[TIME*] the indie music event
Pourquoi la musique devrait être réservée aux majors ?

Cette année aura lieu le premier salon international indépendant de la musique : [TIME*] the indie music event. Pour les conférences et les showcases, ça se passe les 20 et 21 novembre à l’Espace Kiron. Et pour nous mettre en bouche, [TIME*] organise une remise de prix le 16 novembre. Le copeau de chocolat sur le cupcake : c’est la ravissante Linda Lorin de OUÏ FM qui présentera cet évènement à l’Alhambra.

Les catégories touchent à différents aspects de l’industrie. Les groupes sont récompensés pour leur premier album, leur prestation scénique, leur créativité ; mais les professionnels ne sont pas de reste avec des catégories label et manager de l’année, sans oublier la catégorie Artiste OUÏ FM de l’année.

En prime, parce qu’un évènement musical sans concert c’est comme la mer sans l’écume, c’est comme l’écume sans le sel (vous connaissez la suite), la soirée sera rythmée par 5 lives.

En attendant le 16 novembre à l’Alhambra, voici les catégories et les nominés :

Découverte de l’année
The Rodeo
Pamela Hute
Paco Volume
Ladylike Dragons
Zak Laughed

Meilleur premier Album
Pony Pony Run Run
Jil is Lucky
Skip the use
Mélanie Pain
Naive New Beaters

Artiste Oui FM de l’année
Stuck In The Sound
Charlie Winston
Phoenix
Eiffel
General Elektriks

Révélation Live
Birdy Nam Nam
Stuck in the sound
Naive New Beaters
Shaka Ponk
Beat Assailant

Label de l’année
Barclay
Cinq 7
Because Music
Warner
Atmosphériques

Buzz de l’année
Make the girl dance
Ladylike dragons
Simone elle est bonne
Orelsan
Charlie Winston

Manager de l’année
Vincent Carpentier
Bruno Delport
King Shag
Julien Soulié
Jeff Génie

Clip de l’annee
The Hickey Underworld – Blonde Fire
Shaka Ponk – How we kill stars
Metronomy – A thing for me
Unkle – Heaven
Sporto Kantes – Slits

Partager cet article
5 réponses sur « Les [TIME*] Awards – le 16 novembre à l’Alhambra »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

MaMA2020

MaMA MiA Festival 2020 !

Incontournable MaMA chaque automne. Indispensable MaMA en cette année si spéciale où Paris se doit d’être à nouveau une fête pour la musique, les musiciens et le public les 14, 15 et 16 octobre 2020 avec 130 concerts en 3 jours dans 10 salles de Pigalle.

Metronomy – Metronomy Forever

Joseph Mount a quitté Montmartre avec femme et enfants pour retourner s’installer en Angleterre, son pays natal, mais n’a pas changé de quête : écrire la chanson pop ultime.

Plus dans News

Tindersticks-Press-Photo-2021-1280x720-1

Can’t stop the Tindersticks

Se réinventer. Comment ne pas se répéter quand on a une discographie impeccable. En balançant un titre de 11 minutes totalement addictif à écouter lors de vos siestes crapuleuses ou lové à l’arrière des taxis.
Spain

Love in Spain

Josh croit encore en l’amour, il en faut. Love in vain, in pain, in Spain. Ce nouveau titre est dédié à la mémoire de ses grands parents George et Trudy David.
Lachinos - America Lachina

Les Lachinos se lâchent !

On pourrait croire que les Lachinos rendent hommage à notre grognon national, notre Jean Pierre, notre ami Bacri avec ces deux titres enlevés, Fêtes de Mes Morts et Cáncer del Colon lui qui avait le sens de la fête et que le crabe nous a ravi.
Nino

Oh Nino !

Nino nous manque car on partage son blues des rues désertes et ses questions existentielles.
Piers ©Julien Mignot

S’en sortir

La beauté a un nom est c’est Piers Faccini. Fall or to be reborn nous questionne t-il. On cherche tous un peu cette porte de sortie pour éviter la routine, les emmerdes, les échecs.
Crimi - Julien Lesuisse Marion Bornaz

La chaleur Crimi !

On aurait dû voir Julien Lesuisse avec son nouveau projet Crimi à Jazz à Vienne ou aux Trans Musicales de Rennes. On attend donc en mars sur le label Airfono un premier album Luci e guai avec ses acolytes Cyril Moulas (guitare), Brice Berrerd (basse) et Bruno Duval (batterie).
Didier Super - Rire Une Dernière Fois Avant La Fin Du Monde

Didier vous souhaite une bonne année

On devait passer un Super moment avec Didier au théâtre Comédie Odéon à Lyon car il est bien plus marrant que tous ces comiques de merde et puis la peste cholérique s’est abattue sur la France sans chars et ligne Maginot.