Catégories
Interviews

Gare aux Last Train !

Last Train @ Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, 30/08/2015

S’il y a bien quelque chose qu’on ne pourra pas reprocher aux membres des Last Train, c’est le planning de leur tournée.
Non seulement, ces jeunes gens sont annoncés comme une machine de guerre en live mais en plus ces jeunes gens tournent aux quatre coins de la France comme aucun autre groupe. Il ne faudra pas faire plus de cinquante kilomètres en France pour aller voir ce rouleau compresseur électrique.


Les types ont réussi cet été à retourner les festivals ET la presse, c’est dire l’exploit !
Pour les chansons, ce quatuor de Men In Black occupent les mêmes ondes que le Black Rebel Motorcycle Club avec une dose de speed non négligeable.

Attention, danger !

Au niveau de l’écriture Last Train est une démocratie ? Un régime autoritaire, Qui écrit les chansons ?

Jean-Noel : On n’adhère pas au concept du collectif, une idée ne peut pas venir en même temps de la tête de quatre personnes en étant en accord total. Il y a toujours quelqu’un qui apporte une idée particulière, parfois une chanson presque entière, parfois des paroles. Et si ça part à chaque fois d’un ressenti ou d’une expérience personnelle, on arrange tous ensemble et le concept devient « notre ». Quand on joue de la musique ensemble, on est très en phase.

Un nouvel EP arrive. Où a t-il été enregistré ? Qui l’a produit ?

Jean-Noel : En studio, on travaille avec une personne formidable : Rémi Gettliffe. Un très bon technicien, un excellent musicien. On a grandi avec lui, il nous a appris beaucoup de choses et comme toutes les personnes qui nous entourent dans cette aventure, c’est un ami avant d’être un collègue.

Évidemment les blousons noirs et les grosses guitares font penser aux BRMC. Vous vous rappelez de votre première écoute des BRMC ? Du BJM ?

Jean-Noel : Je ne sais pas si on se souvient des premières écoutes de BRMC et de BJM, mais il s’agit de deux groupes dont on peut se taper la discographie sans être à aucun moment lassé. Aujourd’hui la musique se consomme rapidement : un album sort et il meurt quelques semaines plus tard, car les gens se lassent et veulent tout de suite du neuf. On n’a pas eu de période où l’on était à fond BJM ou à fond BRMC. Leurs albums sont pour nous de vrais classiques et on sera fier un jour de le présenter à nos enfants en disant : « T’as vu, quand j’étais jeune aussi il y avait des groupes de rock’n’roll légendaires qui officiaient. Tout ne se passait pas dans les années 70’s ».

Last Train – FIRE

Vous vous êtes formés en 2005. Les choses s’accélèrent depuis 2013 si je ne me trompe pas. Il y a des choses que vous regrettez ?

Jean-Noel : Non absolument pas. On regrette rien, on a commencé tôt. On a pu faire beaucoup d’erreurs quand on était très jeune.. Et si depuis un an, les choses s’accélèrent un peu, c’est parce que ça correspond à l’époque où nous avons trouvé plus ou moins qui nous étions.

Comment s’est faite la rencontre avec Cold Fame Records ?

Jean-Noel : Assez naturellement.. puisque nous sommes Cold Fame Records.

Votre passage à Rock en Seine a été salué par la critique. Vous lisez les articles vous concernant ?

Jean-Noel : Bien sûr, c’est difficile d’être insensible à la critique. Notre génération est constamment connectée, prévenue dans la seconde par des notifications qui te rappellent à l’ordre. On sait pas si c’est vraiment positif non plus, la philosophie d’avancer sans regarder la critique est vraiment admirable.

Vous vous sentez proches de quel groupe(s) actuel(s) ?

Jean-Noel : On présente la formation musicale la plus classique au monde : deux guitares, une basse, une batterie… on pourrait se sentir proche de milliers de groupes de rock’n’roll. Mais on se rend compte que la corrélation est bien plus grande avec des groupes qui ont notre âge, qui en chient, qui sont confrontés aux mêmes problèmes que nous. Qu’importe le style, l’important étant les expériences communes qu’on traverse.

Quelle est l’histoire de Cold Fever ?

Jean-Noel : C’est la veille du départ en tournée européenne, c’est notre premier clip, et le début de beaucoup de choses.

Last Train – Cold Fever

Vos clips sont toujours très soignés. Vous vous laissez guider par une équipe ou vous avez des idées bien précises ?

Jean-Noel : Jean-Noel : Merci ! On a produit, tourné et monté nos trois clips nous mêmes. C’est Julien Peultier (le guitariste) qui réalise. On a une vision très précise de ce qu’on veut faire en musique, mais aussi sur tous les aspects qui entourent un groupe (visuels, promo etc..). On a peu de moyen, on a pas d’équipe technique et du coup chaque clip à une histoire particulière.

C’est quoi un concert réussi des Last Train ?

Jean-Noel : Beaucoup de sueur !

Vous allez encore tourner énormément cet automne. Vous tournez à quoi le matin ?

Jean-Noel : Un bon petit déj’, on tient à faire du rock’n’roll un bout de temps, autant pas se flinguer trop vite.

L’album est pour quand ?

Jean-Noel : Quand on sera pleinement satisfait de ce qu’on aura entre les mains.

TOP 10

Le meilleur disque de 2015 ?

Jean-Noel : Je sais pas, on verra à la fin de l’année. Pour moi, le meilleur album de ces douze derniers mois est incontestablement Shake Shook Shaken de The Do.

Le disque que vous attendez le plus ?

Lana Del Rey sort un album cette année, on est plusieurs dans le groupe à l’attendre.

Le disque que tout le monde a écouté sauf vous ?

Jean-Noel : Haha ! On se dit souvent que tout le monde connaît Joy Division, mais on a jamais écouté. Je vois des T shirts tous les jours, je connais l’histoire de Ian Curtis, mais je suis incapable de citer une seule chanson de ce groupe.

BRMC ou Take Them On, On Your Own ?

Jean-Noel : Impossible de choisir !

La meilleure salle pour faire un concert ?

Jean-Noel : On adore les clubs de 300 personnes. Les scène sont confortables, on s’y sent libre, mais la fosse est vite remplie, il y fait chaud, les gens sont proches. Les clubs c’est le rock and roll.

La meilleure salle pour voir un concert ?

Jean-Noel : Ma salle préférée c’est le Trianon de Paris, mais c’est plus pour le cadre. De toute façon j’y connais pas grand chose en système de diffusion, sinon je dirais les clubs de 300 personnes, là où la scène est assez confortable, mais où tu es très proche du groupe qui joue.

Le métier de l’industrie du disque que vous ne comprenez pas ?

Jean-Noel : J’ose espérer qu’on y comprend quelque chose, puisqu’on sort deux disques cet automne sous notre propre label.

Si vous deviez tourner un rockumentaire… Quel groupe choisissez-vous ?

Jean-Noel : DIG c’est quand même quelque chose… L’idée de confronter deux groupes et de faire les parallèles où tu t’y attends pas, c’est génial.

Si on devait tourner un rockumentaire sur vous… Quel réalisateur choisissez-vous ?

Jean-Noel : Moi je vais opter pour Julien Peultier, c’est sûr.

On vous donne les moyens de créer un festival. Quel nom ? Quelles têtes d’affiche ?

Jean-Noel : Il n’est pas exclu qu’on en fasse un. On a monté notre maison de disque, notre agence de tournée, on est très entreprenants. On verra dans deux ou trois ans.

Les Last Train seront en concert les

  • 12.09.15 – festival tribus d’ailleurs, Plesse
  • 13.09.15 – festival ouvre la voix, Bordeaux
  • 25.09.15 – l’ubu, Rennes
  • 26.09.15 – run ar puns, Chateaulin
  • 01.10.15 – le bouillon, Orleans
  • 02.10.15 – la laiterie, Strasbourg
  • 06.10.15 – le cargo, Caen
  • 07.10.15 – le chabada, Angers
  • 08.10.15 – le metronum, Toulouse
  • 09.10.15 – la cooperative de mai, Clermont-Ferrand
  • 10.10.15 – la cartonnerie, Reims
  • 14.10.15 – festival mama, Paris
  • 17.10.15 – snowboard garden festival, Grenoble
  • 20.10.15 – les off des nuits de champagne, Troyes
  • 23.10.15 – la parenthese, Nyon (suisse)
  • 24.10.15 – festival croc’ the rock, Etagnieres (suisse)
  • 29.10.15 – festival nevers a vif, Nveers
  • 30.10.15 – festival rock’n circus, Romans
  • 31.10.15 – le moloco, Audincourt
  • 05.11.15 – le fil, Saint-Etienne
  • 06.11.15 – des lendemains qui chantent, Tulle
  • 07.11.15 – la sirène, La Rochelle
  • 11.11.15 – festival les inrocks philips, Paris
  • 13.11.15 – espace culturel jc casadesus, Louvroil
  • 14.11.15 – 4 ecluses, Dunkerque
  • 17.11.15 – la cave aux poètes, Roubaix
  • 18.11.15 – la lune des pirates, Amiens
  • 19.11.15 – la luciole, Alencon
  • 20.11.15 – festival les rockeurs ont du coeur, Saint-gilles-croix-de-vie
  • 21.11.15 – le portail coucou, Salon de provence
  • 26.11.15 – l’autre canal, Nancy
  • 28.11.15 – le silex, Auxerre
  • 02.12.15 – la traverse, Cleon
  • 04.12.15 – la luciole, Herblay
  • 18.12.15 – le chateau rouge, Annemasse
Tracklist : Last Train - Last Train
  1. The Holy Family
  2. Cold Fever
  3. Fire
  4. Leaving You Now
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

MaMA festival 2019

Déjà le MaMA !

Le MaMA 2019 aura lieu les 16, 17 et 18 octobre à Pigalle et Montmartre , 3 jours pour 130 concerts (!) dans 10 salles d’un quartier populaire pour rendre la musique accessible à tous !
Winter Family

[MaMA 2017] Winter Family (is coming)

Le duo franco israélien Winter Family sera présent lors de l’édition 2017 du MaMA Festival. Proposant une musique aussi singulière que fascinante, ce duo est une plus-value incontestable dans la programmation de ce festival. Romantique et politique, il est composé de Ruth Rosenthal et Xavier Klaine. Ils ont publié il y a quelques mois leur…

Vidéo : Louis-Jean Cormier – Si tu reviens

Petit cours de Scrapbooking avec Louis-Jean Cormier (Karkwa) avec Si tu reviens, extrait de son deuxième album solo, Les grandes artères qui sort en France le 26 août chez Yotanka.
Fishbach - Béton mouillé

Vidéo : Fishbach – Béton mouillé

En un EP, Fishbach nous a fait mortellement vibrer. Son passage aux iNOUïS du Printemps de Bourges a transformé l’Auron en rivière sauvage et sa voix sépulcrale transsubstantiera ce dimanche le sable de Cabourg en Béton mouillé.
Formation

Formation

Chaperonnés par Leon Vynehall, les jumeaux Will et Matt Ritson de Formation s’apprêtent à publier un EP qui devrait se vendre comme des petits pains. En effet, les fans de Foals connaissent ces garçons puisqu’ils ont ouvert de nombreuses fois pour le groupe du barbu d’Oxford. Ils débarquent en France pour le festival des Inrocks…
Arman Méliès @ MaMA Event, Paris | 15.10.2015

Vertigineux Méliès

Avis de tempête dans la rédaction de Télérama ! En effet, deux albums ont été publiés ce vendredi 23 octobre 2015 avec le fameux petit autocollant promotionnel qui indique que chacun de ces deux disques a reçu la note de « FFFF » dans les colonnes de l’hebdomadaire culturel préféré des enseignants et des pigistes de tout…
Lusts

LUSTS for Life

Les Lusts sont la nouvelle tête de gondole de 1965 Records, le label de James Endeacott (ancien pilier de Rough Trade Records). L’histoire retiendra sûrement qu’Endeacott fut la personne qui a signé les Libertines… Cette tête chercheuse n’a cependant pas dit son dernier mot et vient encore de découvrir un petit trésor avec les Lusts.

Plus dans Interviews

yves marie bellot © Fabrice Buffart

5 questions à … Yves marie belloT

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Yves marie belloT qui s’apprête à faire le grand saut avec un deuxième album, Grand Plongeoir. Paroles simples et intimes, mélodies délicates,…
La Pietà - Studio (C) Cedrick Nöt (52)

5 questions à … La Pietà

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de La Pietà qui nous offre l’exclusivité de son nouveau titre, Pas désolé, mis somptueusement en images et en 3D par Julien…
Al Qasar

[MaMA 2020] 5 questions à … Al-Qasar

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Al-Qasar qui aurait du ambiancer le MaMA festival avec son rock psyché venu d’ailleurs. Alors on se contentera pour l’instant de…
Thruston Moore © Louis Teyssedou

Thurston Moore, la symbolique du feu

Enregistré à Londres avec Debbie Googe de My Bloody Valentine, Steve Shelley de feu Sonic Youth, Jon Leidecker aka ‘Wobbly’ de Negativland, James Sedwards et Jem Doulton, By The Fire est le disque qui devrait faire aimer la musique de Thurston Moore à ceux qui ont détesté les disques de Sonic Youth pendant les années…
Fantomes © Lou Beauchard

[MaMA 2020] 5 questions à … Fantômes

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Fantômes qui hante nos années 90 avec City at Night et le 6 octobre leur nouveau titre Sometimes à découvrir au…
THERESE © Marilyn Mugot

5 questions à … Thérèse

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Thérèse la méphitique avec son titre vénéneux et addictif T.O.X.I.C qui fait chevaucher les licornes pour mieux se libérer des entraves.…

5 questions à … MASSTØ

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des MASSTØ, trio amiénois qui fait du blues et de la soul comme personne et qu’il faudra impérativement découvrir au Crossroads Festival…