Catégories
Chroniques d'albums

Fabric 48 : Radioslave

Chronique : Fabric 48 - Radioslave

Les beaux jours aidant, envie de prolonger cet été malgré la sinistrose de la rentrée. Plongez vous à fort volume dans l’écoute de la 48éme livraison de Fabric qui invite cette fois l’éminence grise de Rekids, j’ai nommé M. Matt Edwards aka Radioslave. Ne vous fiez pas à l’étrangeté de la pochette qui pourrait laisser présager d’un mix dark et froid voire au pire d’un mix à la Justice. Que nenni, Radioslave vous entraîne plus d’une heure dans des contrées beaucoup plus chaudes et hispanisantes. En effet, ce mix est une formidable ode à l’hédonisme house à grands renforts de house tribale, de percussions en veux tu en voilà et de vocaux olé-olé (parfois trop comme sûr le tube « La Mezcla »).

La grande force de Radioslave est de savoir capturer son auditoire et de l’entraîner dans un tunnel répétitivement hypnotique de plus d’une heure si bien qu’à la fin du mix on se dit « Déjà ! »… Une belle livraison donc pour Fabric qui sort parfois des compiles d’un goût crossover un peu limite.

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Sandwell District - Fabric 69

Sandwell District – Fabric 69

Sandwell District – Fabric 69 En ce beau mois d’avril c’est le retour des gais lurons de Sandwell District aka Silant Servant, Function et Regis. Bon comme il paraît que l’hiver n’en finit pas de s’éterniser en France, finalement vous ne serez pas surpris par tant de froideur.
Fabriclive 60 / Brodinski

Fabriclive 60 / Brodinski

Il sont sympas Mixmag de nous filer un album complet comme ça. Fabric aussi en autorisant la diffusion en streaming. D’un autre côté vu que ledit E.P. est disponible gratuitement un peu partout ils n’ont pas d’autre choix.
clip : Agoria - Fabric 57

Agoria : Fabric 57

Il conviendra d’être vigilant pour ma chronique du mix d’Agoria chez les londoniens de Fabric, en effet les ayatollah du web, prompts à dégainer à la moindre erreur, omission ou faute d’orthographe veillent…

Plus dans Chroniques d'albums

Ian Skelly – Drifters Skyline

Attention. Il va être question d’un super disque que vous ne pourrez écouter que sur votre chaîne hi-fi ou si vous un compte Apple Music.
Alain Johannes - Hum

Alain Johannes – Hum

Producteur et musicien qu’on retrouve aux cotés des Queens of the Stone Age, sur scène avec Them Crooked Vultures, ou en studio avec feu Chris Cornell, PJ Harvey Mark Lanegan, Alain Johannes a un CV qui en couche plus d’un. Et un nouvel album solo, le troisième, qui va accompagner nos journées du lever au…
The Jayhawks -XOXO

The Jayhawks – XOXO

Deux ans après l’impeccable Back Roads And Abandoned Motels, les Jayhawks ne lâchent pas l’affaire et reviennent avec le très bon XOXO.

Protomartyr – Ultimate Success Today

Josey Casey, le chanteur de Protomartyr pense qu’Ultimate Success Today est le meilleur disque du groupe. A l’écoute des onze chansons qui le composent, l’obligation est faite de lui donner raison. Plus forts que les Fontaines D.C., plus violents que les Idles, les Protormartyr sont les vrais méchants du circuit.
DMA'S - The Glow

DMA’S – The Glow

En 2015, les DMA’S sortaient de nulle part et faisaient revivre la brit pop. En 2020, les DMA’S sont installés au sommet du rock (australien) et commettent l’irréparable avec The Glow.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…