Massive Attack – Pray For Rain

Parmi les petits veinards qui ont assisté à l'un des concerts que Massive Attack a donnés ces jours-ci en France, nombreux sont ceux qui, parie-t-on, attendaient de découvrir en live le meilleur morceau de leur nouvel EP "Splitting The Atom". Manque de bol, "Pray For Rain" ne figurait pas sur la set-list des trip-hoppers de Bristol, il faudra donc patienter pour se laisser embarquer par cette chanson en public...



« Pray For Rain » est notre son du jour, non pas parce qu’elle était la grande absente des 10 et 11 novembre au Zénith de Paris, mais parce qu’elle figurera forcément au Panthéon des titres d’anthologie de la discographie de Massive Attack.

On la trouvera en bonne place aux côtés de :

  • l’épique « Unfinished Sympathy », dont le clip tourné en long travelling dans les rues de New York a marqué quantité de réalisateurs;
  • l’ironique « Karmacoma » qui s’insinuait insidieusement dans les méandres du sub-cortex de ses auditeurs, assombrissant le dance-hall contre toute attente;
  • la goudronneuse « Angel » qui mettait en musique l’espoir subsistant, malgré tout, dans le climat de désespérance de toute une génération qu’on affublait de la lettre « X »;
  • l’inquiétante « Future Proof », qui alliait des envolées célestes à des ambiances aquatiques abyssales.

Et si l’on peut tracer des parallèles entre ces chefs d’oeuvre, en dehors de leurs structures musicales similaires (ligne de basse entêtante, rythmiques déviantes, textures sonores et production hyper-chiadées, chant psalmodié ou virant à la litanie), leur dénominateur commun le plus flagrant est l’état dans lesquels ils plongent leurs auditeurs : une lente mais profonde hypnose, à laquelle on se laisse volontiers prendre au piège, dès lors que ces chansons nous évadent de nos propres surfaces, pour mieux nous mener à l’introspection, dans ce que l’humain a de plus universel : ses doutes.

Discographie

4 réponses sur « Massive Attack – Pray For Rain »

Ah non non !!
Au concert de Tournefeuille « splitting the atom » y était !! :-p
Les lumières, le son était vraiment bon, et petit plus, des textes sur arrière fond écrit en français.
Bien sûr quelques morceaux connus tel que Angel.
Le groupe nous a fait une faveur en faisant un rappel de 45 minutes bref deux heures presque de concert.
Et la sympathie de leurs techniciens situés au fond de la salle, qui ont répondus à nos quelques questions.

Vraiment étonnée du superbe concert qu’ils nous ont fait. Le seul hic pour ma part étant le peu d’entrain des spectateurs sauf vers la fin mais il est vrai que c’était difficile de ne pas rester subjugués par leur performance admirable, leur sympathie de parler un peu français.
La prochaine, je vais au Royaume Uni, ils représentent bien ce qu’ils chantent :-)
J’ai parler avec d’autres personnes après leur concert et nous sommes tous de même avis : SPECTACULAIRE

Amicalement et de mon propre point de vue ….

très bon article en tout cas :-)
Je suis désolée qu’à Paris, il n’y ai pas eu « Splitting The Atom » mais si nous y avons eu droit sur Toulouse, cela est peut être du fait des remontées ?
Par contre, je ne me souviens pas de Pray for Rain effectivement mais comme il est dit si bien ici, je cite :
leur dénominateur commun le plus flagrant est l’état dans lesquels ils plongent leurs auditeurs : une lente mais profonde hypnose, à laquelle on se laisse volontiers prendre au piège.

Hypnotisée … ouais !!

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Massive Attack & Young Fathers @ Nuits de Fourvière, 01.07.2018

Photos : Massive Attack et Young Fathers @ Nuits de Fourvière | 01.07.2018

Parmi les petits veinards qui ont assisté à l’un des concerts que Massive Attack a donnés ces jours-ci en France, nombreux sont ceux qui, parie-t-on, attendaient de découvrir en live le meilleur morceau de leur nouvel EP « Splitting The Atom ». Manque de bol, « Pray For Rain » ne figurait pas sur la set-list des trip-hoppers de Bristol, il faudra donc patienter…
Two Door Cinema Club @ Rock En Seine 2016

Sous le soleil de Saint-Cloud : Rock en Seine 2016, le récap’

Cette treizième édition du fameux festival Rock en Seine se sera déroulée sous une chaleur caniculaire, loin des glissades dans la boue et des bottes de pluie qu’on a pu connaître certaines années. Comme d’habitude la programmation très éclectique a permis de drainer un public qui l’était tout autant. DiscographiesBring Me The Horizon ★ Chvrches […]
programmation Rock en Seine 2016

Rock en Seine, c’est dans deux semaines !

Comme chaque année fin août, Rock en Seine investit Saint-Cloud pour notre plus grand plaisir ! Cette fois encore, la programmation est fournie et très éclectique : de Massive Attack à Two Door Cinema Club en passant par Sigur Ros, La Femme, Foals, The Last Shadow Puppets, Cassius, Bastille, Birdy Nam Nam ou encore Sum […]
Lambchop & Massive Attack

Lambchop à l’attaque

Deux retours remarqués en ce mois d’août, Massive Attack en bonne compagnie et Lambchop pour une danse langoureuse.

Plus dans Son du jour

Juliajacklin-lovetrynottoletgo

Vidéo : Julia Jacklin – Love, Try Not To Let Go

Oubliez la grenouille de Roger Glover, place à Julia Jacklin qui exhorte, « love, love is all that I want now » sur Love, Try Not To Let Go qui figure sur son nouvel album, PRE PLEASURE à paraître le 26 août 2022.
Willsheff-estrangementzone

Vidéo : Will Sheff – Estrangement Zone

Après avoir fermé la boutique Okkervil River avec la compilation en douze volumes A Dream In The Dark en 2019, Will Sheff, l’homme qui voulut être roi sort son premier album solo, Nothing Special et s’éloigne des addictions et des sonorités du passé pour trouver davantage de lumière.