[1997 – 2017] La grande parade des The Frank & Walters

Grand Parade des The Frank & Walters est le trésor caché de 1997. Ce disque est un tel secret qu'il ne fut même pas classé dans les charts anglo-saxons l'année de sa sortie. Et pourtant... Si Grand Parade sortait aujourd'hui, on hurlerait au génie.

Tout avait pourtant bien commencé pour les Frank & The Walters au début des années 90. Quand ils ne piquaient pas la vedette à PJ Harvey lors du Festival des Inrocks en 1992, ils faisaient des concerts avec Suede et Radiohead (en guise de première partie). Leur premier album, Trains, Boats and Planes entra dans le top 50 anglais et leur promettait un avenir commercial assez radieux. Cinq ans plus tard, Setanta, le label du groupe, mise tout sur Grand Parade. Mais coincés entre les mastodontes du marché et les groupes de seconde division (qui joueraient en première en 2017), Frank & The Walters ne trouvèrent pas leur place.

Et pourtant… Réécouter ce disque dans son intégralité aujourd’hui est un pur bonheur. Grand Parade vous fait attendre tranquillement la sortie du prochain Guided By Voices et vous fait oublier les Posies. Les comptines pop des gens de Cork sont boostées par une production impeccable qui fait encore, vingt ans après, des ravages !

Comment avez-vous rencontré l’équipe Setanta Records ?

Ashley Keating : Nous avons envoyé des démos sur une cassette à Londres. Nous sommes de Cork. Le boss de Setanta a aimé nos chansons et nous a proposé un contrat. On a fait nos affaires et on a déménagé à Londres. Une époque où les choses se passaient simplement !

Pourquoi avoir appelé ce disque Grand Parade ?

Grand Parade était un album dans lequel nous avons évoqué des personnes que nous avions rencontrées et des endroits que nous avions laissé derrière nous puis que nous avions redécouvert. C’est un album nostalgique mais avec un message positif et avant-gardiste.

Où avez-vous enregistré ce disque ? Combien de temps cela vous a pris ?

Nous avons enregistré une bonne partie de l’album à Londres et cela nous a pris du temps. Nous étions déterminés à bien faire les choses et nous voulions que ce soit le meilleur album possible.

Ce fut un enregistrement facile ?

Nous avons passé de chouettes moments pendant l’enregistrement car nous avons travaillé avec les bonnes personnes : Dave Couse a produit le disque, Cenzo Townshend l’a enregistré et Terry Edwards des Tindersticks a fait les arrangements de cordes. Les répétitions ont pris du temps et ont été difficiles mais le disque est bon.

Quels sont tes meilleurs souvenirs liés à cet enregistrement ?

En toute honnêteté, finir le disque. Accomplir ce disque a été un accomplissement en soit. Et nous avons eu le sentiment d’avoir donné le meilleur de nous-mêmes.

Pourquoi avoir choisi de travailler avec Cenzo Townshend ?

Cenzo était l’ingénieur du son avec qui le groupe a travaillé (ainsi qu’avec Ian Broudie) pour l’enregistrement d’After All. C’est un ingénieur très doué et un type adorable. Nous lui avons demandé de travailler de nouveau avec nous et il a accepté.

Quelle est ta chanson préférée de ce disque

J’aime Tony Cochrane and Colours. Mais en rejouant les chansons récemment, je me suis aperçu que j’aime toujours autant jouer Have You Ever et Saturday Night.

The Frank & The Walters – Tony Cochrane (live 2006)

Peux-tu m’en dire un peu plus sur la photographie qui a été utilisée pour la pochette ?

C’est une photographie qui vient des archives du National Geographic et qui a été prise à Helsinki en 1967. Elle correspond parfaitement au thème de l’album. Le photographe s’appelle George Mobley. Il était décédé alors nous avons demandé à sa femme si nous pouvions utiliser la photo et heureusement, elle nous a donné la permission.

Quel est ton album préféré de 1997 ?

Oh, il faut que j’arrive à m’en rappeler. Peut-être Spiritualized avec Ladies and Gentlemen et Stereolab avec Dots and Loops.

Tu te rappelles de la tournée qui a suivi la sortie du disque ? Quels sont tes meilleurs souvenirs ?

Je ne me rappelle pas beaucoup de la tournée. Nous avons joué une paire de fois avec The Divine Comedy. Et surtout nous sommes partis aux États-Unis. C’était la première fois pour nous ! C’était génial.

Frank And The Walters - Grand Parade

Frank & The Walters seront en concert le 15 décembre 2017 au Petit Bain (Paris).

Frank and The Walters - Grand Parade

Tracklist : Frank & The Walters - Grand Parade
  1. Colours
  2. Indian Ocean
  3. Little Dolls
  4. Russian Ship
  5. I Suppose
  6. Saturday Night
  7. How Can I Exist
  8. Mrs. Xavier
  9. Have You Ever
  10. Tony Cochrane
  11. Landslide
  12. Lately

The Frank And Walters en concert.
DateLieuTickets
16
Juin
2024

The Holy GrAle

Durham (United Kingdom)
TICKETS
29
Juin
2024

King John's Castle

Luimneach (Ireland)
TICKETS
06
Sept
2024

The Hug and Pint

Glasgow (United Kingdom)
TICKETS
07
Sept
2024

The Hug and Pint

Glasgow (United Kingdom)
TICKETS
28
Sept
2024

229

London (United Kingdom)
TICKETS
09
Nov
2024

Firebug

Leicester (United Kingdom)
TICKETS
23
Nov
2024

The Thunderbolt

Bristol (United Kingdom)
TICKETS
21
Déc
2024

Cyprus Avenue

Cork (Ireland)
TICKETS

Dates de concerts fournies par Bandsintown

English text

How did you meet the team of Setanta Records ?

Ashley Keating : It happened when a demo cassette tape made it’s way to London from Cork. The owner of Setanta liked the songs and rang us up and offered us a record deal. We simply packed all our stuff and moved to London, simple times!!!

What’s the reason behind the title Grand Parade ?

Grand Parade was an album we wanted to make about people we met and places we had left behind, and then re-discovering those people and places, it’s a nostalgic record, but with a positive forward looking message.

Where did you record this album ? How did long it take you ?

We recorded it in London mostly, it took us quite a long time. We were determined to get it right and wanted it to be the best record we could make it.

How easy was the recording process of this album ?

The recording process was a lot of fun, we worked with some great people. Dave Couse the producer and Cenzo Townshend the engineer, also Terry Edwards from Tinderstickes did the string arrangement. The rehearsal process was hard and took a long time but the recording was great.

What are your best memories ?

Finishing it to be honest, there was a great sense of achievement and a feeling that we had given it our best!

Why did you choose to work with Cenzo Townsend ?

Cenzo was the engineer when we worked with Ian Broudie for After All, he was a brillinat engineer and a really nice guy so we asked him and he said yes.

What are your favorite songs of this LP ?

I love Tony Cochrane and Colours. But playing the songs live recently I’m enjoying Have You Ever and Saturday Night.

Could you tell me more about the picture of the cover album…

Yes it was taken by a photographer from National Geographic in Helsinki Finland in 1967. It just fitted it with the theme of the album. The photographer was George Mobley. He had passed away so we asked his wife could we use the picture and thankfully she gave us permission.

What are your favourite albums of 1997 ?

God if I can remember that far back. Maybe Spiritualised, ladies and gentlemen and Stereolab, dots and loops.

Do you remember the Grand Parade tour ? What are your best memories of this tour ?

I don’t remember much of the tour, I know we played with Divine Comedy a lot in 1997. We also went to the United States for the first time which was good fun.

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Cela pourrait vous intéresser

Kinghannah-daveysays

Vidéo : King Hannah – Davey Says

On avait déjà beaucoup aimé le premier extrait du nouvel album de King Hannah, Big Swimmer qui donne son titre à celui-ci avec Sharon Van Etten. Voici un deuxième titre, Davey Says qui fleure bon les 90′.
Terestesa-brace

[EXCLU] Vidéo : Terestesa – Brace

Comment ne pas succomber à un titre en italien qui fait saliver avec un Risotto per cena ? Avec Brace extrait de leur premier album Bella Faccia, Terestesa le quartet franco-italien néo toulousain nous met une belle fessée musicale.
Fontainesd-c-

Juste Fontaines !

Fontaines D.C., nous boirons de ton eau. Pendant que d’autres mettent des plombes pour sortir un disque, voilà que déboule le quatrième album des irlandais depuis Dogrel en 2019. Romance est produit par James Ford (Arctic Monkeys, Depeche Mode, Gorillaz) et sort le 23 août chez XL Recordings.

Plus dans Interviews

Cmathieuteissier1

Rêve éveillé avec Lescop

Lescop sort du bois avec un nouvel album, Rêve parti qui fera danser Les garçons et vous retirera la raison avec la femme papillon. Entretien avant son concert à La Rayonne à Villeurbanne le samedi 9 mars.
Julienshelter-matthieudortomb4

5 questions à Julien Shelter

Avec Island, Julien Shelter nous propose un album cocon, un disque refuge pour se ressourcer avec des titres délicats évoquant l’amour, la nature ou l’enfance.
Chroniquenicolas-commentchicmediaschristophe-3

Fortunate semper magis tempus

Nicolas Comment vient de signer Chronique du temps qui passe, un superbe livre qui mêle des textes intimes et des photos d’artistes au gré des rencontres incroyables qu’il a pu faire. Il était récemment à Lyon pour une rencontre dédicace et une présentation de son travail à la galerie Poltred, l’occasion pour SK* d’évoquer avec […]

5 questions à … AbEL K1

Après avoir écrit pour d’autres et principalement pour Blondino dont il est l’indissociable compagnon de ses échappées, AbEL K1 sortira en mai son premier album. Un album porté par sa poésie toujours si personnelle et tendue, un lyrisme rock et direct, et une voix singulière. Prélude (à la folie) en est le premier aperçu, ainsi […]