pc2pgS9Q3GA

Elle joue du piano debout toute la nuit sans sommeil, Cléa Vincent sur-impressionne avec ce nouveau titre prodrome à un deuxième album en mars et un concert à la Cigale le 9 avril 2019.

Cléa Vincent les a vues, les nuits sans sommeil. On connaissait les nuits sans Kim Wilde, fantasme de notre adolescence. Ici c’est un hymne pop à la liberté, peut-être à l’être aimé. Cléa Vincent confie la mise en scène du clip à Thomas Salvador, réalisateur du sensible Vincent n’a pas d’écailles. Elle explique : « Toujours dans le style pop française, le LP2 sera nocturne, dansant et sensuel, d’où le titre de l’album : Nuits sans sommeil. Il s’affirme dans sa fluidité, une cohérence stylistique d’un morceau à l’autre, un très beau travail du son dans une ambiance clair-obscur. Les chansons sont directes, romantiques et s’inscrivent dans la tradition de la touche française. Le personnage central est une jeune fille qui devient une femme dans les années 2000, une femme qui aime la nuit dans tout ce qu’elle a de poétique et intriguant. Une femme qui s’affirme en tant que telle et qui cherche le juste équilibre entre l’amour, le vrai, sa passion pour la musique et la vie qui l’entoure. »