Le florilège de Michael Head

Photo : Mark McNulty
Le 12 décembre 2015, pendant qu'Algo présentera son EP au public parisien du Pop In, Michael Head sera en concert à Liverpool au Florrie. La date a été sold out en 45 minutes... Les brumes du succès arriveraient-elles à Liverpool ?

The Florence Institute for Boys, plus connu sous le nom de The Florrie, est un bâtiment qui a été construit à la fin du dix-neuvième siècle et qui était laissé à l’abandon pendant quelques dizaines d’années.

Michael Head - Live at The Florrie

Restauré et inauguré en grande pompe par le Prince de Galles en 2013, le Florrie illumine désormais le sud de Liverpool. Réputé pour être un tantinet plus pauvre que le nord de la ville, le sud dispose désormais d’un pôle culturel conséquent. En effet, le bâtiment bâti par Sir Bernard Hall est un hall dédié au monde des start-up et de la culture.

Michael Head and The Red Elastic Band – Newby Street

Le 12 décembre 2015, Michael Head And the Red Elastic Band investiront les lieux le temps d’un concert. L’ex leader des The Pale Fountains et de Shack souhaitait jouer dans ce lieu insolite et surtout éloigné des lumières du centre ville. Soutenu par l’artiste Jamie Reid, ce projet a donc trouvé preneur. Les 300 places se sont vendues en moins d’une heure…

Michael Head & The Red Elastic Band - Velvets In The Dark / Koala Bears

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Le spleen de From Your Balcony

Nicolas Swierczek et ses From Your Balcony viennent de publier un grand disque. Avec pour allié le temps, cet élément que l’on préfère dérouler à tout-va plutôt que de le laisser travailler, ce groupe lillois laisse libre cours à sa mélancolie et poursuit un idéal pop qu’il arrive à atteindre.
Olivier Rocabois - Goes Too Far

Olivier Rocabois – Goes Too Far

Olivier Rocabois fait feu de tout bois pour dépasser par la droite Neil Hannon sans le prévenir et laisser tout penauds les frères Brewis de Field Music.

Vibrer avec Mel Bowen !

Mel Bowen donne enfin une suite à son EP Everyday’s A Holiday ! L’ex Mercury 13 revient avec un nouvel EP qui devrait adoucir l’été et nous faire rêver de la Mersey.

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.

Plus dans News

Nits

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !