SK* a demandé à une soixantaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux commentés du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de I Me Mine, le trépident trio toulousain qui emprunte son nom au célèbre titre de Georges Harrison, un des derniers enregistrements des Beatles (sans Lennon). Leur deuxième album, Ellipsis est une bombe pop qui a comblé nos Expectations et SK* vous invite à mieux les découvrir avec une ‘batterie’ de titres sur leur playlist.

I Me Mine en cinq questions

Votre souvenir de concert ?

Jouer en Chine pour la Fête de la Musique à Ningbo sur une scène gigantesque en plein déluge devant des milliers de chinois-e-s hystériques en imperméable fluos (Service d’Ordre inclus)… ça ne laisse pas indifférent ! Vidéo à l’appui sur notre page Facebook !

Votre rencontre en tournée ?

La non-rencontre du siècle fut lors de notre concert en 1ère partie de Sixto Rodriguez aka « Sugarman » au Bikini à Toulouse. Le Monsieur a disparu sitôt son live terminé à cause de sa maladie… il avait l’air très fatigué. En revanche on a pu voir la princesse de Monaco Charlène Wittstock qui avait fait le déplacement pour le voir sur scène !

Votre anecdote dans le van ?

Nous nous déplaçons essentiellement en monospace (Le terme « mono » revient souvent, du 1er EP « Mono » au nom de notre association « Monophonique » en passant par les noms des synthés analogiques monophoniques de Fred les Korg Monotron et Monotribe…) Peut-être qu’on est un peu monomaniaques sur les bords… Je me rappelle avec émotion de l’aller-retour Toulouse – Metz (20h sur la route au bas mot) pour un concert dans une basilique désacralisée… très « intimiste » ! Mais ce n’était pas le pire…

I Me Mine – Expectations ft. General Elektriks

Votre prochain album ?

Ellipsis, notre deuxième album est sorti le 30 mars 2018. Le prochain opus sera probablement différent, impossible de se prononcer actuellement.

Votre prochain rêve ?

Recruter Hervé Salters de General Elektriks aux claviers pour partir en tournée mondiale suite à notre featuring avec lui sur Expectations !

En écoute avec I Me Mine :

  1. NirvanaScentless Apprentice
    Parce que j’ai commencé à jouer de la batterie au lycée avec pour seul objectif de maîtriser ce morceau et parce que Dave Grohl.
  2. Joy DivisionShe Lost Control
    Parce que j’ai été hypnotisé par le charisme de Ian Curtis en voyant le live de 1979 dans l’émission « Something Else »… et parce que Stephen Morris avec son jeu de batterie tout en tension !
  3. AquasergeTour du monde
    Parce que Julien Barbagallo est mon batteur modèle et Aquaserge le groupe le plus intéressant musicalement que j’ai pu voir sur scène et parce que Toulouse peut être fière !
  4. CanHalleluwah
    Parce que Jaki Liebezeit (RIP) était mon batteur préféré. On peut lire selon son guitariste qu’il était habité par son « vaudou » au point de faire vomir certains spectateurs… Et qu’il en était fier !
  5. Erik TruffazLess
    Parce que Marc Erbetta signe une partie de batterie effrénée à la croisée de la drum’n’bass et du jazz…
  6. BeakThe Gaol
    Parce que Geoff Barrow, en plus d’être le cerveau de Portishead, a un jeu de batterie hyper personnel et signe des albums étranges proches du krautrock de Neu! que j’adore !
  7. RadioheadTinker Tailor Soldier Sailor Rich Man Poor Man Beggar Man Thief
    Parce que le titre est parfait et que A Moon Shaped Pool est un grand album.
  8. Donny McCaslinShake Loose
    Parce que la mélodie du refrain est sublime, parce que Mark Guiliana est mon batteur préféré du moment, parce qu’il ont collaboré avec David Bowie sur son dernier album Blackstar.
  9. EelsThe Deconstruction
    Parce que ce morceau me hante depuis sa sortie… avec un mélange sampling / enregistrement / bande en reverse, batterie feutrée, son de basse parfait et voix sublime…
  10. Altin Gün Tatli Dile Guler Yuze
    Parce que Jasper Verhulst le bassiste néerlandais de Jacco Gardner a eu l’idée géniale de faire revivre l’âge d’or du rock psychédélique stambouliote en « fusionnant la vague psyché occidentale et les musiques traditionnelles de la Turquie », parce que le titre veut dire « Trop de paroles mielleuses et de visages souriants », parce que ça passe sur FIP, parce que le son de batterie est génial !
  11. Godspeed You! Black Emperor Moya
    Parce que Jasper Verhulst le bassiste néerlandais de Jacco Gardner a eu l’idée géniale de faire revivre l’âge d’or du rock psychédélique stambouliote en « fusionnant la vague psyché occidentale et les musiques traditionnelles de la Turquie », parce que le titre veut dire « Trop de paroles mielleuses et de visages souriants », parce que ça passe sur FIP, parce que le son de batterie est génial !

I Me Mine - Ellipsis

Plus d’infos sur la page facebook de I Me Mine ou sur leur site.