Les 6, 7 et 8 juillet prochains, la citadelle d’Arras verra défiler Dave Gahan, Liam Gallagher et dansera sur les boucles de Justice et de Jungle pour l’incontournable Main Square festival. En 2018, le Main Square réunit le temps d’un week-end le hip-hop et le rock dans un cadre historique classé.
Entretien avec Armel Campagna, programmateur enthousiaste et enthousiasmant de ce festival.

Main square 2018

Comment vous sentez-vous un mois pile avant que l’édition 2018 du Main Square commence ?

Armel Campagna : Bien. C’est la première fois que j’ai envie de répondre ça. Mais désormais nous avons de vraies habitudes de travail et nous collaborons parfaitement avec la ville d’Arras. Nous maîtrisons parfaitement le site. Cette année, il y aura deux grandes scènes et deux grandes cabines qui servirons pour les DJ Sets. Nous allons offrir plus de contenu. Le site de la citadelle est magnifique. Nous allons proposer cette année pour la première fois de l’accrobranche. Une tyrolienne haute de 210 mètres sera mise à disposition des festivaliers. Cette attraction est rendue gratuite grâce à la Communauté Urbaine d’Arras. Il y a aura, normalement, entre 4 et 6 sessions par jour. Nous allons aussi fêter les 10 ans du classement au patrimoine mondial de l’UNESCO de la Citadelle. Le public va de nouveau pouvoir se promener sur les remparts comme en 2017. Nous avons aussi travaillé sur la fluidité. L’accessibilité du site est améliorée. La Green Room sera plus large. 2018 sonne un peu comme la version 2.0 du Main Square.

Depeche Mode – Where’s the Revolution

Il parait qu’il y a quelques nouveautés concernant le camping ?

2017 ne fut pas l’idéal pour le camping. En 2018, nous avons tout changé. Nous avons trouvé une parcelle de bonne qualité pour les festivaliers. Il y aura un système de tentes prêtes à l’emploi où on te prépare ta tente et où on t’installe un petit matelas grâce à FestiTent. Il y aura, sur le camping, des DJ Sets, des jeux et des ateliers dédiés au Yoga. Il y aura une Yourte Info et des navettes gratuites qui amèneront les festivaliers dans le centre-ville d’Arras. Nous sommes un festival urbain. Il faut que les festivaliers découvrent cette merveilleuse ville qu’est Arras. Nous sommes un festival premium. Notre exigence pour produire le meilleur contenu est toujours là. Il en va de même pour la restauration le samedi soir qui est déjà complet. Ne tardez pas pour les pass et le vendredi soir. Ils devraient être sold out très rapidement.

Et tu peux dire deux mots sur la programmation ?

Je la trouve plus festive que celles des années précédentes. Elle est peut-être aussi plus hip-hop. Attention, le vendredi est plus rock. Les Queens Of The Stone Age reviennent. Ils avaient mis tout le monde d’accord en 2011 lors de leur premier passage ici. Mais il y en aura pour tous les goûts : il y a aura Nekfeu sur la Main Stage et Gojira. Nous sommes les seuls à avoir Gojira cette année en France. Roméo Elvis devrait aussi faire du bon boulot.

Tu fais jouer les Breeders ce jour-là. Pourquoi ?

Parce que je ne les ai jamais faits jouer ! Je n’ai jamais réussi à avoir les Pixies. Kim Deal est une légende ! Leur dernier album est très bon. Les gens ne connaissent pas forcément. Mais j’ai hâte de voir la réaction du public quand les premières notes de Cannonball vont résonner.

The Breeders – Cannonball

Depeche Mode est programmé le samedi soir sur la Maine Stage. Quel est ton album préféré de ce groupe ?

Ce serait un peu trop facile si je te répondais que j’adore leurs disques des années 80 ou des années 90. Je vais te répondre leur avant dernier album Delta Machine paru en 2015. J’avais trouvé qu’ils avaient réussi à se renouveler de manière hallucinante. Le son et la production de ce disque m’ont impressionné. Et puis nous aurons Liam Gallagher juste avant. J’adore son disque solo.

Liam Gallagher – I’ve All I Need

Tu sembles très amoureux de ce lieu !

Et comment ! Je peux vraiment dire que je m’y sens comme à la maison. C’est toujours un bonheur de retrouver la citadelle ainsi que son odeur. Le cadre est fantastique. Les loges de la citadelle, qui date de 1760, sont plus veilles que les Etats-Unis. Et on y installe nos artistes américains ! C’est fou ! On se sent vraiment comme chez nous. On travaille main dans la main avec les acteurs locaux pour produire le meilleur festival.

Tu vas faire jouer des nouveaux talents. Qui ne doit-on pas louper ?

Il ne faut pas louper les vainqueurs des tremplins que nous organisons tous les ans avec les scènes locales. Cette année, il y aura les OKAY MONDAY, les Baasta! et les Double T ! On les accueille comme nos têtes d’affiche et c’est toujours touchant de les voir nouer des contacts avec tous les autres artistes. Sinon je suis très fan de Portugal. The Man. Et de Wolf Alice ! La chanteuse est très impressionnante. Le public va halluciner.

Wolf Alice – Space & Time

Main Square

Avec : Orelsan, Nekfeu, Gojira, Jamiroquai, Jungle, IAM, Liam Gallagher, Depeche Mode, The Breeders, Queens of The Stone Age, Wolf Alice, Girls In Hawaii
Salle/lieuAdresseVilleduauSite web
Citadelle d'ArrasCitadelle d'ArrasArras06/07/201808/07/2018site officiel
Tarifs : Plein tarif : 54€, Pass’3 : 129€
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Skip The Use @ Main Square Festival, 06-07-2019

Cool as Skip The Use

Samedi 6 juillet 2019 : le Tour de France débute à Bruxelles et l’Hollandais Mike Teunissen gagne la première étape et étonne tout le monde en endossant le Maillot Jaune. Samedi 6 juillet 2019 : le Main Square entame son deuxième jour. Les Skip The Use s’échappent du peloton et endossent le Maillot Jaune du…
Arnaud Rebotini @ Main Square Festival, 06-07-2019

Arras Calling ! Arnaud Rebotini can’t fail !

Avant de monter sur la scène du Main Square pour clôturer la deuxième journée de l’édition 2019, Arnaud Rebotini après un passage à l’Astropolis avec le Don Van Club pour un concert autour de la B.O. de 120 Battements par Minute et avant de jouer aux Eurockéennes de Belfort, Rebotini est passé par le Main…
Angèle @ Zénith Amiens - 05 juin 2019

Balance ton concert

Avant d’être la tête d’affiche du Main Square et du Paléo Festival (pour ne citer qu’eux), Angèle posait ses enceintes dans un Zénith d’Amiens qui affichait complet (comme les autres) pour faire danser et chavirer les cœurs de plusieurs générations.
Queens of the Stone Age 06-07-18

[Main Square 2018] L’ADN des QOSTA

Josh Homme et ses Queens ont pris en main la Main Stage du Main Square pour dérouler un set sec comme un coup de trique et jouissif comme un coup de… Tout en écoutant leur set du ‘Villains Tour’, on s’est rappelé d’un seul coup que le premier album de ce groupe avait pile 20…
The Breeders 06-07-2018

[Main Square 2018] Cool as The Breeders

Avant de revenir cet automne le temps de deux concerts (un à Lyon, l’autre à Paris), les soeurs Deal étaient en villégiature à Arras le temps d’un concert au Main Square Festival.
Depeche Mode 07-07-2018

[Main Square 2018] Depeche Mode sans échec

La Citadelle d’Arras est tombée le 7 juillet 2018. Huit ans après être tombée aux pieds de Prince, la « Belle Inutile » et ses 42 000 spectateurs ont rendu les armes devant les anglais de Depeche Mode.

Plus dans Interviews

Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Moli © Celeste Call

5 questions à … Moli

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…