Vous reprendrez bien un peu de Jack ?

Traxx - Faith
C’est bientôt la fin de l’année et c’est l’heure de faire des bilans, je laisserai à d’autres le soin de faire celui de l’année rock 2009, j’aurai trop l’impression de parler d’un sujet que je ne maîtrise pas. Pour moi 2009, aura été l’année où la House, tel le phénix n’en finit pas de mourir et de renaître. Chronique : Traxx - Faith

Traxx

Bien entendu, ce que certains d’entre nous ont pu vivre il y a une vingtaine d’années, cette espèce de communion extatique entre les danseurs présents dans les soirées ou les raves, cette musique justement dont les maîtres mots étaient « Unity, Peace, Love, Harmony », tout cela a bel et bien disparu et n’est pas près de réapparaitre. Cependant , il existe toujours des musiciens qui semblent ne pas se rendre compte que le temps a passé et qui aspirent toujours à ce vieux rêve d’unité grâce à la musique.

Dans la série des irréductibles optimistes, le dernier en date nous vient de Chicago, quoi de plus normal me direz vous lorsqu’on fait de la house… Melvin Oliphant III n’est pas un novice puisque il avait déjà publié en 2004 en compagnie d’autres bad guys de Chicago sous le nom Dirty Criminals sur le label de DJ Hell « International Deejay Gigolo Records. C’est sous le pseudo Traxx qu’il publie son album « Faith ». La foi, justement, croire à ce que l’on fait en dehors des modes qui vont et viennent, être jusqu’au boutiste et ne pas en démordre.

Extrait : Traxx – Down 2 House

Traxx, depuis le temps qu’il gravite dans le milieu de la musique (1984) aura vu la naissance du mouvement, son déclin, ses multiples résurrections et est certainement le musicien le plus à même de sortir un disque remplie de références tout en étant d’une surprenante fraîcheur. Pour cette album, Traxx a collaboré avec la chanteuse Nancy Fortune déjà repérée chez les formidables bataves de Clone Records et de James T . Cotton, auteur quant à lui de « The Dancing Box », superbe pépite dancefloor remplie de réminiscences chicagoannes lui aussi (période Radikal Fear Records). Alors, la house de Traxx vous en dites quoi ?

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.