Catégories
Chroniques d'albums

Will Oldham – Songs Of Love And Horror

Les gens de Domino Records et de Drag City sont des gens formidables. La discographie de Will Odlham étant un joyeux bordel organisé (enfin non, pas organisé du tout), les têtes pensantes de ces deux labels ont décidé de publier une « compilation » où Will Oldham reprend, seul avec sa guitare, ses plus grands « succès » (même si le mot « succès » ne convient pas absolument pas à ce garçon, tout comme le mot « ordre » d’ailleurs).

Will Oldham débarqua dans nos vies sans prévenir il y a vingt-cinq ans avec There Is No-One What Will Take Care Of You (Drag City). Et depuis ce jour, on voit la vie un peu différemment. Avec son folk dégingandé, Oldham illumina son Kentucky natal et tous les gens de bon goût. En 1993, Christophe Basterra chez Magic RPM et Stéphane Deschamps aux Inrocks écoutaient religieusement Idle Hands Are The Devil’s Playthings ou There Is No-One What Will Take Care Of You. Et ils avaient de la chance nos deux tauliers des 90’s. Car en 2018, la discographie de ce garçon est aussi bien rangée que la chambre de Kev Adams quand il était adolescent. C’est à dire 2017. Par où commencer ? Par Palace Music ? Par la période Bonnie « Prince » Billy ? C’est à ce moment qu’intervient Songs Of Love And Horror. Will Oldham reprend les principaux titres des périodes Palace Music/Bonnie « Prince » Billy, périodes qui comptent au bas mot 20 albums. On se retrouve nez à nez avec des chansons dans leur plus simple appareil. Et comme Will est fait du même bois que Jason Molina, il ne faut aucun artifice pour que ses chansons fassent leur effet. Et c’est cette apparente simplicité qui subjugue autant qu’elle désarme. Comment peut-on écrire autant de merveilles ? Si vous ne connaissez pas le type, c’est maintenant ou jamais. Vous n’aurez plus aucune excuse.

Will Oldham - Songs Of Love And Horror

Songs Of Love And Horror de Will Oldham est disponible chez Domino Records.
Will Oldham - Songs of love and horror

Tracklist : Will Oldham - Songs Of Love And Horror
  1. I See a Darkness
  2. Ohio River Boat Song
  3. So Far And Here We Are
  4. The Way
  5. Wai
  6. The Glory Goes
  7. Only Someone Running
  8. Big Friday
  9. Most People
  10. Strange Affair
  11. New Partner
  12. Party With Marty

Will Oldham – Songs Of Love And Horror
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Wet Leg

Belles gambettes

C’est le buzz du moment dans la musique populaire et c’est mérité. Wet Leg en deux morceaux séduit la planète indie.
Villagers - Circles In The Firing Line

Vidéo : Villagers – Circles In The Firing Line

Non, Conor J. O’Brien n’a pas pris la grosse tête. Au contraire, il est pétri de doutes comme beaucoup d’entre nous. On traverse avec lui ces cercles de feu en espérant que notre monde est un mauvais rêve.
Villagers

Retour au Villagers !

Villagers revient en apesanteur avec The First Day, premier extrait de Fever Dreams disponible le 20 août chez Domino Records.
Frànçois & The Atlas Mountains - Coucou

Vidéo : Frànçois & The Atlas Mountains – Coucou

Tous les étudiants d’Histoire Géographie circa 1990 connaissent l’assomante banane bleue popularisée par Roger Brunet dans son dictionnaire critique, Les Mots de la géographie et oubliée depuis. Frànçois Mary aussi qui grâce à ce talisman se métamorphose en Pépito bleu.
Ela Minus

Maximus Ela Minus

Ela Minus est maousse costaud. Pas seulement parce qu’elle vient de Bogotá et a joué dès ses 12 ans et pendant 10 ans de la batterie pour Ratón Pérez, un groupe punk hardcore décolleur de tympan. Elle signe chez Domino un premier album addictif, Acts Of Rebellion, fruit de son expérience à la Berklee College […]
King Creosote

Le retour du King Creosote

King Creosote avait fait rencontrer un astronaute avec un homme aux pommes, il nous présente Susie Mullen et Walter de la Nightmare, deux personnages et titres qui figureront sur un 7” disponible le 27 novembre en précommande.

Plus dans Chroniques d'albums

Blondino – Un paradis pour moi

Blondino fait partie de ces artistes pour lesquels la définition serait à chaque fois imparfaite, trop vague, une suggestion. Ou alors une tentative. Avec juste quelques balises, posées, lancées plutôt, vers de vagues extrémités, histoire d’en conserver l’ampleur. Vestale évanescente au milieu des villes mélancoliques, de territoires sauvages, fauves même… Et puis des ombres, des […]
Limiñanas / Garnier - De Pelicula

The Limiñanas / Laurent Garnier – De Película

Qu’est-ce qui ressemble à un disque des Jesus and Mary Chain ? Un disque des Jesus and Mary Chain. Qu’est-ce qui ressemble à un disque des The Limiñanas ? Un disque des The Limiñanas Avec De Película, les The Limiñanas signent un pacte avec Laurent Garnier et quitte les rivières pourpres de Shadow People pour […]
H- Burns -Burns The Wire

H-Burns – Burns on the Wire

H-Burns décide de prendre tous les risques et quitte l’Amérique de Jason Molina et de Rob Schnapf pour le Canada du Perdant Magnifique.
Tar - Tar Box

Tar – Tar Box

En 1991, Nirvana décrochait le jackpot avec Nevermind, leur deuxième album. En 1991, Tar ne décrochait pas le jackpot avec Jackson, leur deuxième album. Passée à l’époque sous les radars de la presse européenne, la musique de Tar revient sur le devant de la scène avec un élégant coffret.
The Killers - Pressure Machine

The Killers – Pressure Machine

Entouré par Springsteen et par John Steinbeck, Brandon Flowers poursuit sa quête de la chanson parfaite et nous emmène dans les terres de son enfance.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout […]
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.