[Main Square 2018] L’ADN des QOSTA

Queens of the Stone Age 06-07-18© Louis Teyssedou
Louis - 12/07/2018

Josh Homme et ses Queens ont pris en main la Main Stage du Main Square pour dérouler un set sec comme un coup de trique et jouissif comme un coup de… Tout en écoutant leur set du ‘Villains Tour’, on s’est rappelé d’un seul coup que le premier album de ce groupe avait pile 20 ans.

Le réchauffement climatique avait déjà commencé en 1998. Cet été-là, on se précipitait dans les salles de cinéma pour voir Sex Crimes après avoir vu Boogie Nights. On faisait ensuite monter la température avec Celebrity Skin de Courtney Love qui venait transformer Hole en machine à tubes pop grâce à Billy Corgan. Quant aux Smashing Pumpkins de ce dernier, on se régalait avec leur meilleur album, Ava Adore et leurs photos de presse signées Yelena Yemchuk. La photographe ukrainienne avait réussi à faire fantasmer des millions d’adolescents avec les poses langoureuses de D’Arcy.

Queens of the Stone Age 06-07-18 (2)
© Louis Teyssedou
Queens of the Stone Age 06-07-18 (2)
© Louis Teyssedou

Au rang des bizarreries érotiques de cette année-là, on trouve en première place la pochette du premier Queens of the Stone Age. Josh Homme avait décidé d’utiliser un cliché tiré de The Pin-Up: A Modest History (1972) pour séduire et convaincre le potentiel acheteur. Quelle est bizarre cette pochette d’album ! Comme pour Life Won’t Wait de Rancid sorti cette année-là, on ne savait pas quoi en penser. Mais à la différence du disque des punks, le premier QOSTA nous réservait deux surprises. Il fallait saisir un exemplaire du disque et le retourner pour découvrir la poitrine dénudée du mannequin sublimé par Garbor. Et puis il fallait surtout l’écouter. En 1998, Homme trouve enfin la recette exacte. Après cinq albums avec Kyuss, il enregistre enfin un disque de grande qualité aux Monkey Studios. Sans s’en apercevoir, il vient de trouver avec Chris Goss le son qui permettra aux 90’s de plonger dans le vingt-et-unième siècle.

A Arras, Homme a donné une leçon.
Accompagné de Michael Shuman, de Dean Fertita et de Jon Theodore, Homme a donné une démonstration de gros son. Porté par le succès de son dernier disque Villains, le groupe a servi une set-list qui a tétanisé les 32 000 festivaliers. Et surtout le groupe a commencé son set par la première chanson de son premier album. Et c’est toujours le même pied que d’écouter Regular John en 2018.

Set List

  • Regular John
  • If I Had a Tail
  • Monsters in the Parasol
  • My God Is the Sun
  • Feet Don’t Fail Me
  • The Way You Used to Do
  • You Think I Ain’t Worth a Dollar, but I Feel Like a Millionaire
  • No One Knows
  • The Evil Has Landed
  • Smooth Sailing
  • Domesticated Animals
  • Make It Wit Chu
  • Little Sister
  • Go With the Flow
  • A Song for the Dead

Queens of the Stone Age - Villains
Villains des Queens of the Stone Age est disponible via Matador/Beggars.

QOTSA - Villains

Tracklist : Queens of the Stone Age - Villains
  1. Feet Don't Fail Me
  2. The Way You Used To Do
  3. Domesticated Animals
  4. Fortress
  5. Head Like A Haunted House
  6. Un-Reborn Again
  7. Hideaway
  8. The Evil Has Landed
  9. Villains Of Circumstance

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Concerts (live reports)

Liam Gallagher à son Zénith

Liam Gallagher a donné hier soir au Zénith de Paris le dernier concert d’une tournée européenne qui a affiché complet tous les soirs. Et il a fait plus que le travail.

Motivant Morby

L’ex-Woods est venu jouer son répertoire à La Lune des Pirates, salle qui avait accueilli et vu triompher les flamboyants Woods en 2017. Jeu, set et match pour…

Vincent Delerm @ Théâtre des Pénitents, Montbrison, 04-02-2020

Vincent Delerm : La vie passe et il en fait partie

Hier soir Vincent Delerm chantait à Montbrison devant le public du festival Poly’Sons. Après le spectacle, je lui ai parlé des photos que j’avais faites, de cet article que j’allais écrire sur son spectacle. Quelle idée insensée ais-je eue là… Comment écrire sur la musique, comment mettre des mots sur des sons, sur d’autres mots ?…

Damien Saez @ Halle Tony Garnier, Lyon, 09-12-2019

Damien Saez, « Que l’éphémère devienne éternité »

Damien Saez venait hier au soir présenter à Lyon, Ni Dieu ni Maître, l’album qui clôture Le Manifeste, fresque sociale de quatre années de 2016 à 2019 présentée dans une « oeuvre numérique » sur son site internet « Culture contre culture ». 39 chansons, politiques et poétiques dans lesquelles se lit la France des attentats aux gilets jaunes,…

Curtis Harding - 17 novembre 2019 - Lune des Pirates

Amiens-Atlanta avec Curtis Harding

Tout va bien à Atlanta. Les Black Crowes se reforment, les Black Lips sortent un nouveau disque et Curtis Harding est de passage à Amiens.

Bertrand Belin, Persona Bellissima

Bertrand Belin est venu défendre son dernier disque sur la scène de la Maison de La Culture d’Amiens. Carton plein !

Mark Lanegan @ 106 Rouen 05-11-2019

Night Flight to Rouen

Après ses escapades avec Duke Garwood, Mark Lanegan a eu la bonne idée de remettre en selle la formule Mark Lanegan Band pour publier le très bon Somebody’s Knocking il y a quelques semaines. Très bon n’est pas synonyme d’excellent. Mais quand on sait que le Lanegan Band a permis à Mark de sortir ses…

Primal Scream @ Pitchfork 2019, 01.11.2019 , Paris

[Pitchfork 2019] Le sacre du Scream

XTRMNTR fêtera ses vingt ans l’année prochaine. Primal Scream, l’album qui annonçait Screamadelica sans le savoir, fête ses trente ans cette année. Et hier soir, Bobby Gillepsie et son groupe ont fait la fête au Pitchfork Music Festival.

Studio Electrophonique

Stupéfiant Studio Electrophonique

Auteur du premier ELP chez Violette Records, James Leesley (Studio Electrophonique) était de passage à Paris le temps de deux concerts. Compte-rendu à chaud.

Sleaford Mods @ l'Épicerie Moderne, 04-10-2019

Sleaford Mods in a good mood !

Du Punk et rien que ça avec Sleaford Mods et DSM IV. L’Angleterre était à l’honneur hier soir, à l’Épicerie Moderne.

Eels © Fabrice Buffart

Photos : Eels @ Radiant-Bellevue, Caluire | 10.09.2019

La dernière fois que l’on avait vu Eels à Lyon, Mark Oliver Everett et sa bande de bardes barbus en survêt’ Adidas n’avaient pu jouer que 5 titres avant un orage cataclysmique au festival Woodstower en août 2013. Les plus anciens se souviennent de ce concert au Transbordeur d’avril 1997 avec son Beautiful Freak augural.…

Fais moi Marr Johnny !

Pendant que Morrissey continue de nous faire du mal avec ses déclarations, Johnny Marr trace sa voie et poursuit une carrière solo aussi efficace que « discrète ».