Timber Timbre et Mogwai partageant la scène aux Nuits de Fourvière, c'était un peu l'alliance de la carpe et du lapin. Et Pourtant...

Quand Taylor Kirk de Timber Timbre déboule sur scène avec son front luisant, son pantalon blanc immaculé mettant en valeur son gros paquet et entonne le premier titre de sa voix de crooner suavement sexy et cafardeuse, on se dit que peut être que la pluie qui tombe sans discontinuer depuis plus d’une heure va rendre grâce, terrassée par le sex-appeal inusité du cintré canadien.
Et bien non, Jupiter Pluvius n’aura sans doute pas eu assez d’offrandes ce soir là, privé des coussins volants dangereusement gorgés d’eau. Mais le public encapuchonné et emmailloté dans des ponchos pour les plus prévoyants réserve un très bon accueil au blues modernisé du chaman au timbre si particulier. C’est bien à un rêve éveillé et humide auquel nous assistons, hypnotisé par ce groupe fascinant comme le révérend Harry Powell séduisant les enfants dans The Night of the Hunter.

Timber Timbre – NPR Music Tiny Desk Concert

Discographies

Quand surgissent les écossais de Mogwai, la douche ne s’est pas arrêtée. La nuit est tombée et l’humidité et le froid se font davantage ressentir. Pourtant, cela sera l’un des grands moments de ces Nuits de Fourvière 2014 avec ces longues plages instrumentales telluriques, montagnes russes musicales où les émotions sont ballottées en tous sens. Bien sûr, les membres du groupes sont souvent immobiles, hiératiques, dans une posture marmoréenne mais ils envoient sacrément du lourd. Le public ondule, vacille, chavire sous les coups de boutoirs électriques des cinq de Glasgow auquel s’ajoute un violoniste percutant. L’enchaînement Mexican Grand Prix / Auto Rock / How to be a Werewolf est redoutable d’efficacité sonique mais ils assomment la concurrence au rappel avec un Mogwai Fear Satan furibard et rougeoyant qui emporte tout. La pluie n’a pas cessé, certains regards hagards prouvent que l’on vient d’assister à un moment suspendu d’une intensité rare, les jeans sont lourds, gorgés d’eau mais le cœur est léger.

Mogwai – Primavera Sound Festival 2014

Setlist

  • Heard About You Last Night
  • Friend of the Night
  • Take Me Somewhere Nice
  • Master Card
  • Ithica 27ø9
  • White Noise
  • Mexican Grand Prix
  • Auto Rock
  • How to Be a Werewolf
  • Deesh
  • Remurdered
  • We’re No Here

Rappel

  • Hunted by a Freak
  • Mogwai Fear Satan
Date : 06 Juillet 2014

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Jeanne Added - Nuits de Fourvière | 27.07.2023

Coline Rio & Jeanne Added @ Nuits de Fourvière | 27.07.2023

La toujours ‘sensational’ Jeanne Added poursuivait sa mue musicale aux Nuits de Fourvière avec un set mêlant sonorités électroniques au funk et à la soul. Coline Rio ouvrait la soirée avec les titres de son premier album, Ce qu’il restera de nous paru cette année.
Vc

Aboliremo l’ignoranza !

Vinicio Capossela, notre barde barbu italien préféré revient avec un titre, La parte del torto avant un nouvel album le 21 avril, Tredici canzoni urgenti.
Kae Tempest - The Line Is a Curve

Vidéo : Kae Tempest avec Lianne La Havas – No Prizes

Tempête sous un crâne. On n’arrête pas les ouragans. Cinq recueils de poésies, quatre pièces de théâtre, un roman, cinq albums Kae Tempest nous emporte dans un tourbillon de mots et de maux vers des côtes salées.

Plus dans Concerts (live reports)

Alela Diane@ Espace Albert Camus (Bron) | 23.11.2023

Photos : Alela Diane @ Espace Albert Camus | 23.11.2023

Ah Alela ! Notre histoire d’amour se poursuit avec Alela Diane qui une fois de plus a soigné bien des maux en chansons avec ses deux formidables musiciennes sur la très belle scène de l’Espace Albert Camus de Bron près de Lyon.