Catégories
Chroniques d'albums

Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday – B.e.d.

C’est l’O.V.N.I. de cette année 2018. B.e.d. ou la rencontre improbable entre une chanteuse punk, un dandy anglais et le parrain de la French Touch. Et c’est foutrement jouissif.

Si on nous avait dit en en 1996 qu’Etienne de Crécy écrirait un disque avec un chanteur qui a le plus bel accent cockney du monde…

Si on nous avait dit en 2002 que l’auteur du plus beau disque de cette année là, Len Parrot’s Memorial Lift fricoterait l’auteur de Super Discount

Si on avait dit en 2013 que Delilah Holliday des Skinny Girl Diet serait l’invitée des deux premiers… Erreur. On ne connaissait pas encore Delilah Holliday avant ce disque mais la plus-value qu’elle apporte nous incite grandement à la braconner dans sa discographie.

Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday – White Coats

Dury et De Crécy s’étaient croisés sur Superdiscount 3. Le premier chantait sur un morceau du second (Family). Le résultat était bandant à souhait. C’est donc une crise de priapisme qui nous attend en allant dans le lit de ce trio improbable avec B.e.d.. Court (seulement neuf morceaux ne dépassant jamais les 3 ou 4 minutes) mais redoutablement efficace, B.e.d. est un prototype électro punk totalement délicieux. Écrites sur un coin de table, mixées sur la table de De Crécy, les chansons de ce disque sont le résultat d’une amitié qui lie ces trois là. Disque honnête et épicurien, B.e.d. récolte donc ce qu’il a semé : des réactions épicuriennes et honnêtes.

Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday - B.e.d.

B.e.d. de Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday chez disponible via Heavenly/PIAS.

Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday - B.e.d.

Tracklist : Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday - B.e.d.
  1. Tais Toi
  2. Walk Away
  3. How Do You Make Me Feel
  4. Fly Away
  5. White Coats
  6. Only My Honesty Matters
  7. Centipedes
  8. But I Think
  9. Eurostars

Baxter Dury, Etienne de Crécy & Delilah Holliday – B.e.d.4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Baxter Dury - The Night Chancers

Baxter Dury – The Night Chancers

La carrière de Baxter Dury a débuté en 2001 avec Oscar Brown, un single magistral et claustrophobe. Elle aurait dû connaitre son acmé avec trois concerts parisiens trois soirs d’avril qui devaient accompagner la sortie de The Night Chancers. Le sacre du fils prodigue est reporté.

Carla et Baxter

Écrit avec Madeleine Hart et produit par Craig Silvey, le nouvel extrait de The Night Chancers confirme tout le bien qu’on pensait du retour de Baxter Dury.

Baxter Dury rythmera ta nuit

Après le très réussi BED (avec Etienne De Crecy et Delilah Holliday), Baxter Dury est de retour en solo avec un disque pour le printemps et deux concerts parisiens.
BED

In bed with B.E.D.

B.E.D., c’est le braquage de cette fin d’année. B.E.D., c’est l’alliance improbable entre une diva punk, le pape de l’electro français et un crooner londonien. On peut avoir quelques doutes quand on s’apprête à mettre le disque sur la platine. Ceux-ci s’effacent dès les premières secondes… Le disque de ce trio iconoclaste allie une esthétique…
Baxter Dury

De Miami à Paris avec Baxter Dury

L’espèce humaine se divise en deux catégories. La première a écouté Len Parrot’s Memorial Lift, le premier disque de Baxter Dury (Rough Trade – 2002). La seconde ne l’a pas écouté et est donc passée à coté d’un des meilleurs disques des années 2000. Depuis le londonien préféré des Français sort de bons disques et…
Baxter Dury

La solitude selon Baxter Dury

Baxter Dury sera en tournée dans quelques mois en France. Annoncé seul sur scène, Dury défendra son dernier album en date, It’s A Pleasure. Ce sera aussi un plaisir pour nous !

Plus dans Chroniques d'albums

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.
StrawberrySeas_LP_Cover

Strawberry Seas – Strawberry Seas

2020 est une l’année horrible par excellence. La Covid, les élections américaines, les inondations… Le meilleur moyen pour quitter la tête haute cette année infernale est le disque des Strawberry Seas.
idles-ultra-mono

Idles – Ultra Mono

Plus finaud que Brutalism et Joy As An Act Of Resistance, Ultra Mono devrait (enfin) consacrer les Idles et leur permettre d’étendre un peu plus leur empire qui n’a de cesse de s’étendre depuis leurs débuts.
Bob Mould - Blue Hearts

Bob Mould – Blue Hearts

2020 est une année terrible. Elle aura même réussi à (re)mettre Bob Mould en colère. Le résultat s’appelle Blue Hearts et fait écho à Zen Arcade, le grand disque d’Hüsker Dü.