Catégories
Chroniques d'albums

Editors – The Weight Of Your Love

Editors – The Weight Of Your Love
Editors – The Weight Of Your Love
Editors – The Weight Of Your Love

Les Editors ont sorti deux premiers disques honnêtes. The Back Room et An End Has a Start avaient un stock de bonnes chansons non négligeable. On se disait qu’une fois totalement libérée de ses influences, la bande de Tom Smith pourrait produire un grand disque. Et bien non.
Deux mauvaises nouvelles plus tard (un album qui vire à l’électro de supermarché et le départ du guitariste Chris Urbanowicz), voilà les Editors avec un quatrième disque au potentiel catastrophique important. Pari gagné.

Editors

Évidemment, quand on sort des singles du calibre de Bones ou de Munich et que l’on se retrouve sans guitariste… Les choses se compliquent. On recrute des pigistes et on se retrouve à jouer le rôle de Chamberlain à Munich. On tente de sauver le navire. C’est peu ou prou le rôle des deux premiers morceaux. The Weight ouvre l’album de manière correcte et Sugar brûle de la plus belle des manières avec ses lames de rasoir en guise de riffs. On se dit que le départ d’Urbanowicz n’est pas si grave. Que nenni…

Editors – A Ton Of Love

C’est après que les choses se compliquent. Le premier single, A Ton Of Love est un pastiche d’Echo and the Bunnymen. Il y a quelques années, les Editors biberonnaient aux disques des Chameleons et de Joy Division. Mais le tout était fait de manière intelligente. Là, on croit entendre un groupe jouant ses compositions dans un bar miteux de Plymouth. Et nous n’avons rien contre Plymouth. C’est pour dire. Les Editors tombent dans le grossier et le vulgaire.

Le reste ? On alterne entre soupe et plat indigeste. Les Editors ont troqué les costumes étriqués des premiers disques pour des habits peu adaptés à leur fine silhouette.
Formaldehyde et tout le reste (ne nous gênons pas) alternent entre mauvais goût et rock F.M. douteux. The Phone Book ? Où est la chanson ?
What Is This Thing Called Love (quel titre) fait rire avec ses accents hystériques.
Bref, n’en jetez plus. Arrêtons le massacre.

Editors – The Weight Of Your Love2.0
4/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article
1 réponse sur « Editors – The Weight Of Your Love »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Editors - In Dream

Editors – In Dream

Les femmes et les enfants d’abord! Le naufrage continue pour les Editors et ce nouveau disque repousse les limites déjà bien mises à mal par le précédent. Les Editors continuent donc le sabordage en règle de leur propre navire. Tels les pirates d’Astérix et Obélix, la vigie s’alerte dès qu’elle voit le bon goût s’approcher.

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…