[1997 – 2017] Et Smog sortit du brouillard…

Smog
Louis 24/09/2017

Originaire du Maryland, Bill Callahan alias Smog débuta sa carrière dans les années 90 uniquement accompagné de sa guitare. En 1996, Smog publia The Doctor Came At Dawn (son cinquième album) et nous plongea dans la plus belle des dépressions.

En 1997, tout change. Callahan sort de sa zone de confort et fait rentrer des musiciens dans son univers (donc dans son studio). L’album Red Apple Falls est donc l’album de la rupture. Callahan écrit toujours les plus belles chansons du monde mais ces dernières ont une sacrée plus-value. La production de Jim O’Rourke rend des chansons comme I Was A Stranger totalement enivrantes.

Se confiant à Gilles Dupuy des Inrocks en 1997, Callahan expliquait qu’il n’avais pas le contrôle sur sa musique. Red Apple Falls est donc le fruit d’une longue mutation de ce compositeur américain à la voix d’outre-tombe et à la mémoire discrète.

Pourquoi avoir appelé ce disque Red Apple Falls ?

Bill Callahan : Il s’agit des deux côtés de la vie : le fait d’avoir une vie saine (comme les pommes rouges que tu manges quand tu es enfant) et la chute de l’homme. A partir de quel moment l’enfant est responsable du péché originel ?

Pourquoi as-tu choisi Jim O’Rourke comme producteur de ce disque ?

Je l’ai rencontré quand il est venu jouer du violon sur une paire de chansons de l’album Wild Love. Quand est venu le moment d’enregistrer Red Apple Falls, Drag City m’a dit : « Te rappelles-tu du type qui est venu jouer du violon sur Wild Love ? Et bien c’est aussi un très bon ingénieur son ». J’ai dit « ok, essayons-le ». Il n’était pas familier avec ce que j’avais fait auparavant. J’ai au final juste pris au mot les gens de Drag City.

Quels sont tes meilleurs souvenirs liés à cet enregistrement ?

Après avoir suivi les chants principaux pour Inspirational, Jim m’a demandé: « Pourquoi souris-tu quand tu chantes ça ? »
C’est vrai. Tu peux l’entendre quand tu écoutes la chanson. C’était l’une des premières fois que je chantais avec un groupe complet, avec une batterie et tout le reste – et cela te fait sentir fort. J’ai apprécié le fait d’ajouter des synthétiseurs sur Ex-Con. C’était une démarche inconsciente et immédiat Je me suis donc dit que je ne pouvais pas me tromper. On a traité la batterie de Stranger comme si on était Jeff Lynne. Ce fut assez drôle.

Smog – Ex-Con

Ce fut un enregistrement facile ?

Je crois que nous avons enregistré et mixé le tout en cinq jours. Ce fut donc très rapide et très facile. Jim a tout mixé après que nous ayons enregistré le tout. Et tout a été enregistré live.

Comment as-tu trouvé le son de Red Apple Falls ? Il est bien plus sophistiqué que celui de The Doctor Came At Dawn.

Avec l’album Doctor, je me suis embêté avec des ingénieurs charmants mais assez perplexes que j’avais trouvé dans les Pages Jaunes. J’étais heureux de travailler ainsi car cela a donné une plus-value au disque. Je pense que les arrangements de Red Apple Falls sont plus solides et plus costauds. Surtout grâce à la pedal steel et au cor d’harmonie. Et il y a aussi le piano de Jim qui est assez évocateur.

Comment perçois-tu ce disque aujourd’hui ? Comment le classes-tu par rapport à tes autres albums ? Il est assez singulier au niveau du son.

Je ne l’ai pas écouté depuis qu’il est sorti. Je me rappelle qu’il y a avait une ambiance automnale et assez classique. Je suis sur qu’il aurait un son assez étranger à mes oreilles si je l’écoutais aujourd’hui.

Quelle est l’histoire de la chanson Ex-Con ?

Cette chanson a commencé avec l’image d’un homme avec une veste en jeans et une cravate. C’était une image importante pour moi quand j’étais enfant. Elle me donnait aussi beaucoup d’espoir et me donnait envie de me battre. J’ai construit cette histoire à partir de cette image.

Et cette pochette ?

J’ai fait une cathédrale qui ressemble aux gratte-ciels. Cette pochette fait écho au titre de l’album. Elle évoque la chute de l’homme et le fait d’avoir une vie saine.

Smog – Red Apple Falls

Red Apple Falls de Smog est disponible via Drag City.

Smog - Red Apple Falls

Tracklist : Smog - Red Apple Falls
  1. The Morning Paper
  2. Blood Red Bird
  3. Red Apples
  4. I Was A Stranger
  5. To Be Of Use
  6. Red Apple Falls
  7. Ex-Con
  8. Inspirational
  9. Finer Days

Thx to Bart.

English text

What’s the reason behind the title Red Apple Falls ?

Bill Callahan : It had the taint of two sides of life — wholesomeness (those red apples we ate as kids) and the fall of man. At what point does a child become guilty of the original sin?

Why did you choose to record this album with Jim O’Rourke ? How did you meet him ?

I’d met him when he played cello on a couple songs on Wild Love. When it came time to record Red Apple Falls, Drag City said, “Remember that guy who played cello on Wild Love? Well, he’s also a great recording engineer….” So I said, “OK, I’ll try him.” I wasn’t familiar with anything he’d done, I just took Drag City’s word.

What are your best memories about this recording process ?

After tracking the lead vocals for Inspirational, Jim asked me, “Were you smiling while you sang that?”. I was — you can hear it in the performance. It was one of the first times I’d sung with a full band — the drums and all that — and it makes you feel high. I enjoyed adding synthesizer parts to Ex-Con, because it was unconscious and immediate and it seemed I could do no wrong. And the Jeff Lynne treatment on Stranger’s drums was fun to witness.

How easy was this recording process ?

I believe we recorded and mixed it in five days. Which is super fast and easy. Jim was mixing it as we tracked. All the band and lead vocal was tracked live.

How did you find the sound of Red Apple Falls ? Red Apple Falls is more sophisticated than The Doctor Came At Dawn.

With Doctor I was muddling through by myself with these puzzled but cheerful engineers I found in the Yellow Pages. I was happy to work that way ‘cos it gave it an edge of necessity. I think the instrumentation of RAF itself shaped a lot of the sound — pedal steel and french horn. Plus Jim’s evocative piano style.

How do you see this album today ? What are your feelings about it -sonically speaking- (especially compared to your other albums) ?

I haven’t listened to it since it was released. I remember it as having a classic and Autumnal feel. I’m sure it would sound foreign
to me if I listened to it now.

What’s the story behind the song of ‘Ex-Con’ ?

It started with the image of a man in a jean jacket with a tie. That was a heavy image when I was a kid. It had a lot of hope
and fight and a touch of sympathy. I just built the story from that image.

What’s the story of the cover album ?

I made the cathedral into skyscrapers. It was similar to the title — a touch of wholesomeness mixed with the fall of man

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Interviews

5 questions à … Decibelles

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour du trio lyonnais Decibelles qui fait du Rock Français qui tabasse. Il ne faudra pas les manquer à la Messe de Minuit…

5 questions à … Von Pourquery

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour du touche à tout Von Pourquery dont on a aimé entre autres les BO pour les films d’Antonin Peretjatko ou le travail…

5 questions à … Blondino

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes, appréciés par les membres de l’équipe, de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Blondino qui avait allumé nombre de nos jours avec son album Jamais sans la nuit, et deux EP tout aussi brûlants.…

Departure Lounge

[1999 – 2019] L’envol de Tim Keegan and Departure Lounge

Attention, grand disque ! Attention, grand monsieur ! Avant d’attirer le regard de la presse française avec Too Late To Die Young en 2002, Tim Keegan et ses Departure Lounge publièrent en 1999 Out Of Here, un grand disque de pop. Retour sur l’enregistrement de ce disque avec Tim Keegan.

We Hate You Please Die

Live Forever We Hate You Please Die !

C’est incontestablement la révélation de l’édition 2019 de Rock En Seine. A Saint-Cloud, il y avait la barbe d’Eels, la basse de Simon Gallup (The Cure) et les chaussettes rouges de Raphaël Balzary, étonnant chanteur de We Hate You Please Die. Vindicatif comme Lux Interior et tranchant comme un Stooges, ce Rouennais emmène son groupe…

Rubin © Christophe Roué

5 questions à … Rubin et le Paradoxe

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Rubin et le Paradoxe que l’on avait découvert avec un premier EP où il invitait Brigitte Fontaine et Calypso Valois. Il…

Lysistrata

5 questions à … Lysistrata

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Lysistrata sur le point de lâcher leur nouveau missile Breathe In/Out le 18 octobre chez Vicious Circle. En attendant, on ne…

Miossec

Christophe Miossec par Thierry Jourdain

Dans la vie, il est important d’avoir de bonnes idées. Thierry Jourdain a eu l’excellente idée de faire un livre qui narre la carrière de Christophe Miossec. Superbe chanteur, carrière exemplaire et excellent écrivain font de Miossec, une bonne carcasse l’un des livres essentiels de la rentrée.

5 questions à … Gérald Genty

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Gérald Genty qui sort le 30 août, Là-Haut, un album poétique en apesanteur qui fait planer et rêver. Il troque les…

5 questions à … Hein Cooper

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Hein Cooper, jeune australien découvert au MaMA 2018 et qui revient après sa belle échappée du premier disque avec un deuxième…

5 questions à … Clément Chassaing

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Clément Chassaing qui quand il ne réalise pas le disque de Jil is Lucky ou de Dead Fox écrit des chansons…

David Assaraf - Et que rien ne m'éveille

5 questions à … David Assaraf

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de David Assaraf auteur d’un premier album Ceux qui dorment dans la poussière très personnel tout comme sa généreuse playlist où…

Paul Weller par Nicolas Sauvage

Passionnant depuis 1977, Paul Weller est toujours présent et ne compte pas prendre sa retraite comme le reste de la promo de la même année. En attendant le prochain disque de l’ex Jam, on peut lire la biographie que lui consacre Nicolas Sauvage. Ouvrage imposant et passionnant, Life From a Window, Paul Weller et L’Angleterre…

5 questions à … Claire Faravarjoo

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Claire Faravarjoo dont le nouveau single, Tequila vous fera tourner la tête et danser sur la plage tout l’été tout…

Shame (on me)

En 2019, les Londoniens de Shame sont toujours vivants et c’est une sacrée bonne nouvelle. En 2018, ces cinq jeunes lads ont débarqué sans prévenir avec le très correct Songs of Praise. Très correct pour un premier album… Et puis il y avait leurs prestations live. Qui elles, étaient et sont toujours merveilleuses.

H-Burns

M. H-Burns

« Les mecs seuls sur scène sont les plus forts. » La preuve en a été faite avec Jason Molina à l’époque de Songs: Ohia. Et cette maxime est toujours vraie aujourd’hui grâce à Bill Callahan et Renaud Brustlein aka H-Burns. Auteur d’un des disques de l’année (Midlife), H-Burns est venu jouer ses belles chansons, accompagné de…

Arche

5 questions à … Arche

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Arche, un groupe lyonnais qui s’aventure dans la pop pop pop pop et ne se perd par en route avec leur…

B77

5 questions à … B77

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de B77, un duo Fribourgeois dont l’électro pop florale est parfaite pour chiller en mode vacances. On les découvre un peu…

Silly Boy Blue

[RES 2019] Royale Silly Boy Blue

La première écoute de Cecilia avait été un choc. Bonne nouvelle : quelques mois après, la force de ce morceau est toujours intacte. Entretien avec Silly Boy Blue qui va bientôt jouer, pour la première fois à R.E.S. !

Shack

[1999 – 2019] Sa majesté Shack

En 1999, Shack met fin à onze ans de silence et revient sur le devant de la scène anglaise. En 1999, Shack publie un des disques de l’année comme à chaque fois qu’il sort un disque. Il y a vingt ans, les frères Head prenaient enfin la place qu’ils méritaient depuis le début.

A ne pas rater dans Interviews !