Residente en escale à Paris

Le rappeur porto-ricain Residente, de son vrai nom René Juan Pérez Joglar, faisait ce mercredi étape à l'Elysée Montmartre dans le cadre de sa tournée européenne.

Membre du groupe Calle 13 maintes fois récompensé au Latin Grammy Award et dont le travail et l’engagement ont été primés lors du sommet des Nobels de la paix à Barcelone en novembre 2015, il a reçu un accueil enthousiaste et chaleureux d’un public, qui malgré l’acoustique déplorable de la salle, a chanté avec l’artiste tous les titres par cœur. Malgré la ferveur et l’ambiance de la salle, on peut néanmoins regretter que ce public soit majoritairement composé d’expatriés hispanophones et trop peu de français. Il faut en effet savoir dépasser l’image du rappeur tatoué faisant la promotion du commercial Sexo pour s’intéresser aux titres majeurs de Residente, dont le magnifique Latino America, Muerte en Hawai avec Calle 13 ou les visuels Guerra, Apocalíptico et le romantique Desencuentro sous son propre nom issu de l’album éponyme sorti en 2017.

2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
2018_07_04_Residente
Date :4 juillet 2018

Cela pourrait vous intéresser

Dope Saint Jude – For You

Vidéo : Dope Saint Jude – For You

Peut être avez-vous découvert Dope Saint Jude avec You’re Gonna Make It sur la bande originale de la mini-série américaine Inventing Anna. Dope Saint Jude vient de sortir un EP 6 titres, Higher Self et part en guerre en mémoire de sa mère et de sa grand-mère.
Kae Tempest - The Line Is a Curve

Vidéo : Kae Tempest avec Lianne La Havas – No Prizes

Tempête sous un crâne. On n’arrête pas les ouragans. Cinq recueils de poésies, quatre pièces de théâtre, un roman, cinq albums Kae Tempest nous emporte dans un tourbillon de mots et de maux vers des côtes salées.

Plus dans Concerts (live reports)

Florent Marchet

Le monde de Florent Marchet

Florent Marchet pour soi, quasi. C’était aux Abattoirs de Bourgoin-Jallieu dans un nouveau format intime où l’on a pu voyager en solitaire, de Courchevel à Levallois, de Paris à Nice en passant par Montréal.
Star Feminine Band à l'Opéra Underground

Star Feminine Band au firmament

Dans le cadre de leur carte blanche à l’Opéra Underground à Lyon, La Féline et Bertrand Belin invitaient le Star Feminine Band pour leur deuxième concert en France avant leur passage à Bobigny (Canal 93) le 30 novembre et au Transmusicales de Rennes les 3 et 4 décembre prochains.
Waed Bouhassoun et Moslem Rahal @ Opéra National de Lyon, 14-11-2021

Quelle nuit à l’Opéra (de Lyon) !

De la couleur avant toute chose. C’est amusant pour une carte blanche. Bertrand Belin et La Féline ont invité The Colorist Orchestra avec Howe Gelb puis la joueuse de oud syrienne Waed Bouhassoun, en duo avec le virtuose du ney Moslem Rahal.
The Pale Fountains

[35] Les Pale Fountains ou l’Eldorado Pop

Après avoir joué en février 1985 à Londres et avant de s’envoler pour le Japon, les Pale Fountains étaient de retour à Paris en cette veille de printemps 1985. L’Eldorado de 1985 fut la séance de rattrapage pour ceux qui avaient séché la piscine Deligny.