Catégories
Chroniques d'albums

Editors – The Weight Of Your Love

Editors – The Weight Of Your Love
Editors – The Weight Of Your Love
Editors – The Weight Of Your Love

Les Editors ont sorti deux premiers disques honnêtes. The Back Room et An End Has a Start avaient un stock de bonnes chansons non négligeable. On se disait qu’une fois totalement libérée de ses influences, la bande de Tom Smith pourrait produire un grand disque. Et bien non.
Deux mauvaises nouvelles plus tard (un album qui vire à l’électro de supermarché et le départ du guitariste Chris Urbanowicz), voilà les Editors avec un quatrième disque au potentiel catastrophique important. Pari gagné.

Editors

Évidemment, quand on sort des singles du calibre de Bones ou de Munich et que l’on se retrouve sans guitariste… Les choses se compliquent. On recrute des pigistes et on se retrouve à jouer le rôle de Chamberlain à Munich. On tente de sauver le navire. C’est peu ou prou le rôle des deux premiers morceaux. The Weight ouvre l’album de manière correcte et Sugar brûle de la plus belle des manières avec ses lames de rasoir en guise de riffs. On se dit que le départ d’Urbanowicz n’est pas si grave. Que nenni…

Editors – A Ton Of Love

C’est après que les choses se compliquent. Le premier single, A Ton Of Love est un pastiche d’Echo and the Bunnymen. Il y a quelques années, les Editors biberonnaient aux disques des Chameleons et de Joy Division. Mais le tout était fait de manière intelligente. Là, on croit entendre un groupe jouant ses compositions dans un bar miteux de Plymouth. Et nous n’avons rien contre Plymouth. C’est pour dire. Les Editors tombent dans le grossier et le vulgaire.

Le reste ? On alterne entre soupe et plat indigeste. Les Editors ont troqué les costumes étriqués des premiers disques pour des habits peu adaptés à leur fine silhouette.
Formaldehyde et tout le reste (ne nous gênons pas) alternent entre mauvais goût et rock F.M. douteux. The Phone Book ? Où est la chanson ?
What Is This Thing Called Love (quel titre) fait rire avec ses accents hystériques.
Bref, n’en jetez plus. Arrêtons le massacre.

Editors – The Weight Of Your Love2.0
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
1 réponse sur « Editors – The Weight Of Your Love »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Editors - In Dream

Editors – In Dream

Les femmes et les enfants d’abord! Le naufrage continue pour les Editors et ce nouveau disque repousse les limites déjà bien mises à mal par le précédent. Les Editors continuent donc le sabordage en règle de leur propre navire. Tels les pirates d’Astérix et Obélix, la vigie s’alerte dès qu’elle voit le bon goût s’approcher.

Plus dans Chroniques d'albums

Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.