SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Nans Vincent qui va mieux, merci pour lui et surtout pour nous à l’écouter. Son premier album, Ça va mieux, merci est tout aussi bigarré que sa pochette pour un artiste dont l’énergie est à découvrir aussi sur scène.

Nans Vincent en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

Il y a peu de temps, dans la Nièvre, j’étais complètement déchainé pendant un concert ; je dégoulinais après la troisième chanson dans un espace climatisé. Alors pour me calmer, je me suis assis au milieu du public, tout le monde s’est donné la main pour faire un « Om » (le son de Buddha très Feng-Shui) en cohésion. Moi même j’n’y croyais pas…

Votre rencontre en tournée ?

(Je fais du placement de collègues) L’année dernière, on a fait un co-plateau avec La Green Box, et c’est magistralement génial ce qu’ils font. Puis ça fait trois fois qu’on fait la première partie de La Rue Kétanou, on peut bien les remercier ici. Merci !

Nans Vincent – Je veux bien Vivre

Votre anecdote dans le van ?

On en est à 10 000 bornes en trois mois, alors y’a d’quoi dire… Une fois, j’ai remplacé un pneu crevé par une roue de secours… crevée. J’ai fait le mec super au point devant les personnes concernées (c’n’était pas ma voiture), mais au fond je me sentais sacrément stupide de n’avoir rien remarqué. (Passionnant n’est-ce pas ?)

Votre prochain album ?

L’album est sorti le 27 Avril, le jour du Rock in Loft ! Il s’appelle Ça va mieux, Merci. On y trouve 12 chansons et on est content, très content. De plus, l’album a une distribution nationale, donc tout le monde peut le trouver sans difficulté.

Nans Vincent – Merci

Votre prochain rêve ?

Savoir cuisiner le lièvre à la royale. C’est un lièvre farci au lièvre et à la gorge de porc farcis au foie gras. 24 heures de cuisson, un clou de girofle, du vin blanc, céleri thym et laurier, de l’ail… Je pense que j’oublie plein de choses ! (Passionnant n’est-ce pas ?)

En écoute avec Nans Vincent :

  1. David Guetta & Chris WillisLove Is Gone
    Déjà parce que les gens se moquent de David Guetta, qui sort des tubes à la pelle. Et ce morceau, je devais avoir 10 ans, on l’a écouté en boucle…
  2. SniperFaits Divers
    Ça, j’étais tout petit. Sniper, c’était le groupe de Rap quand j’avais 6 ans environ, et ce morceau, on l’écoute à chaque réunion familial avec un de mes frères.
  3. Michel SardouLe temps des colonies
    Parce que ce morceau est complètement dingue. Et puis pour énerver ceux qui ne l’ont jamais écouté, mais qui prennent soin de décrire « cette horreur ».
  4. Joe DassinA toi
    Joe Dassin, pour moi, c’est un peu la carrière sans faute. Tout est bon, même quand on n’aime pas, on peut se dire « ah, quand même ».
  5. Twenty One PilotsStressed Out
    J’ai choisi un morceau, mais tout l’album est bon. C’est ce que j’ai entendu de mieux outre-atlantique ces deux dernières années.
  6. The Temple of NemesysA Bug
    CNX, l’auteur-compositeur de ce projet a bossé sur notre album ; il l’a enregistré, mixé et réalisé. En fait, The Temple of Nemesys, c’est juste un groupe génial. Si je devais faire aborder le métal à quelqu’un qui n’y connait rien, je commencerai par eux. Je n’ai pas trouvé moins puriste, et c’est le meilleur compliment que je puisse faire.
  7. Teddy AbbouJusqu’aux dents
    Le sujet de cette chanson est très grave, et parmi toutes celles qui le traitent, c’est la seule que je puisse écouter.
  8. IndochineLittle Dolls
    Indochine, c’est mon enfance. Little Dolls est sorti en 2009, et c’est avec cet album qu’ils ont fait leur premier Stade de France. Zut, j’y étais ; jamais je n’oublierai ce moment. J’étais hyper loin, et j’ai eu la sensation que ce concert n’était que pour moi. Puis y’avait Didier Wampas en ouverture, ça valait le coup ça aussi.
  9. Linkin ParkLost in the echo
    Ce n’est pas une carrière sans faute Linkin Park, mais il y a des albums extraordinaires, celui-ci en est un.
  10. Keith JarretKöln, January 24, Pt. II A (Live)
    Quand j’ai besoin d’être seul, j’écoute le live de Keith Jarret à Köln, dans le noir. Parfois, je débranche le maximum d’appareils électroniques, pour avoir le silence le plus parfait possible.

Nans Vincent - Ça va mieux, merci

Plus d’infos sur la page facebook de Nans Vincent ou sur son site avec les dates de concerts.