Chronique : Fabric 48 - Radioslave

Les beaux jours aidant, envie de prolonger cet été malgré la sinistrose de la rentrée. Plongez vous à fort volume dans l’écoute de la 48éme livraison de Fabric qui invite cette fois l’éminence grise de Rekids, j’ai nommé M. Matt Edwards aka Radioslave. Ne vous fiez pas à l’étrangeté de la pochette qui pourrait laisser présager d’un mix dark et froid voire au pire d’un mix à la Justice. Que nenni, Radioslave vous entraîne plus d’une heure dans des contrées beaucoup plus chaudes et hispanisantes. En effet, ce mix est une formidable ode à l’hédonisme house à grands renforts de house tribale, de percussions en veux tu en voilà et de vocaux olé-olé (parfois trop comme sûr le tube « La Mezcla »).

La grande force de Radioslave est de savoir capturer son auditoire et de l’entraîner dans un tunnel répétitivement hypnotique de plus d’une heure si bien qu’à la fin du mix on se dit « Déjà ! »… Une belle livraison donc pour Fabric qui sort parfois des compiles d’un goût crossover un peu limite.