Jacno, le cancer, c’est de la merde !

Dieu était un fumeur de Havane, Jacno fumait trop de Gitanes...


Né un 3 juillet 1957, son surnom vient du graphiste créateur du célèbre casque gaulois dont il appréciait tant les volutes. Il fonde un des premiers groupe punk français en 1976 avec sa compagne Elli Medeiros, les Stinky Toys qui ouvrira la voie à bien d’autres groupes dans les années 80. Le duo change rapidement de genre et devient le précurseur d’une pop sucrée mais cynique et synthétique entre la naïveté d’une Françoise Hardy (qui lui écrira un texte) et l’électronique métronomique de Kraftwerk. Il compose notamment pour Lio un tube indémodable, Amoureux solitaires (qui n’a pas fredonné une fois Eh toi dis-moi que tu m’aimes Même si c’est un mensonge et qu’on n’a pas une chance La vie est si triste…). Le couple esthète participera ensuite à la BO du film de Rohmer, Les nuits de la pleine lune.

Stinky Toys – Birthday party

Séparé de sa belle uruguayenne, Jacno, le dandy à la Dutronc,  poursuivra une carrière de producteur en découvrant Daho, en réveillant Daniel Darc ou en collaborant avec Higelin et Mareva Galanter. Jacno, figure anachronique dans le showbizz merchandisé actuel prouve que l’on pouvait faire de la variété avec classe, il rejoint parmi les étoiles Fred Chichin et Alain Bashung, eux aussi trop tôt disparus.

Discographie

Elli et Jacno – Main dans la main (1980)

Jacno – Le Sport

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
1 réponse sur « Jacno, le cancer, c’est de la merde ! »

Je réécoute rectangle en boucle depuis ce matin, Groquik est orphelin lui aussi…

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Daho chante Jacno

Daho chante Jacno

Le 6 juin prochain sort un album pour rendre hommage au regretté Jacno, trublion précurseur, dandy zébulon fondateur des Stinky Toys.
Stinky Toys

Stinky Toys : Game not over !

Les jouets puants respirent encore ! Groupe météorite précurseur mais influent de la galaxie punk française, les Stinky Toys, avec Jacno et Elli Medeiros (qui fit en 1979 la couverture du Melody maker, rare pour des frenchy surtout à l’époque) reviennent en odeur de sainteté puisque Polydor réédite leur premier album brut et sensuel avec […]

Plus dans News

Le SuperHomard

En avoir encore avec Maxwell Farrington & Le SuperHomard

Envie de faire la roue dans la futaie ? De ne pas être le dindon de la farce du temps qui passe ? De baguenauder dans la nature pour un badinage musical ? Alors il faut écouter le nouvel EP de Maxwell Farrington & Le SuperHomard, I Had It All et vous aurez tout !
Rover

Rover a du cœur !

Wicked Game a fait irruption dans nos vies avec Sailor au volant et Lula le vent dans les cheveux entre incendie et sa sorcière de mère. Depuis ce titre hante les fins de soirées alcoolisées et a été repris maintes fois. C’est le tour du bon géant Rover.
Lonny – Le Goût de l’Orge

La caresse de l’ivresse

Non, Le Goût de l’Orge n’est pas une ode aux buveurs de bière. Et pourtant. On se fabrique parfois du chagrin après quelques pintes.
Moondog

In the Moondog’s world

Samedi 14 mai à 20h sur la Grande Scène de l’Opéra de Lyon aura lieu un moment magique unique, un concert se faisant rencontrer Louis T. Hardin alias Moondog avec entre autres, John Greaves, Bertrand Belin, Borja Flames, Melaine Dalibert, David Sztanke, Olivier Mellano, Midgets! ou encore Gavin Bryars.