The Phone Book en solo acoustique et Nothing accéléré et épaissi). Le Trianon tape des mains et reprend les paroles en chœur. Par moment, on se croirait en plein concert de U2. On passera le bonhomme qui plombe un peu l’ambiance avant le troisième démarrage de Honesty en hurlant « WHERE IS CHRIIIIIS? » (Urbanowicz), et on ne retiendra que le meilleur : Editors a excellemment bien orchestré son show, Tom Smith emmène les foules comme personne et je réalise, après les avoir entendus en live, que les deux derniers Editors ont plus de potentiel que l’on pourrait croire. Mieux : In This Light and on This Evening n’est pas l’album pourri que j’ai décrié en 2009, il est simplement différent. En le [re]découvrant en 2013, je l’aime bien. Toutes mes excuses à Editors et leur entourage pour le mal que j’ai pu dire de leur troisième album à sa sortie. Pardon.

Mais je m’égare.

Discographie

Bon groupe, donc. Et de plus en plus d’hymnes rock, et un vrai leader charismatique. Tout ça pourrait finir dans des stades, un jour. Ce serait mérité.

20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16
20131023-16

J'aime le noir et blanc qui bave et le rock garage bien gras.
11 réponses sur « Editors @ le Trianon, Paris | 21.10.2013 »

Bonjour

Votre review est sympathique.

Vous êtes déjà plus objectif que votre confrère Louis qui avait sabré le dernier album (à ce propos les commentaires laissés ont été supprimé, bonjour la liberté d’expression)

Par contre, je ne suis pas d’accord pour Editors dans un stade, ça ne décollera pas… Ils ont déjà essayé en étant en première partie de Muse au Stade de France, j’ai eu des retours catastrophiques… Bon après ca date d’il y a 2 ans, ils ont (encore) progressé depuis donc qui sait…

Mais pour moi leur son et leur style restent indissociables des petites salles…

7ème concert pour ma part et ce fut le meilleur (pourtant il fallait y aller pour détrôner le Bataclan ’08)

Bref vivement le prochain !

ps : superbe reportage photo !

Et bien j’aimerais donc connaître la raison
Parce que j’ai dit que la critique de l’auteur était sans fondement ? On sentait qu’il avait survolé l’album qu’il a eu peine à écouter…

Alors oui chacun à le droit de donner son avis mais il faut argumenter, ce qui n’était pas le cas…

Pour info, voici le review en question :
https://www.soul-kitchen.fr/40328-chronique-editors-the-weight-of-your-love

je vois 6 commentaires mais un seul est affiché, bug technique ou modération dû à un problème d’égo ?

Il y a eu un crash du site avec perte de données. T’inquiètes pas pour nos egos, et dire qu’on chronique des disques sans les écouter n’a pas de sens, ce site n’est pas un site commercial, on n’a pas besoin d’écrire juste pour écrire…

Attention je ne dis pas que vous êtes tous comme cela et que c’est le cas sur tous les albums que vous écoutez (je ne connaissais même pas le site avant) mais sur cette review de l’album c’est le ressenti que j’ai eu par rapport à cet auteur et je n’étais pas le seul…

Bravo Wall, belle série
et pour Alain, oui… plus on aime l’artiste plus on se défonce pour sortir de beau clichés…
c’est la motivation ou l’inspiration !

Merci Max, merci Fabien ! Pour le stade, je pense qu’ils peuvent y arriver [quoique n’ayant pas vu non plus leur SdF puisque j’y étais le jour de Kasabian que je n’ai d’ailleurs pas vus non plus car nous autres photographeux étions enfermés à la cave], mais pas maintenant. Mais ils ont le potentiel. Reste à voir s’ils y tiennent.

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Editors + Whispering Sons @ Salle Pleyel, Paris | 30.01.2020

Photos : Editors + Whispering Sons @ Salle Pleyel, Paris | 30.01.2020

Editors Mon premier vrai concert d’Editors depuis le Bataclan de 2008. Pas mal de choses ont changé, en 5 ans. Un album à contre-pied du précédent en 2009, le départ d’Urbanowicz, le guitariste en chef, puis un nouvel album plus réussi. Laissé seul aux commandes, Tom Smith fait le show comme à son habitude, multipliant les postures tentaculaires et les…

Plus dans Photos de concert

Kiss, Paléo Festival Nyon 2022

Photos : Paléo Festival 2022, 19-24 juillet 2022

Le Paléo festival revient après trois ans d’une longue attente et démarre dans un gros son et un soleil de plomb. La journée pleine de sueurs, de guitares, de grosses basses jusqu’au bout de la nuit… et de beaucoup, beaucoup de litres de bière.
Les Eurockéennes, Belfort, 02/07/2022

Photos : Eurockéennes de Belfort 2022, 2-3 juillet

Les Eurocks 2022 ont connu un orage brutal obligeant la direction du festival à annuler les concerts du jeudi 30 juin et du vendredi 1er juillet pour sécuriser le site. Voici donc les photos des concerts du samedi 2 juillet et de l’ambiance dans le public.
Optimo (Espacio) @ Festival Yeah 2022, 05-06-2022

Dire oui au Yeah!

C’était le retour du Yeah! festival les 3, 4 et 5 juin dans le village enchanteur de Lourmarin. Le drapeau des musiques pas comme les autres était hissé au sommet du château et avec à la tête des corsaires, Laurent Garnier en ours bien léché.