Catégories
Concerts (live reports)

Real Estate dans tous ses états

Real Estate @ le Café de la Danse, Paris, 14/06/2017

In Mind, album qu’on n’attendait plus, est sorti en mars dernier, et les membres de Real Estate ont décidé de l’honorer en donnant un concert unique à Paris.
Chanceux sont ceux qui ont eu des billets ! Avec SK*, on y était, et on vous raconte ça.

Shoegaze waves

Hier soir, dans la chaleur moite du Café de la Danse, s’est tenu le grand retour à Paris des américains de Real Estate, qui y avaient joué pour la dernière fois il y a plus de trois ans déjà ! Pour l’occasion, la date était complète, ce qui expliquait l’atmosphère de sauna environnante. Pas besoin de chauffer la salle donc, pour les rois du surf psyché poètique, qui ont démarré à 21h piles, alors que le public se pressait déjà devant la scène avec impatience.

Real Estate – Darling

Real Estate - In Mind

Joli concert, très à leur image, riffs acides et évolutifs, batterie désarticulée et nappes de synthés, ce n’était peut-être pas le show le plus vivant qui soit, c’est vrai, mais ils nous ont fait planer et nous perdre dans leurs mélopées.

Savant mélange entre leur nouvel album avec Darling, Stained Glass, Time ou encore Two Arrows, leurs titres phares et d’autres plus enfouis, ils ont su ravir tout le monde, et ont gracieusement terminé sur It’s real, alors même que le public, après qu’ils soient partis, continuait à chanter « oh oh oh it’s real » pour les faire revenir. Ce qu’ils ont fait.

2017_06_14_real-estate-album
2017_06_14_real-estate-album
2017_06_14_real-estate-album
2017_06_14_real-estate-album
2017_06_14_real-estate-album
2017_06_14_real-estate-album
Date : 14 juin 2017
Photographe
J'aime le noir et blanc qui bave et le rock garage bien gras.
Batteuse et passionnée de musique depuis toujours, constamment à la recherche de nouvelles pépites. Un penchant particulier pour les sonorités rocks /indies /psychés et autre dreampop électronique et bizarroïde.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Real Estate - Talking Backwards

Vidéo : Real Estate – Talking Backwards

Enfin un successeur au formidable Days de Real Estate. Il se nomme Atlas et il est porteur de quelques pépites imparables comme ce Talking Backwards. Le printemps est déjà là, ensoleillé. Le disque titanesque a été composé entre le désert de l’Arizona et un tour à Madrid, disque de l’immensité atrabilaire avec la participation aux…

Plus dans Concerts (live reports)

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.
Shack - La Locomotive, 1990

[1990 – 2020] Sur les rails avec Shack

8, 9 et 10 novembre 1990. Paris. Les La’s, les Boo Radleys, Dr Phibes et les House Of Wax Equations débarquent à Paris le temps d’un week-end pour initier les Français aux plaisirs plus ou moins méconnus (mais surtout exquis) de Liverpool. Les frères Head, ex Pale Fountains sont évidemment de la partie. On connaissait…

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…
Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…
Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…