L’église des gens tombés en disgrâce « Frankie Knucles »

Chronique cd : Dan Electro - Bite the hand that feeds you Marshall Jefferson a un jour eu ces mots très justes pour décrire la house « Une ancienne religion dans laquelle les gens sont justes heureux et crient ». C’est sans aucun doute ça le pouvoir de la musique, pouvoir nous arracher quelques instants à notre condition de terrien et nous transporter loin d’ici.

Dan Electro

Toul, près de Nancy, ne doit pas vous apparaître au premier abord comme la ville la plus soulful au monde. Pourtant avec la sortie de ce disque de Dan Electro, elle peut sans peine revendiquer ce titre. Le label Soulab avait déjà sorti quelques pépites de soul et de jazz avec les sorties de Uptown Funk Empire, Allen Hoist, Transition Cosmic Power.

Aujourd’hui, Dan Electro, dont on ne sait pas grand-chose nous offre un splendide disque gorgé de gospel, de soul et de touches électroniques qui rehaussent le tout. Dan Electro, à une autre époque a joué de la basse dans le groupe The Slow Slushy Boys, la découverte de Farley Jackmaster Funk l’incite à créer sa propre musique, fortement imprégnée d’orgues passés à la moulinette de samplers un peu fous. « Bite The Hand That Feeds You » est un véritable concentré de joie et de bonne humeur qui vous fera danser gaiement puisque Dan Electro dit préférer la musique qui parle à vos jambes plus qu’à votre tête… L’écoute de cette deep-house à haut pouvoir addictif devrait vous donner le sourire et vous faire taper dans vos mains un peu bêtement mais ça fait tellement de bien de se laisser aller. Le vieux rêve des précurseurs de la house de Chicago qui, inspirés par l’amour de leur ville, voulaient qu’un jour leur musique propage un message de paix et d’unité dans le monde entier n’est pas mort et Dan Electro en est leur digne héritier.

3 réponses sur « L’église des gens tombés en disgrâce « Frankie Knucles » »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.