Quatre ans après l'EP Artorius Revisited, Michael Head revient avec son Elastic Band et surtout un album sous le bras. Violette Records vient de publier le premier extrait de celui-ci et il s'intitule Josephine.

Enregistré avec Steve Powell (The Magical World of The Strands), Adiós Señor Pussycat s’annonce comme l’un des disques de l’année. Violette Records vient de mettre en ligne le premier extrait de ce disque tant attendu. A la confluence des albums H.M.S. Fable et Here’s Tom with the Weather, Josephine montre Mick Head résolument rock.
Notre avis sur la chanson ? Il faudra attendre. Vous savez bien qu’il faut quelques dizaines d’écoutes pour se forger une opinion quant aux chansons de l’ex leader des Pale Fountains. Et il n’a jamais déçu.

Michael Head & The Red Elastic Band – Josephine

Le clip a été réalisé par un fan et l’épitaphe qui apparait dans le lien vidéo concerne Jérôme de Missolz décédé l’an dernier, ami assez proche de Mick et qui a réalisé le célèbre documentaire You’ll never walk alone.

Adiós Señor Pussycat de Michael Head & The Red Elastic Band sera publié via Violette Records.
Michael Head & The Red Elastic Band sera en concert le 8 septembre à l’Union Chapel (Londres).

Michael Head & The Red Elastic Band - Josephine
Michael Head & The Red Elastic Band (design : Pascal Blua)

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

The Apartments - No Song, No Spell, No Madrigal

Et Pascal Blua exposa

Pascal Blua exposera du 3 au 22 février dans le cadre du festival Hibernarock à Aurillac une sélection de ses travaux graphiques pour la musique.
Michael Head

Violette’s Party

Mars 1988. Liverpool. Les frères Head s’apprêtent à publier le premier album de Shack, le bien nommé Zilch. Sous la houlette de Ian Broudie et de Ghetto Records, Michael Head tente de trouver un nouveau son après la déconfiture commerciale des Pale Fountains (mais pas artistique car Pacific Street est l’un des meilleurs disques des […]
Michael Head and The Red Elastic band - Adiós Señor Pussycat

Michael Head & The Red Elastic Band – Adiós Señor Pussycat

En 1997, par on ne sait quel miracle, parut le plus beau disque de Michael Head. Au bord du précipice, épuisé par des années d’une carrière aux chansons aussi éblouissantes qu’inoubliables, il n’avait que les cordes de sa guitare qui le reliaient au monde des vivants. En 2017, par on ne sait quel miracle, Michael […]
Michael Head

Rumer met de bonne humeur

En 1997, Michael Head entrait en studio avec Steve Powell pour enregistrer The Magical World of The Strands, un disque qui n’a aucun égal… Avec cet album, Head mariait le psychédélisme américain et l’héritage de Nick Drake. En 2017, Michael Head fait de nouveau alliance avec Steve Powell et donne une suite inespérée au diamant […]

Plus dans News

Nits2

Brillant Neon !

Avec Neon enregistré avant l’incendie qui a détruit leur studio Werf à Amsterdam, les Nits bouclent une trilogie avec Angst en 2017 et Knot en 2019.
Come

Come again !

Attention, mythe underground. Come, « l’un des joyaux les plus insaisissables du catalogue Matador » selon Pitchfork avec son 11:11 en 1992, revient avec la parution en février dernier de Peel Sessions enregistrées en 1992 et 1993.
Arno

Arno à jamais

Des racines. Opex, c’est un quartier de l’est d’Ostende où les grands parents d’Arno tenaient un café, Chez Lulu, le prénom de sa mère.
Bruce Springsteen

Merci patron !

La pêche du jour vient d’un monsieur de 73 ans qui annonce un album de reprises de standards de la soul avec Do I Love You (Indeed I Do) et effectivement on l’aime. Merci Boss !