Catégories
Chroniques d'albums

Damien Jurado – In the Shape of a Storm

Enregistré peu de temps avant la mort de Richard Swift, In the Shape of a Storm met un point final aux voyages de Damien Jurado et l’entraîne vers de nouveaux horizons.

La carrière de Damien Jurado prend un nouveau tournant avec ce quatorzième album. De 1997 à 2001, ce natif de Seattle a enregistré des albums d’une sobriété exemplaire pour Sub Pop. Albums simples et efficaces. Et puis de 2001 à 2018, il y a eu la période Secretly Canadian. Et la rencontre avec Richard Swift qui a propulsé Jurado et ses chansons dans une autre sphère. Jurado, le temps de quelques albums, nous a propulsés dans une ode américaine illuminée totalement fascinante. Comment ne pas succomber aux chansons de Brothers And Sisters Of The Eternal Son (2014) ?

Damien Jurado – South

Mais voilà. Richard Swift a cassé sa pipe et Damien Jurado se retrouve seul. Enregistré en un seul après-midi, quelques semaines avant la mort de son frère d’armes, In the Shape of a Storm met un coup de frein violent à la trajectoire de Jurado. Adieu Silver Timothy, adieu And Loraine… Seul avec sa guitare, Damien Jurado fait le job. Et évidemment, cet exercice n’est réussi que par les grands. Et In the Shape of a Storm est brillamment réussi. Véritables épures, les chansons de ce disque fonctionnent toutes par on ne sait quel miracle. Caché dans l’ombre de Callahan et à l’ombre grâce à la casquette Carhartt de Jason Molina, Damien Jurado chante simplement sa vie en adoptant la forme la plus simple. Et nous on l’écoute. En pleurant.

In the Shape of a Storm de Damien Jurado sera disponible le 12 avril 2019 chez Loose Music/Modulor.

Mo Cushle - Ma Chair Mon Sang

Tracklist : Damienn Jurado - In the Shape of a Storm
  1. Lincoln
  2. Newspaper Gown
  3. Oh Weather
  4. South
  5. Throw Me Now Your Arms
  6. Where You Want Me to Be
  7. Silver Ball
  8. The Shape of a Storm
  9. Anchors
  10. Hands on the Table

Damien Jurado – In the Shape of a Storm4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Damien Jurado - What's New Tomboy ?

Damien Jurado – What’s New, Tomboy ?

Quinzième album pour Damien Jurado. Et comme d’habitude le même scénario : un disque superbe, des critiques dithyrambiques, des ventes quasi-nulles en France et donc aucun concert à Paris et en province. What’s New, Tomboy ? devrait donc réjouir les 45 fans français du Monsieur. Et comme d’habitude, on attend l’année qui suit pour avoir…
Damien Jurado - What's New Tomboy ?

Quoi de neuf Damien Jurado ?

Quoi de neuf ? Et bien un quinzième album intitulé What’s New, Tomboy? et un nouveau single d’ores et déjà en écoute.
Naomi Wachira

Qui vivra, verra Wachira

Il y a des premières parties totalement dénuées d’intérêt et des premières parties qui valent franchement le détour. Mieux, il y a des premières parties qui déclenchent des coups de foudre. Il y a de fortes chances que le concert de Naomi Wachira en première partie de Damien Jurado le 7 novembre prochain à Lille…
Damien Jurado

Damien Jurado persiste et signe

Damien Jurado vient encore de tuer toute la concurrence avec son nouvel album, The Horizon Juste Laughed. Et avant d’entamer une tournée européenne qui l’emmènera en France le temps d’une seule et unique date, Jurado vient de sortir le clip de Percy Faith.
Damien Jurado - The Horizon Just Laughed

Damien Jurado – The Horizon Just Laughed

Triple révolution chez Damien Jurado (et son label Secretly Canadian) ! Après avoir brillé de mille feux avec sa trilogie entamée en 2012 avec Maraqopa et clôturée par le splendide Vision of Us on the Land en 2016, Jurado a repris la route, seul cette fois-ci, et revient avec un superbe album.
Damien Jurado

Damien Jurado, l’horizon des événements

Damien Jurado donnera une suite à sa splendide trilogie Visions of Us on the Land avec l’album The Horizon Just Laughed et sera en concert le 6 novembre à Mons-en-Baroeul.

Plus dans Chroniques d'albums

The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Giant Sand - Ramp

Giant Sand – Ramp

Certains ont pour loisir la pêche, d’autres la pétanque. Le patron de Fire Records préfère laisser les boules aux autres et se concentre sur les rééditions de ses disques préférés. Après avoir ressorti le catalogue de Television Personalities et celui de Bardo Pond et avant de s’attaquer aux beaux disques des Chills et des Lemonheads,…
Nadine Shah - Kitchen Sink

Nadine Shah – Kitchen Sink

Après avoir traité des problèmes géopolitiques mondiaux sur Holiday Destination, l’anglaise Nadine Shah change de braquet et décide de s’occuper d’elle et de la société anglaise. Sur ce quatrième et nouvel album, elle passe à la moulinette les défauts de la société anglaise et a écrit, inconsciemment, ses meilleures chansons.
Lane - Pictures of a Century

LANE – Pictures of a century

Le coup de poing musical de la semaine (ou du mois, voire de l’année) est signé LANE (pour Love and Noise Experiment). Avec dans ses rangs des anciens Thugs et des anciens DARIA, on savait que le niveau serait relevé. Il l’est tellement que les chansons de ce premier disque débordent dans notre salon et…

Manopolo – Billie

Premier EP pour le duo amiénois. Premier EP avec quatre morceaux qui allie la soul et le blues. Quatre morceaux écrits pendant le premier confinement. Quatre morceaux qui sont autant de rêves éveillés.
Built to Spill - Built to Spill plays the songs of Daniel Johnston

Built To Spill – Built To Spill Plays the Songs of Daniel Johnston

Doug Martsch a toujours été un immense fan de feu Daniel Johnston. Il reprenait, dès 1994, les chansons de ce dernier avec la première version de Built To Spill. En 2017, l’agent de Daniel Johnston proposa à Martsch que BTS soit son backing band. L’affaire fut conclue. En trois ans, beaucoup de choses se sont…

Jehnny Beth – To love is to live

Et entre les deux, la rage. Entre un S et le verbe aimer. La rage, en forme d’apostrophe impossible, quand les deux ne veulent pas se coller. S’aimer, pourtant. To love is to live, comme l’annonce Jehnny Beth. Vivre. Aimer. Vivre et puis aimer. S’aimer peut-être, s’aimer enfin, tant ses chansons prennent la forme d’un…