Ovaire toutes les Nuits (de Fourvière)

Le festival des Nuits de Fourvière vient de dévoiler sa riche programmation qui cette année s’intéressera aux identités multiples, à l'ailleurs les visuels de la photographe suisse et guinéenne Namsa Leuba.

Qui veille la nuit, se réjouit le matin

Impossible de détailler l’ensemble d’une programmation qui mêle théâtre, opéra, cirque, musique en tous genres et huit créations. SK* vous propose de dévoiler les spectacles qui nous touchent particulièrement.

Chronologiquement, on s’intéressera à la venue d’Arcade Fire dont le nouvel album sort très prochainement. Le géant Win Butler et son gang avaient enflammé le théâtre romain lors de leur dernier passage. On sera aussi très attentif à Julien Barbagallo, batteur de Tame Impala avec son très chouette deuxième album Grand Chien. Autre valeur montante à suivre, le jeune Tim Dup qui impressionne avec un seul EP. On sera forcément attentif à Benjamin Biolay avec Volver, la suite du très réussi Palermo Hollywood.

Vinicio Capossela – Canzoni della Cupa

On ne manquera pas nos amis transalpins avec Paolo Conte, toujours vaillant et surtout l’énorme, le gigantesque, l’ogre, Vinicio Capossela avec Ombra, chansons de la Cupa et autres effrois. L’an dernier il avait offert à Fourvière un concert dantesque, l’odéon se métamorphosant en village italien, les familles dansant des tarentelles effrénées avec un rappel hors normes dont une chanson de Craonne a capella frissonnante. Il revient pour la troisième année consécutive à Fourvière où il se transformera en magicien d’un théâtre d’ombre.

The Limiñanas – Garden of Love (feat. Peter Hook)

On sera heureux de retrouver les Limiñanas qui risquent de délivrer un set abrasif en compagnie des Royal Blood tout aussi rugueux. On pourra aussi jeter une oreille attentive à Foals toujours explosifs sur scène, au magnétique Benjamin Clementine, à Alt-J dont le nouvel album Relaxer sort le 9 juin. On sera aussi très curieux de retrouver Frànçois & The Atlas Mountains que l’on a vu en rodage à Montbrison, de découvrir les nouveaux titres de Camille qui risquent de surprendre ses fans ou encore d’écouter le formidable dernier album de Cyril Mokaiesh, Clôture.

Michael Kiwanuka – Cold Little Heart

Pourtant ce sont sans doute les différentes Nuits qui risquent comme souvent de nous faire voyager le plus loin avec la nuit reggae et calypso (Inna de Yard, Brain Damage, la victorieuse Calypso Rose), la nuit du tango avec un concert et un spectacle de danse, la nuit italienne avec Richard Galliano jouant Nino Rota et le pianiste Stefano Bollani, la nuit blues, la nuit irlandaise ou l’énorme nuit soul avec la voix incroyable de Michael Kiwanuka, celle non moins incroyable de Valérie June et du rescapé Lee Fields.

Titi Robin – Rebel Diwana (Work in Progress #2)

Mais deux soirées retiennent au final notre attention. Thierry ‘Titi’ Robin présentera sa nouvelle création en coproduction avec l’Epicerie Moderne, Rebel Diwana, accompagné de jeunes musiciens parisiens et indiens pour une nouvelle sonorité, furieusement électrique. « J’emprunte des sons qui appartiennent à la culture musicale ultra dominante, mais pour les mettre au service de mon langage : je ne fais pas de fusion, il ya donc une démarche esthétique et politique dans cette histoire » avance t-il.

The Beach Boys – God only knows (1966)

Enfin, comment ignorer la venue d’une icône de la pop, de la musique tout court. Brian Wilson viendra célébrer Pet sounds avec en prime Al Jardine et Blondin Chaplin. Comment ne pas fondre à l’écoute d’une des plus belles chansons de l’histoire, God only knows. Mais Pet Sounds est beaucoup plus qu’un chef d’oeuvre. C’est aussi le journal intime d’un prodige incompris, d’un Beach Boys qui s’ennuie à la plage. Bref un concert rigoureusement immanquable.

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Frànçois & The Atlas Mountains - Coucou

Vidéo : Frànçois & The Atlas Mountains – Coucou

Tous les étudiants d’Histoire Géographie circa 1990 connaissent l’assomante banane bleue popularisée par Roger Brunet dans son dictionnaire critique, Les Mots de la géographie et oubliée depuis. Frànçois Mary aussi qui grâce à ce talisman se métamorphose en Pépito bleu.
photos : Franz Ferdinand et Frànçois and The Atlas Mountains @ Amphithéâtre - Salle 3000, Lyon | 21.03.2018

Photos : Franz Ferdinand et Frànçois and The Atlas Mountains @ Amphithéâtre – Salle 3000, Lyon | 21.03.2018

Le festival des Nuits de Fourvière vient de dévoiler sa riche programmation qui cette année s’intéressera aux identités multiples, à l’ailleurs les visuels de la photographe suisse et guinéenne Namsa Leuba. Qui veille la nuit, se réjouit le matin Impossible de détailler l’ensemble d’une programmation qui mêle théâtre, opéra, cirque, musique en tous genres et huit créations. SK* vous propose…

Plus dans Agenda Concert

Chassol

Do ré mi fa Chassol !

Le Basquiat de la musique, Christophe Chassol sera en concert le samedi 2 juillet dans le plus beau lieu de Lyon, la maison de Pauline Jaricot, maison de Lorette pour la quatrième édition du fantastique festival Superspectives .
Parquet Courts

Sympathy for Parquet Courts

Moins policé que le central de Roland Garros, on filera à l’Epicerie Moderne écouter Parquet Courts ce mercredi 1er juin !
Niandra Lades

It’s time pour Niandra Lades

Oyez, Oyez, Niandra Lades n’est plus, vive Montañita. 14 ans que les clermontois étaient le secret le mieux gardé de l’indie rock à la française. Ils se sabordent à leur sommet avec un dernier album paru en 2020, You Drive My Mind qui nous avait retourné le cerveau et un dernier concert le vendredi 3 […]
Diiv

Addict’DIIV

Ne ratez pas DIIV en concert en France (en autre Lyon ce vendredi, Montpellier le 28 mai où l’on vous fait gagner vos places) qui réédite ses premiers disques le 24 juin.