Catégories
Photos de concert

Red Hot Chili Peppers + La Femme : Ça chauffe à Bercy

Red Hot Chili Peppers @ Bercy Aréna, Paris, 15/10/2016

Une fois n’est pas coutume, c’est à Bercy qu’SK* s’est rendu ce week-end, et faute de petits groupes de rock indé, pour aller voir cette fois-ci les mastodontes du rock californien, les Red Hot Chili Peppers, précédés tout de même des rois de la pop psyché à la française, La Femme. Association improbable, énergie imparable, talent incontestable, en ce dimanche d’octobre, Bercy a tremblé.

La Femme

La Femme, je les aime beaucoup, mais il faudra tout de même qu’on m’explique la logique d’une telle première partie. C’est vrai, je l’imagine bien, ça doit être grisant de jouer devant la marée humaine d’un Bercy complet, mais j’ai du mal à comprendre comment les fervents admirateurs du rock viril des Red Hot peuvent être sensibles comme il le faudrait à la musique des néo-yéyés psychés de La Femme. Il y a difficilement plus opposé dans le style, il faut le dire, c’était un pari risqué que d’essayer de conquérir un tel public.

Il ne se sont pas trop mal débrouillés, chantaient parfois un poil faux mais envoient toujours bien comme il faut, et j’ai presque vu la fosse frémir lorsqu’ils ont fini avec Anti Taxi.
C’est sur que ce ne sera pas leur meilleur concert, mais c’était toujours un plaisir de les accueillir, et finalement un peu de pop métallique à la française, ça faisait du bien avant d’enchainer sur les deux heures de Red Hot déchainés !

La Femme - Mystère

RHCP

2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers
2016_10_15_red_hot_chili_peppers

30 juin 2012, c’est la date de leur dernier concert en France, soit plus de quatre ans sans apparition devant le public français, autant dire une éternité pour les fans des Red Hot Chili Peppers. Après un concert annulé à Montpellier, c’est finalement dans la capitale que les californiens se sont rendus pour trois dates à Bercy.
Dimanche 16 octobre, pour leur deuxième show, SK* a pu aller voir ce que donnait ce grand retour de RHCP.

Visuellement, quelques minutes ont suffit à comprendre que la mise en scène qui accompagnait leur prestation s’annonçait grandiose, à l’image de la salle : stroboscopes, canons à fumée, faisceaux laser et immense écran alternant clips, live et effets lumineux ont rythmé le concert. Une chose est sure, il ne faisait pas bon être épileptique, difficile cependant de ne pas être scotché par l’impressionnant dispositif et le résultat, à la hauteur de l’arsenal déployé. Les Red Hot Chili Peppers ne font pas dans la demi-mesure, démontrant ainsi leur aptitude à proposer un show taillé pour les stades. D’ailleurs ça tombe bien, ils jouaient dans une arène.

Pour ce deuxième soir de concert, et comme la veille si j’en crois les échos, le groupe nous a balancé ses grands classiques : De Can’t Stop à By the Way en passant par Snow, City of Angels ou encore Californication, les Red Hot savent ce que leurs fans veulent entendre. Il est vrai d’ailleurs que le niveau d’attention et de participation du public était tout à coup multiplié par trois lorsque résonnaient les premières notes d’un de leurs titres mythiques.

Flea, dont c’était l’anniversaire (entre pancartes à son effigie et chants à tout va en son honneur, c’était impossible de passer à côté), était particulièrement déchainé en ce dimanche soir ! Lorsque le public a entamé un « joyeux anniversaire » dans toute la salle, il est revenu sur scène en marchant littéralement sur les mains, suivi d’une gamine de 8 ans environ (la sienne, j’ai présumé) qui a effectué un salto juste sur ses pas !

Red Hot Chili Peppers @ Bercy Aréna, Paris, 15/10/2016
Red Hot Chili Peppers @ Bercy Aréna, Paris, 15/10/2016

Au delà de ses goûts vestimentaires vraiment très douteux (une espèce de combinaison rapiécée qui faisait mal aux yeux, encore bien pire en vrai que sur les photos de Wally) Flea reste tout de même une incroyable bête de scène, et un bassiste hors pair. Entre solos et slaps à tout va, il s’en donnait à cœur joie, si bien qu’il m’a donné envie d’aller réveiller la Hofner Violin qui dort tranquillement chez moi, histoire de me croire, moi aussi, sur la scène de Bercy. Enchainant les duos d’impro avec la guitare, et même parfois avec un deuxième bassiste, c’était franchement un plaisir pour les yeux et les oreilles de voir les rythmiques aussi actives sur scène. Et je ne parle pas de la batterie, toujours aussi puissante, Chad Smith n’a pas pour habitude de faire dans la dentelle, ce qui sied tout à fait au jeu de Flea, vous me direz !

En plein concert, comme une pause poétique, Josh, les cheveux dans les yeux, et les yeux inlassablement rivés sur ses cordes, a repris Je suis venu te dire que je m’en vais, de Gainsbourg, dans un français très mignon, très cliché aussi c’est vrai, mais un joli hommage à leur passage dans la capitale !

Si il y a tout de même eu quelques creux dans le concert (finalement en majorité sur les morceaux des deux derniers albums, on sent que ce n’est plus ce que c’était), une chose est sure, les Red Hot ont envoyé la sauce (piquante), pendant quasiment deux heures, et nous ont servi un show très chaud (si bien qu’ils ont tous tombé le tee-shirt d’ailleurs, subtilité de rockeurs californiens oblige), finissant en beauté sur le rappel avec un Give it Away à la diction tellement hachée qu’on a eu du mal à le digérer !

Ils ont fini en sueur, et nous aussi, faisant honneur à leur réputation : si leurs nouveaux albums ne valent plus ceux qui ont construit le mythe, RHCP sur scène ça reste tout de même épique ! Et pour ceux qui pense que le groupe n’est plus sans John Frusciante, sachez que les autres meublent tellement bien l’espace qu’on ne remarque finalement pas tant son absence.

Red Hot Chili Peppers - The Getaway

Date : 16 octobre 2016
Photographe
J'aime le noir et blanc qui bave et le rock garage bien gras.
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article
16 réponses sur « Red Hot Chili Peppers + La Femme : Ça chauffe à Bercy »

Pour ceux qui étaient au concert le 16/10/16 je te jure que c’était réellement nul comme prestation et pour finir on se fait insulter de privilégiés coincer dans le carré d’or par le chanteur …. Moi qui ne connaissait pas je peux te dire que j’irais pas approfondir sur le sujet . Sinon très bon sujet que tu as écris.

D’accord avec Pierre. J’ai eu des échos disant que les membres de La Femme sont très c***, Confirmation dimanche soir. C’est sur que personne ne dansait sur leur musique (on ne jugera pas à qui la faute…) mais de là à insulter de trous du c** le public… Il ne se rendent pas compte je pense de la chance qu’ils ont d’ouvrir pour les Red Hot, gros manque d’humilité, si ça ne leur convient pas je veux bien prendre leur place !
Sinon RHCP extras et en grande forme ! Light show impressionnant ! Par contre par « City of Angels » tu voulais dire Under the Bridge je pense!
Merci pour l’article!

Comme Pierre nous étions présent le 16/10/16 et on se demande toujours pourquoi la tribune d’or c’est fait insultée ?? (Si vous avez la réponse, nous sommes preneurs) C’est vraiment dommage. Mais les RHCP ont vraiment assurés !!! :D

Oups pour Under the Bridge, j’avais tellement les paroles dans la tête en écrivant que j’ai fait une boulette, la honte :)
Oui pour la dernière phrase de Marlon de La Femme j’ai hésité à en parler, c’est vrai que ça n’était pas très classe, mais comme je n’ai pas bien compris ce qui s’est passé à ce moment là devant, j’ai préféré ne pas m’avancer ! Si quelqu’un a compris le problème, je veux bien des infos héhé !

Le gars de la Femme a « insulté » la tribune d’or parce qu’elle était totalement vide. J’avoue que si j’avais pu me crever les tympans pour ne pas les subir, je l’aurais fait. Après les goûts et les couleurs…………..

J’y étais le 15 et ça s’est plutot bien passé avec « la Femme », c’est vrai que le pari était osé, mais moi c’est un groupe que j’apprécie, donc j’étais plutot content de les voir sur scène (enfin qd elle chante, car qd c’est lui, c’est un peu plus compliqué…) sympa la « mycose » pour réveiller Bercy :)
Sinon, Dimanche, la polémique est ici : https://www.youtube.com/watch?v=wPY1R9c7LWg à partir de le 3’56…il est clair que ça manque de classe… à priori des potes du groupe qui ont essayé de mettre de l’ambiance de le carré or se sont fait calmer…ce qui n’a pas plus au « chanteur »…
Pour en revenir au concert des RHCP : un public en fusion à l’image de Flea…que du bonheur pendant pres de 2h, le premier concert de mon fiston de 11 ans qui est ressorti avec une banane éblouissante !
Que demander de plus ?

Pour ce deuxième je ne pense pas avoir entendu Can’t Stop !
Il serait plutôt préférable de noter l’excellent Me and My Friends !

Très bon article… Mais vous arrondissez un peu les angles quelques fois :)

1) La Femme laissera un très mauvais souvenir au public qui était présent ce soir là, surtout pour la performance artistique (un mélange entre salut c’est cool et Giedré, pourquoi pas, mais à mon sens trop éloigné pour plaire aux fans des RHCP), L’invective de fin était quant à elle déplacée mais bon, quand on voit que même pour les RHCP plein de gens restaient assis sans broncher en tribunes…

2) Tous les nouveaux membres sont très bons, mais difficile de nous faire oublier John Frusciante pour autant, il avait clairement quelque chose en plus, notamment sur les solos !

PS: il ne me semble pas que Can’t Stop a été jouée le 16/10.

Bonjour, j’étais moi aussi à ce concert.

En ce qui concerne la prestation de La Femme je suis loin d’être d’accord, c’était franchement mauvais. Présence scénique des plus ridicules sur une musique qui l’est tout autant. On aurait dit la parodie d’Indochine par les Inconnus. Le chanteur est catastrophique,il chante faux du début à la fin (pire qu’Anthony Kiedis, c’est pour dire! Je peux en pardonner un, pas l’autre). Le batteur doit franchement s’ennuyer. Le son était tellement mal réglé (surtout la guitare) que ça en était douloureux. Certaines personnes se bouchaient littéralement les oreilles, ce n’était pas le cas pour les red hot.
Je ne parle pas des paroles, ça c’est un choix artistique. De toute facon on ne les comprenait pas.
Leur déclaration finale était : « je voudrais dire une dernière à tous les privilégiés de la tribune or, vous pouvez vous la foutre au c*l »
Sans doute pour exprimer leur mécontentement contre la foule qui ne bougeait pas face à leur performance médiocre. Pire concert de ma vie, sur une petite centaine.

Pour les Red Hot là je suis d’accord! C’était top!! A part quelques petits loupés comme sur By the way, qui ne m’ont pas empêché d’apprécier. Par contre ils n’ont pas joué Can’t Stop, à ma grande déception…
Je pense aussi que le système de luminaires en mouvement créant des volumes en 3d au dessus de la fosse méritait un mot. C’était génial!
Les pépés sont toujours dans la place.

J’y retourne ce soir, en espérant que certains ce soient calmés et que d’autres non :)

Bon article et d’accord avec les commentaires sur La Femme, qui a pété plus haut que son c… en insultant le public qui s’est pourtant tenu à ,carreaux (pas de huées, rien). Pas bien de faire le malin devant un public qui ne pouvait que peu adhérer à leur style (ou non style pour moi, musicalement mauvais en plus)
Sinon, les RHCP nous ont régalé, et ma fille de 13 ans (et oui on succombe au groupe au même âge dans la famille) est repartie pleine d’émotions. Quelques petits loupés (mais ça fait le charme du live) sur le solo de Californication (si Frusciante a manqué au groupe!) et Under The Bridge. Mais globalement, le duo Chad/Flea ça matche toujours bien. Mon mari, batteur aussi, est allé au cours donné à la petite halle de La Villette hier Par Chad Smith, et il en est reparti ravi, c’était apparemment génial (moi, je fais de la guitare, donc je ne l’ai pas suivi).
Vivement le prochain!
Dédicace au c… qui s’est moqué de ma fille car elle portait un tee shirt des GNR: Chad portait un tee shirt des GNR lors de sa session de batterie lundi.. et on reste dans le thème rock de LA des 90’s de toute façon

C’est vraiment étonnant qu’ils n’aient pas joué Can’t Stop Dimanche soir, alors que c’était leur intro Samedi soir, et qu’il me semble que ça l’était également lors de leur tournée en Italie à Bologne par exemple…. !

Toujours dommage de louper des titres comme Can’t Stop, mais comme très souvent avec eux, dès lors qu’ils jouent plusieurs soirs d’affilée dans la même ville ils changent pas mal la setlist, ce qui est tout à leur honneur (contrairement à la plupart des groupe qui font du copié/collé). Et puis on a eu droit à d’autres pépites comme Me & My Friends, Around the World, Parallel Universe… Bref tout le monde est content chaque soir en voyant un show un peu différent :)
Et oui je suis d’accord et j’en remet une couche : le light show est vraiment grandiose ! Même après avoir vu des scène « physiquement » plus grosses comme les Rolling Stones (Bigger Bang tour, 14 on Fire) ou Muse ( Resistance tour, Drones tour), j’avoue que j’ai rarement été aussi surpris et limite hypnotisé par un light show! Respect aux « petites mains » derrière tout çà!

ma femme avait loupé le concert de 1999 pour cause de grossesse, 17 ans plus tard c’est à trois que nous avons fait le déplacement ce dimanche avec ma fille de 16 ans, qui connaît déjà ses classiques… Dès le début du show le ton est donné avec ´around the world’ ça va envoyer du lourd ce soir avec des titres emblématiques (c’est ce que l’on attend d’ailleurs), mention spéciale pour les titres ‘me and my friends’ et ´if y ou have to ask’ terrible!!!! Final avec l’inoxydable et tant attendu ´give It away’ très hachuré de la part de Kiedis,
Ma fille était ravie mais elle trouvait que le chanteur crachait un peu trop souvent!!!

La femme: nul….j’attendais beaucoup d’eux, mais, j’ai fait parti des personnes qui se sont bouchés les oreilles.. Son :épouvantable, bref, de la merde!
Les Red Hot C., super comme d’habitude, Le jeux de lumières était un régal !

J’étais dans le carré or le soir du 16 et leurs potes sont arrivés au milieu comme des oufs en sautant partout en emmerdant tout le monde et en plus ils puaient grave, j’étais juste à côté ! Les gens se sont plaints et la secu les ont virés, du coup on a eu droit à des insultes de la part du chanteur… pas très classe et je pense qu’ils feraient bien de mieux choisir leurs potes ! Sinon RHCP c’était tout simplement énorme même si Frusciante manque bcp au groupe
PS: Klinghoffer fait quand même bien le boulot

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Paléo festival 2017 - Manu Chao

Photos : Paléo Festival 2017 @ Nyon, Suisse

Une sélection des photos des concerts de : Arcade Fire, Broken Back, Foals, Julien Doré, Justice, Midnight Oil, Petit Biscuit, Radio Elvis, Red Hot Chili Peppers, Rocky, Rone, Temples, The Inspector Cluzo, Tryo, Vianney, Vitalic ainsi que du public, de cette édition 2017 du Paléo Festival.
La Femme - Mystère

La Femme – Mystère

Cette chronique, je ne l’ai pas appréhendée comme d’habitude. Je n’ai pas écouté l’album d’une traite, j’ai mis plusieurs jours à l’apprivoiser.
La Femme @ Rock En Seine 2016

La Femme garde le Mystère

Demain, La Femme sort son nouvel album intitulé Mystère. Le week-end dernier ils étaient à Rock en Seine où ils ont joué quelques extraits lors d’un live foufou comme ils savent le faire.
Two Door Cinema Club @ Rock En Seine 2016

Sous le soleil de Saint-Cloud : Rock en Seine 2016, le récap’

Cette treizième édition du fameux festival Rock en Seine se sera déroulée sous une chaleur caniculaire, loin des glissades dans la boue et des bottes de pluie qu’on a pu connaître certaines années. Comme d’habitude la programmation très éclectique a permis de drainer un public qui l’était tout autant.
La Route du Rock 2016

C’est parti pour la Route du Rock 2016

On ne présente plus la Route du Rock, cet incontournable festival ayant lieu à Saint-Malo, qui revient cette année pour sa 26ème édition estivale du 11 au 14 août 2016 !
Iñigo Montoya! - Après le serpent

Vidéo : Iñigo Montoya! – Après le serpent

Iñigo Montoya! sort un premier EP le 18 mai. Après le serpent est un titre avant coureur, véritable lavomatic musical qui transforme le jardin d’Eden en jardin des délices à la Jérome Bosch. Iñigo Montoya! – Après le serpent

Plus dans Photos de concert

Martin Luminet et les enfants de l’ALAE

Fabrice Buffart s’expose aux Chants de Mars

Dans le cadre de la 14ème édition du festival Les Chants De Mars à Lyon, Fabrice Buffart proposait à l’espace d’art de la MJC du vieux Lyon, une exposition dévoilant son regard sur ce festival printanier qui irrigue d’habitude les salles lyonnaises d’artistes qui chantent en français. Il aurait été dommage vu les circonstances de…
Eagle_in_your_mind_08sk

Photos : Wintower @ Transbordeur, Lyon | 22.02.2020

Pour les retardataires, Winter + Woodstower = Wintower. C’était la deuxième édition du festival Wintower pour 3 jours bigarrés dont ce 22 février au Transbordeur à Lyon avec le punch de Kompromat, les envolées d’Isaac Delusion, l’onirisme d’An Eagle in your Mind, l’humour de Texas Menthol et l’envoûtant Zimmer sous l’œil bienveillant de Fabrice Buffart.