[1998 – 2018] June, Marina et les autres

En 1998, la France devient championne du monde de football, Titanic fait une razzia dans les salles de cinéma et la première Techno parade envahit les rues de Paris. En 1998, Jason Molina commençait sa carrière de barde folk, Mark Linkous disait bonjour à l'Amérique et les Silver Jews publiaient le plus beau disque de l'année. En 1998, Todd Fletcher alias June & The Exit Wounds sortait un disque magnifique qui n'a eu aucun écho.


En 1998, Todd Fletcher, ex Twiggy, se lança dans une carrière solo après avoir travaillé avec Nikki Sudden et les affreux Very Secretary. Et puis il se mit à enregistrer A Little More Haven Hamilton, Please, un disque à la croisée des chemins entre Brian Wilson et Todd Rundgren.

June & The Exit Wounds – How Much I Really Love You

Originaire de Chicago, ce technicien travaillait la journée dans son entreprise et enregistrait ses merveilles la nuit. Fletcher a enregistré tous les instruments et a produit le disque aidé d’un certain d’Ellis Clark. La presse locale et la presse anglaise accueillirent le disque de bien belle manière. Et après ? Rien. Fletcher enregistra un second disque qui sorti uniquement au Japon. La presse française oublia de parler de ce disque. Deux ans plus tard, le label allemand Marina Records (Shack) eut la bonne idée de rééditer ce disque. Stefan Kassel, qui avait fait des merveilles avec la pochette de Waterpistol, signa une fort belle pochette.
Et depuis ? Il nous reste les chansons de Todd Fletcher.

June & The Exit Wounds – Highway Noise

June & the Exit Wounds - A Little More Haven Hamilton, Please

Tracklist : June & The Exit Wounds - A Little More Haven Hamilton, Please
  1. How Much I Really Loved You
  2. Highway Noise
  3. Field Day
  4. I Shouldn't Be Surprised
  5. Cathy Dennis Vibraphon
  6. Let's Shack Up Together
  7. Straight To My Head
  8. You're Breaking My Heart
  9. Hey Hey Hey
  10. Idly By
  11. I Can See You

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.