Après Jain, c’est autour de Broken Back de venir répondre à nos questions.
Ces deux jeunes gens ont fait les belles heures de la maison Columbia cette année.

Il y a quelques semaines la pétillante Jain a publié son premier album Zanaka. Ce dernier fait suite à l’excellent single Come qui a été vu plus de trois millions de fois sur YouTube. Oui, car nous sommes en 2015. On ne mesure plus le succès d’un artiste en récitant le nombre de ses ventes d’albums ou de singles…

Broken Back a lui aussi publié un EP de cinq titres cet été, a été écouté plus de deux millions de fois sur Spotify et devrait suivre le même chemin que sa grande sœur l’année prochaine avec la publication d’un premier album.

En attendant, le voilà parmi nous.

Discographie

Dear Misfortune, Mother Of Joy ton premier EP est sorti il y a quelques mois. Avec le recul et surtout le temps, comment le perçois-tu aujourd’hui ?

Broken Back : L’EP à permis au projet de gagner en crédibilité et de dévoiler mon univers artistique. Je suis passé de quelques démos postées sur Youtube à un engouement sur les plateformes de streaming qui m’a permis d’enregistrer une Spotify Buzz session à Paris. J’ai également fait des featurings avec des djs comme Klingande et Synapson, c’était donc important pour moi de poser les premières pierres de mon univers artistique !

Ton album est toujours prévu pour début 2016 ? Tu as terminé l’enregistrement ?

Broken Back : Oui j’ai toutes les chansons de l’album, je suis maintenant dans la phase de finalisation/mastering qui prend aussi pas mal de temps. Je suis donc entre les studios et la tournée !

Où as-tu enregistré les chansons ? Qui les a produites ?

Broken Back : Toutes les chansons ont été enregistrées dans mon studio à Saint-Malo qui se situe à 100 mètres de la plage et produite par mes petites mains. J’imagine donc que l’air marin de ma ville d’enfance rendra cet album un peu indie-iodé.

Pourquoi avoir créé ton propre label Broken Back Inc. ?

Broken Back : C’est très important pour moi d’être le producteur de mes propres chansons. Une énorme part de créativité réside au sein de la manière dont est produit un titre. C’est pour cela que j’ai créé Broken Back Inc !

Tu as commencé à écrire des chansons lors de ta convalescence (tu t’es cassé une vertèbre et ton nom de scène Broken Back en est la conséquence directe). Qu’aurais tu fait si tu n’avais pas eu cette fracture ?

Broken Back : A l’époque j’étais sur le développement de 2 starts-ups, une agence Web ainsi qu’une marque de Maroquinerie (De Rigueur). J’aurais donc continué à développer mes start-up tout en gardant la musique comme une passion évidemment !

Tu as des modèles de premier album ?

Broken Back : Même si musicalement nos deux univers sont relativement éloignés j’ai vraiment beaucoup d’admiration pour le premier album de Fauve. Il est extrêmement beau et sincère. Et la sincérité dans la composition c’est sûrement ce qu’il y a de plus précieux…

Comment as-tu fait ton éducation musicale ? On joue de la musique à la maison ? Tu entendais quoi comme musique quand tu étais gosse ?

Broken Back : J’ai commencé la musique à sept ans par l’apprentissage du tuba au conservatoire de Saint-Malo ! Tu vois ce que c’est ? Un cuivre qui à l’époque pesait le double de mon poids !!
J’ai continué cette formation classique et jazz jusqu’au début du lycée. Puis assez rapidement j’ai eu envie de gratter un peu, et de fil en aiguille je me suis retrouvé à chanter, puis composer, puis me casser le dos puis rechanter et recomposer et enfin produire tout ça !

A quel moment de la journée écris-tu tes chansons ?

Broken Back : Je n’ai absolument aucune habitude en terme de composition. La seule règle c’est qu’il n’y a aucune règle ! Matin, soir, midi, nuit, quand l’idée est là le stylo et la guitare ne sont jamais très loin…

L’écoute de ton EP fait passer une bonne journée à l’auditeur. C’est une volonté ? Broken Back, l’artiste anti morosité ?

Broken Back : A la première écoute c’est ce qu’on peut se dire et j’en suis ravi. Néanmoins j’ai voulu marquer ma musique par des paradoxes : des textes parfois mélancoliques tissés sur des couleurs et des mélodies joyeuses ou inversement. Des chœurs planants accompagnés de rythmes entrainants et percussifs. Je pense donc qu’on peut avoir une deuxième écoute de l’EP plus différente.

Broken Back – Happiest Man on Earth

Qui a réalisé la pochette de l’EP ?

Broken Back : Moi-même ! J’ai cherché à représenter ma musique visuellement en dessinant justement ces paradoxes. La chimère est composée de couleurs à la fois chaudes et froides, de formes mouvantes qui peuvent être pointues puis plus arrondies… Sur scène cette « chimère » bientôt prendra vie !

TOP 10

1) Le meilleur disque de 2015 ?

Broken Back : Hozier de Hozier

2) Le disque que tu attends le plus ?

Broken Back : Gorillaz !!

3) La meilleure salle de concert pour faire un concert ?

Broken Back : La Maroquinerie, et on y joue bientôt ! Le 22 Janvier 2016 !

4) La meilleure salle de concert pour voir un concert ?

Broken Back : Mmmm difficile à dire … Cela dépend du groupe que l’on vient voir.

5) Ta bande originale de film préférée ?

Broken Back : Little Miss Sunshine de Jonathan Dayton.

6) Ton disque honteux ?

Broken Back : Je sèche…

7) The Cave ou Little Lion Man ?

Broken Back : Little Lion Man !

8) Blur ou Oasis ?

Broken Back : Oasis, allez arrête tu vas me faire pleurer…

9) Paris ou Londres ?

Broken Back : Paris.

10) Si tu peux créer un festival… Quel nom lui donnerais tu ? Quels artistes mets-tu en tête d’affiche ?

Broken Back : Le festival serait à Saint-Malo, il s’appellerait « La Route de la Folk » et j’essaierai de mettre Vance Joy en tête d’affiche !

Dear Misfortune, Mother of Joy de Broken Back est disponible dans toutes les bonnes crémeries depuis l’été 2015.
Broken Back sera en tournée cet hiver notamment le 22 janvier 2016 à La Maroquinerie (Paris).

Broken Back - Dear Misfortune, Mother of Joy

Broken Back - Dear Misfortune, Mother of Joy

Tracklist : Broken Back - Dear Misfortune, Mother of Joy
  1. Halcyon Birds
  2. Happiest Man on Earth
  3. Young Souls
  4. Mild Blood
  5. Happiest Man on Earth (Radio Edit)

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Paléo festival 2017 - Manu Chao

Photos : Paléo Festival 2017 @ Nyon, Suisse

Une sélection des photos des concerts de : Arcade Fire, Broken Back, Foals, Julien Doré, Justice, Midnight Oil, Petit Biscuit, Radio Elvis, Red Hot Chili Peppers, Rocky, Rone, Temples, The Inspector Cluzo, Tryo, Vianney, Vitalic ainsi que du public, de cette édition 2017 du Paléo Festival.

Plus dans Interviews

Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]
Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.
Vanessa Philippe

5 questions à … Vanessa Philippe

Avant son nouvel album en janvier dédié à sa sœur disparue, Vanessa Philippe évoque ses maux et met des mots dignes et simples pour évoquer l’indicible. Il faut parfois aller au fond de la piscine pour mieux mettre un bon coup de pieds afin de surnager.
VAPA

5 questions de plus à … VAPA

En répondant à nouveau à nos questions, vous aurez votre propre avis sur VAPA. Avec son nouveau clip, Viscéral, on a envie de dire vas-y VAPA. Viscéral, qui se rapporte aux viscères, qui les contient : cavité viscérale. Qui vient des profondeurs de l’être : une haine viscérale. Avec VAPA, c’est la poésie qui sort […]