Catégories
Interviews

Le monde magique de Marvin Powell

En 2011, les frères Skelly se sont exfiltrés des Coral pour commencer chacun une carrière solo. Pour cela, ils ont monté leur label, le fameux Skeleton Key Records.

Aujourd’hui, ce label n’est plus uniquement destiné à Ian Skelly et ses délires psychédéliques. James Skelly signe à tour de bras des gens de grande qualité (The Sundowners, She drew the gun). Et voilà que le Blond a dégoté une nouvelle perle rare en la personne de Marvin Powell
On ne connait pour l’instant que trois morceaux de ce garçon mais nous sommes totalement sous le charme. Trois chansons, trois réussites. Sous le patronage de Nick Drake, Powell distille un folk élégant et s’apprête à publier un album.

Le voilà placé sous haute surveillance…

Comment as-tu rencontré le label Skeleton Key Records ?

Discographie

Marvin Powell : Niamh des Sundowners est venue à une soirée open mic’ qui se tient tous les jeudis au The Coda maine, un bar de Hoylake. J’ai joué quelques chansons et Alfie semblait ravi. Peu de temps après, j’ai accepté d’enregistrer une démo avec lui.

Tu as publié Buried il y a quelques mois. Quels sont tes plans pour les prochains mois ? Un nouveau single ? Un album ?

Marvin Powell : Je termine mon disque bientôt. Il y aura 11 ou 12 morceaux dessus. Prochainement, on devrait sortir un nouveau single. Idéalement avant Noël.

Marvin Powell – Buried

Où as-tu enregistré Buried ? A l’ancienne ou avec Pro Tools ?

Marvin Powell : Buried a été enregistré dans la cave des Coral à Hoylake… Enfin je devrais plutôt dire dans le studio qu’utilise le label Skeleton Key.
L’équipement est assez simple. Il y a quelques micros et la magie de Tim Cunningham et d’Alfie Skelly. L’intégralité de mon album a été enregistré la-bas. Je l’aime. Et je me suis mis beaucoup de pression. Ce n’est pas évident d’être dans un beau studio et de dépenser plusieurs centaines de livres par jour. J’ai fait pas mal d’erreurs en plus…

Marvin Powell - Buried

Que raconte cette chanson ?

Marvin Powell : L’interprétation est libre.
Disons que la condition humaine est fascinante.

Tes chansons sont influencées par Nick Drake… et Shack. J’aime Shack et ton single. Et toi ? Tu aimes Shack ? Michael Head est une grande influence ?

Marvin Powell : Mick Head est un grand compositeur mais je ne peux pas dire que ce soit une grande influence pour moi au même titre que Nick Drake. Les deux sont des écrivains merveilleux, c’est indéniable. Si je devais faire un choix, je prendrais Nick Drake pour ses open tunings et son cœur brisé.

Tu es fier d’être de Liverpool ? Cela a du sens pou toi ?

Marvin Powell : Je suis très fier d’être un scouser. A 100% !
Après aller chercher de la logique là dedans…

A quel moment de la journée écris-tu tes chansons ?

Marvin Powell : Une chanson arrive à n’importe quel moment de la journée. Le matin, le midi, le soir…

Enigma Girl sera sur ton album ?

Marvin Powell : Enigma Girl sera très certainement sur l’album.

Marvin Powell – Enigma Girls @Walkabout Session

Quelle est ton éducation musicale ?

Marvin Powell : Je suis un autodidacte. Je n’ai pas appris en lisant des livres ou en regardant Internet. Non j’ai juste énormément joué et regardé les gens.
J’apprends encore !

Une tournée est prévue ? On a une chance de te voir en France ?

Marvin Powell : On fera une tournée une fois l’album sorti. J’aimerais bien avoir la chance de jouer en France… Mais ce n’est pas sûr que cela arrive.

TOP 10

1) Le meilleur disque de 2015 ?

Marvin Powell : Je ne peux pas te répondre… J’écoute très peu de musique actuelle.

2) Le pire disque de 2015 ?

Marvin Powell : Pareil.

3) Ton artiste français préféré ?

Marvin Powell : Yann Tiersen. C’est un super pianiste et j’adore son travail sur la bande originale d’Amélie Poulain.

4) Blur ou Oasis ?

Marvin Powell : Je n’écoute aucun des deux… Je ne peux pas te répondre.

5) FC Liverpool ou FC Everton ?

Marvin Powell : Je ne m’intéresse pas au football. Je vais répondre le FC Liverpool car c’est l’équipe que soutient toute ma famille.

6) La meilleure salle écouter un concert ?

Marvin Powell : Dehors l’été ou dans un petit café.

7) La meilleure salle pour faire un concert ?

Marvin Powell : Un endroit où tout le monde est calme et concentré sur la musique. Si le lien est fait entre moi et le public, cela peut être n’importe où.

8) Ton plaisir coupable en musique ?

Marvin Powell : Harry Belafonte est le patron pour te faire danser quand tu es énervé.

9) Roots and Echoes ou The Invisible Invasion ?

Marvin Powell : Roots and Echoes. On n’a pas le droit de louper une seconde de Jacqueline.

The Coral – Jacqueline

10) Si on te donne l’opportunité de créer un festival. Quel nom lui donnes-tu ? Qui invites-tu ?

Marvin Powell : Je ne pense pas que je puisse répondre à cette question. Il y aurait beaucoup trop de gens que je serais ravi de revoir. Ce festival durerait des mois…

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :

Cela pourrait vous intéresser

Marvin Powell

Power to Powell

Avant de publier le nouvel album d’Edgar Jones, le label de James Skelly (Skeleton Key Records) publie Salt, le premier EP de Marvin Powell, un barde de Liverpool.
Marvin Powell

Powell To The People

On a enfin un morceau de Marvin Powell à se mettre sous la dent ! Et quel morceau! Le premier single du protégé des frères Skelly fait une synthèse parfaite entre la Mersey, le folk et le psychédélisme ambiant. Arthur Lee, si tu nous regardes…

Plus dans Interviews

gael_bonnefon_meme_so

5 questions à … Frédéric D. Oberland

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Frédéric D. Oberland dont le nouveau disque, Même soleil est disponible accompagné d’un travail photographique de Gaël Bonnefon réalisé entre 2009…
Gargäntua Valentin Levaufre

[Crossroads] 5 questions à … Gargäntua

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Gargäntua en concert le vendredi 10 septembre au Crossroads Festival. Et on a de l’appétit du côté d’Orléans avec au menu…
JUNON-HD @Eloi Casellas

[Crossroads] 5 questions à … Junon

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Junon en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Ecouter Junon en septembre prolongera votre été ou fécondera votre rentrée.…
Cheap House © Bartosch Salmanski - 128db.fr 0001

[Crossroads] 5 questions à … Cheap House

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Cheap House en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Cheap House mêle techno et jazz 3.0, leur playlist cinq…
Barbara Rivage

[Crossroads] 5 questions à … Barbara Rivage

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Barbara Rivage en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Et l’on remercie les insomnies qui ont qui ont conduit…
Jyeuhair

[Crossroads] 5 questions à … Jyeuhair

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Jyeuhair en concert le mercredi 8 septembre au Crossroads Festival. Et Jyeuhair décoiffe avec son flow mélodique et une playlist sensible…
Condore

[Crossroads] 5 questions à … Condore

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Condore qui prendra son envol le jeudi 9 septembre au Crossroads Festival. Et le Condore risque de rester dans nos oreilles…