Vidéo : Courtney Barnett & Kurt Vile – Over Everything

Que se passe t-il quand deux artistes que l'on apprécie forment un duo ? Et bien cela dépasse tout en 'coolitude'.

Over everything est extrait du futur album de Courtney Barnett et Kurt Vile, Lotta Sea Lice à paraître le 13 octobre. Ce disque se présente comme une conversation entre deux amis avec quelques participations de choix comme Mick Harvey, Stella Mozgawa de Warpaint ou Mick Turner et Jim White (The Dirty Three). Sur Over everything, chacun chante chez soi les vers de l’autre et l’Australie n’a jamais été aussi proche des Etats-Unis. Un duo beaucoup moins sulfureux que les précédents Courtney et Kurt, deux voix aux sourires éclatants qui se marient parfaitement.

kurtcourtney_Lotta Sea Lice

Tracklist : Courtney Barnett & Kurt Vile - Lotta Sea Lice
  1. Over Everything
  2. Let It Go
  3. Fear Is Like A Forest
  4. Outta The Woodwork
  5. Continental Breakfast
  6. On Script
  7. Blue Cheese
  8. Peepin' Tom
  9. Untogether

Discographies

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Courtney Barnett

Courtney Barnett sans rancune

Les choses prennent du temps. Le temps de comprendre que l’on s’est trompé, que l’on a idéalisé, que l’on a été peut être berné. Et l’on a toujours l’autre à l’esprit, pour le conchier ou l’excuser.
Courtney Barnett

We love Courtney !

Courtney Barnett regarde sa Rae Street par la fenêtre de son balcon et nous chante le quotidien loin de l’ego du monde.

Plus dans Son du jour

Augustincharnet-pleasedontdie

Vidéo : Augustin Charnet – Please don’t die

Augustin Charnet enfin dans la lumière. Après Kid Wise puis After Marianne et des mélodies pour Disiz et Damso ou Dinos, le voilà en solo avec un extrait de son premier album, Please don’t die .
Mattelliott-januaryssong

Vidéo : Matt Elliott – January’s Song

En Janvier, on voudrait du repos. Oublier les amours défuntes, les décès prématurés, les vœux hypocrites, les réformes iniques. Alors on écoute l’immense Matt Elliott avec désormais un saxophone envoûtant.