Allo Houston ? Ici les Blind Suns

Houston, Texas, 2 239 000 habitants et 3 Français. Les The Blind Suns viennent de donner leur premier concert au pays des cowboys. Sous une température accablante, les Angevins ont fait résonner les accords de Midnight Sun

Sur leur planning Houston semble être un tour de chauffe. Bientôt, les The Blind Suns arriveront à Austin, capitale du Texas et bastion hippie américain. Au Texas, il y a Austin et les autres villes.
Les 13th Floor Elevators et les The Black Angels défendent cette place depuis des années et Donald Trump ne devrait pas y avoir de nombreux soutiens…

Discographies

1er épisode3e épisode4e épisode

Vendredi 11 mars

Day 2,3 – Allo Houston ?

Réveil difficile à Austin, le jetlag n’est pas un mythe… mais aujourd’hui c’est la première date sur le sol américain, on se motive, la voiture de loc’ enfin récupérée, on va louer des guitares et amplis au magasin Rock’n’roll rentals à Austin. Rien de très original, nos classiques Fender Stratocaster et Fender Jazzmaster en main, on prend la route pour Houston il est 11h30.


 

On y est, le vrai Texas se dévoile enfin, grands espaces, cactus, aigles qui sillonnent le ciel, on en prend plein les yeux pendant les deux heures 30 qui séparent les deux villes. On arrive à Houston par d’espèces d’immenses périphériques entremêlés, on se croirait dans G.T.A, plus on avance plus c’est dense, d’immenses buildings nous encerclent. Le festival se déroule à Discovery Green Park, en plein centre de la ville, le cadre est magnifique, et un peu surréaliste.
On est en avance, on discute avec les groupes qui jouent avec nous ce soir, les locaux de Wild Moccasins et les toulousains de Scarecrow.
La scène est belle mais les techniciens sont un peu à la ramasse, les balances prennent du retard, quand c’est notre tour on essaie de pas trainer, tout à l’air de bien sonner mais on a des soucis avec nos guitares louées, on utilise beaucoup les vibratos et elles ne tiennent pas l’accord. Les Wild Mocassins nous prêtent leurs guitares, on est beaucoup plus confort !
C’est notre tour, on y va, le public est super enthousiaste, on est bien sur scène, on finit notre set sur un morceau qu’on a bossé en répète juste avant de partir, un espèce de mix entre Wanda Jackson, The Surfaris & The Blind Suns. Très surf et uptempo, gros succès, on est rappelés, on finit sur un morceau de notre prochain Ep qui sort en avril : You Said Strange.

The Blind Suns – Midnight Sun

A peine descendus de scène, on est assaillis pour d’intenses « hugs » et photos dans le public, notre set a beaucoup plu apparemment, pas mal de gens nous demandent d’où on vient aux USA, ils n’ont pas l’air d’avoir compris qu’on était bien loin de chez nous, notre accent ne doit pas être si mauvais.
Le consul général français vient nous féliciter en personne avec sa femme qui semble très émue du concert. On commence cette mini tournée d’une belle manière !

Samedi 12 mars


 

On se lève tôt après une bonne nuit dans l’hôtel 4* très confortable que nous avait réservé le consulat, on débarque avec nos guitares et amplis dans le hall, et on rencontre Yves, un voiturier d’origine gabonaise, qui nous tient la grappe une bonne demi-heure, tout heureux de parler français.
On s’en extirpe et on file chercher un hôtel pour le soir même, on compte rester à Houston pour commencer le tournage de notre clip. On essaie de ne pas trop dépenser alors on réserve un 2* en périphérie de Houston, changement de décor, ça pue la cigarette dans la chambre, c’est hyper sale et assez mal fréquenté, mais c’est le bon motel ricain typique, il fallait passer par cette étape, on se sent un peu comme dans Breaking Bad.
Une fois le check in fait, on va se trouver un restau, on tombe sur un mexicain typique « El Palenque » siiii senor ! Impossible de se faire comprendre :le franglais et le mexiglais ne sont pas compatibles. On commande des plats au hasard, c’est super bon et copieux.
Notre première idée était d’aller voir la mer près de Houston pour tourner des images mais tout le monde nous le déconseille, c’est la Manche en pire nous dit le consul. Il nous suggère d’aller voir le parc national de Brazos où il y a des alligators en liberté (et des serpents venimeux…), on y va, le parc est superbe, on tourne quelques images mais les alligators sont timides, et trop loin, du coup on repasse au motel faire un peu de mailing et on retourne dans le centre ville pour une soirée à laquelle nous avait invité le promoteur du French Cultures Festival. Ah oui au fait… il fait 30° à l’ombre, on est en tee-shirt à 22h !

1er épisode3e épisode4e épisode

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Makeshift

[exclu] Noël à l’aveugle !

The Blind Suns, le plus américain des groupes français propose une chanson de Noël en attendant d’annoncer ses résolutions pour 2018.
Scarecrow @ Festival La Nuit de l'Erdre - 01-07-2016

Photos : Festival La Nuit de l’Erdre – 01-07-2016

Anais Low, LEJ, Scarecrow Un peu d’ambiance The Temperance Mouvement, The Cranberries, Birdy Nam Nam Date : 1er juillet 2016 [button color= »red » size= »normal » alignment= »none » rel= »follow » openin= »samewindow » url= »https://www.soul-kitchen.fr/68855-photos-concert-festival-la-nuit-de-lerdre-02-07-2016″]Photos du 2 juillet[/button]
Photos : Scarecrow @ Le Bikini, Toulouse | 26.05.2016

Photos : Scarecrow @ Le Bikini, Toulouse | 26.05.2016

Houston, Texas, 2 239 000 habitants et 3 Français. Les The Blind Suns viennent de donner leur premier concert au pays des cowboys. Sous une température accablante, les Angevins ont fait résonner les accords de Midnight Sun… Sur leur planning Houston semble être un tour de chauffe. Bientôt, les The Blind Suns arriveront à Austin, capitale du Texas et bastion…

Plus dans News

caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).
Spitzer

Spitzer traque Chevalrex

Après avoir dynamité Thousand, remué Aquaserge et secoué Sure, Spitzer enténèbre le déjà angoissant Tant de fois sans doute le morceau le plus sombre de Chevalrex extrait de son quatrième album, Providence.
kramies-ohioillbefine2

Kramies va toujours bien

Deux versions, deux ambiances, mais toujours en Ohio. Si Matt Berninger a quitté l’état du pavier même s’il demeure dans son sang, Kramies va bien, qu’il soit dans une forêt féérique ou sur le toit d’un bulding.
kacimi

Coup de chaud avec Kacimi

Kacimi nous offre en avant-première, Il fait si chaud ce soir premier extrait et titre d’un EP cinq titres à paraître le 26 Novembre 2021 en précommande en vinyle chez Le Pop Club Records.