Le coup de cravache des Horse Thief

Cameron Niel et ses Horse Thief viennent de publier le successeur de Fear In Bliss et pourraient remporter le gros lot. Les chansons de Trials & Truths devraient prendre des parts de marché aux Band of Horses et ravirent les fans de My Morning Jacket. Entretien avec le responsable de ces faits de bravoure : Cameron Niel.

Pourquoi avoir appelé ce disque Trials & Truths ?

Cameron Neil : La plupart des chansons de l’album ont été écrites pendant la tournée ou pendant une pause de quelques semaines ici ou là. Nous voulions quelque chose qui raisonne avec les paroles et le vécu du groupe. Beaucoup des paroles évoquent l’idée d’aller de l’avant et de laisser derrière soit le passé. Elles évoquent aussi le fait qu’il faut accepter son passé et grandir avec lui. Les années qui viennent de s’écouler nous ont changé en tant que personne et en tant que groupe. C’est une expérience qui a emprunté plusieurs chemins. Nous faisons tous face à des expériences et nous apprenons à nous construire grâce à elles. Cela nous aide aussi dans notre processif créatif. Nous continuons à grandir en apprenant.

Comment s’est déroulé l’enregistrement ? Il a été facile ? Combien de temps cela vous a pris ?

Cameron Neil : Oui cela a été relativement facile. Nous avons enregistré l’album aux studios Kingsize Audio Labs avec Thom Monahan qui avait produit notre premier album quand nous sommes revenus à Los Angeles. Nous avons passé une semaine à poser les bases et quatre autres dans son studio qui se situe dans le Van Nuys. De nombreuses chansons étaient terminées avant que nous arrivions en studio. Nous avions donc une vision claire des choses et cela a permis que nous nous concentrions plus sur les sons et les arrangements. Notre premier album a été écrit et enregistré sur une période de 6 mois. Celui-ci a été écrit et enregistré sur deux ans. Nous avons pris plus de temps pour discuter et savoir ce que nous voulions.

Quelle est l’histoire d’Another Youth ?

Cameron Neil : Nous avons écrit cette chanson dans notre ancien studio. Ce fut une des premières chansons que nous avons écrites pour ce disque. Après avoir fini l’enregistrement de la musique et que nous l’avons écoutée, je voulais des paroles qui dégagent des ondes positives tout en gardant un côté assez sombre et un côté réaliste. Je pense que beaucoup de gens regardent les années passées ou le présent et auraient souhaiter que les choses soient différentes. Je pense que rester fixer sur le passer et ne pas arrive à se concentrer sur le passé peut altérer ton état mental. Tu peux avoir des regrets, ok. Tu peux essayer de changer, ok. Il n’est jamais trop tard pour faire ce que tu veux et aller de l’avant sans se soucier de ce que les autres vont en penser.

Horse Thief – Another Youth

Et cette pochette ?

Cameron Neil : En enregistrant l’album, nous avons découvert cet artiste et nous sommes tombés amoureux de son travail. Nous avons réussi à le joindre et nous lui avons demandé s’il serait intéressé pour travailler avec nous. Nous avons choisi quelques pièces qu’il avait déjà créées et qui résonnaient avec notre musique et notre album. Nous avons choisi la main tenant la ville pour la pochette car elle était proche des idées qui sous-tendent l’album. Un homme qui tient une ville entière dans sa main. Cela montre que tu peux viser haut et que tu peux atteindre ce que tu veux. C’est l’idée principale du disque : l’homme contre la ville.

Comment avez-vous réussi à faire évoluer votre son ?

Cameron Neil : La principale chose qui a changé était de nous laisser plus de temps pour nous interroger les choses. Nous nous questionnés sur chaque chanson de l’album lors de l’enregistrement et de la période d’écriture. Je pense que notre son est toujours en évolution et ce sera le cas nos futurs albums. Il est toujours agréable de ne pas se sentir coincé, de se sentir comme si nous pouvions nous réinventer tout en restant fidèle aux premiers buts du groupe c’est à dire de créer de la musique pour nous connecter avec le public. C’est quelque chose que nous cherchons toujours à faire en concert et sur notre l’album. Nous étions également plus à l’aise avec les musiciens et nos proches. Nous avons passé beaucoup de temps à parler et à échanger nos idées sur la routes. C’était une étape importante pour nous et nous avons pu écrire ensemble. L’écriture s’en est trouvée renforcée.

Horse Thief - Trials and Truths

Trials & Truths des Horse Thief est disponible et est édité par Bella Union/PIAS.

Horse Thief - Trials & Truths

Tracklist : Horse Thief - Trials & Truths
  1. Another Youth
  2. Difference
  3. Drowsy
  4. Empire
  5. Falling For You
  6. Evil's Rising
  7. Little One
  8. Mountain Town
  9. Million Dollars
  10. Santa Fe

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Flchelove-cetusavecchebanouar

Vidéo : Flèche Love – Cetus avec Cheb Anouar

Flèche Love revient avec un nouvel album en français dans son carquois. Son titre est sans ambiguïté. Guérison sera cathartique mais élargira assurément son public car nous sommes beaucoup en quête d’identité, de spiritualité et d’apaisement.
Groumpf-givemesomeflawoz

Vidéo : GROUMPF – Give me some Flawoz

Pas de problème de référencement avec GROUMPF le quatuor lyonnais dingo et coloré qui veut devenir ton ami. Leur premier album, The beauty, the love & the flawoz sort le 9 février et ils feront leur release party au Marché gare à Lyon le 8 mars.

Plus dans Découvertes

Shezlng2

Longue vie à Shezlöng !

Syncrétisme sensationnel. Shezlöng « chante et joue des musiques traditionnelles d’Anatolie réarrangées en funk psychédélique. » Bien sûr on connaît Altin Gün ou plus loin dans le temps, Selda Bağcan ou Nese Karabocek avec son Yali Yali remixé par Todd Terje. Voilà que déboule du massif central, l’Anadolu français, Shezlöng qui vous fera chalouper tout l’hiver.
20230624-img 6066

Pills ‘n’ Thrills avec Dirty Cloud

On pourrait les croire échappés du Kids de Larry Clark tendance Folk Implosion ou encore de Wayne’s World, le power trio Dirty Cloud vient de Rouen et n’atteint pas le demi siècle à eux trois. Il dégaine un premier titre, Psychotrope que l’on gobe avec gourmandise.
Armsarmourbandphoto

Au vent mauvais avec Arms & Armour

Gone with the winds. Le duo de Cleveland, Arms & Armour nous emmène loin en nous offrant en exclusivité son nouvel EP, The Winds ainsi que Last Trace of the World mis en images.
Holalis-foravila

Ola Hola Lis !

On découvre la barcelonaise Hola Lis grâce au jeune label clermontois Les Disques Bleus enregistrements qui sortira son nouvel album Foravila le 29 septembre.