Catégories
Son du jour

Vidéo : Angelo De Augustine – Time

Peut être ne connaissez-vous pas encore Angelo De Augustine. On vous prévient, la première écoute rend accro et donne envie de plonger nu dans un lagon bleu. Sa voix est une caresse sensuelle que l’on avait découverte avec un premier EP, Carcassone et un premier album, Swim inside the moon. Le revoilà avec Tomb, un nouveau départ à paraître le 18 janvier chez Asthmatic Kitty Records.

Angelo De Augustine est californien, du quartier de Thousand Oaks au nord de L.A. et s’est fixé comme objectif de « chercher la meilleure façon de calmer un cœur angoissé. » Et c’est réussi avec ce Time. « Au cours de nos vies nous enterrons beaucoup de choses mortes dans nos cœurs et nos esprits » explique t-il. « Là, elles vont se reposer et avec bon espoir de se réincarner comme quelque chose de beau pour le monde à contempler ». Il se rêvait footballeur professionnel mais une mauvaise blessure et des parents musiciens l’ont conduit à écrire des chansons. Tant pis pour les terrains, tant mieux pour nos oreilles. Ses premiers disques sortent chez Asthmatic Kitty Records de Sufjan Stevens et lui font ouvrir des concerts pour le maître mais aussi Moses Sumney ou The Barr Brothers. Le point de départ de Tomb fût une lettre de rupture et sa fin, un jour de Noël. Il enregistre l’album en cinq jours avec Thomas Bartlett (alias Doveman qui a travaillé sur les disques de Sufjan Stevens, Glen Hansard ou Rhye). Angelo De Augustine précise, « ce disque est une prière pour l’espoir et la clarté, une prière pour l’amour ». Vaste programme qui risque prendre du temps. Time dispose de deux versions, celle du disque avec un clip réalisé par Jess Calleiro et une autre avec Sufjan Stevens au piano.

Angelo De Augustine sera en concert au Pop-Up du Label le 25 février.
Plus d’informations : angelodeaugustine.com

Angelo De Augustine – Time (feat. Sufjan Stevens) Live at Reservoir Studios

Angelo De Augustine - Tomb

Angelo De Augustine - Tomb

Tracklist : Angelo De Augustine - Tomb
  1. Tomb
  2. All To The Wind
  3. You Needed Love
  4. I Needed You
  5. I Could Be Wrong
  6. Tide
  7. Kaitlin
  8. Time
  9. Somewhere Far Away From Home
  10. Wanderer
  11. A Good Man's Light
  12. Bird Has Flown
  13. All Your Life

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Sufjan Stevens - My Rajneesh

Sufjan Stevens illuminé

My Rajneesh est la face B d’America qui ne figurera pas sur le huitième album solo de Sufjan Stevens, The Ascension le 25 Septembre chez Asthmatic Kitty.
My Brightest Diamond © Fabrice Buffart

Photos : Ian Chang + My Brightest Diamond @ Le Périscope | 24.11.2018

Un personnage. Shara Worden alias My Brightest Diamond emplie la scène, l’occupe, la théâtralise. Elle a brillé de milles strass au Périscope pour un concert hors norme produit par L’Épicerie Moderne avec en prime le batteur illuminé de Son Lux, Ian Chang. Petit retour sur cette soirée avec les images saisissantes de Fabrice Buffart.
My Brightest Diamond - A million and one

Eh bien : dansez maintenant !

Champagne ! My Brightest Diamond sort un nouveau clip avec It’s Me On The Dance Floor pour accompagner son nouveau disque A Million And One ce vendredi 23 novembre chez Asthmatic Kitty et son concert au Point Éphémère le même jour et le lendemain au Périscope (désormais complet) à Lyon ce samedi 24 novembre
Sufjan Stevens au Radiant-Bellevue

Sufjan enfin !

« Si l’on bâtissait la maison du bonheur, la plus grande pièce serait la salle d’attente. » notait Jules Renard dans son Journal.
Lily & Madeleine- Rabbit

Lily & Madeleine – Rabbit

Le taulier de la rubrique Son Du Jour de SK ayant posé ses congés, on en profite et on invite des filles. Après les Buns, un autre duo féminin, Lily & Madeleine. Deux sœurs qui ont décidé de quitter en catimini le camp de vacances ultra coincé de la banlieue d’Indianapolis pour aller rejoindre des…
Lily & Madeleine - Come To Me

Vidéo : Lily & Madeleine – Come To Me

Lily & Madeleine sont sur leurs vélos, elle tombent sur un chaperon rouge mutique, séduites et troublées : vers la petite graine ? Come to me susurrent-elles… Lily & Madeleine – Come To Me

Plus dans Son du jour

L (Raphaële Lannadère) - L'étincelle

Vidéo : L (Raphaële Lannadère) – L’étincelle

« Les grands embrasements naissent de petites étincelles. » écrivait dans son testament politique le Cardinal de Richelieu. Et c’est bien d’embrasements qu’il s’agit, d’une brusque combustion, d’un déchaînement libérateur.
Fredrika Stahl - Rescue Me

Vidéo : Fredrika Stahl – Rescue Me

High then low. Avec Rescue Me, Fredrika Stahl nous tend un miroir pour lutter contre l’enfermement progressif que cela soit dans nos lieux de vie ou dans nos têtes.
Balthazar - On A Roll

Vidéo : Balthazar – On A Roll

Can’t get away, cannot turn the page, I’m a rat in a cage. On est derrière Balthazar, on ne voudrait pas se retrouver sur le sable, le vent en poupe, le cœur en sang.
Wassailer - Song For Elsa

Vidéo : Wassailer – Song For Elsa

On court tous derrière une Elsa. Un mirage qui enrage. Une addiction qui fait souffrir. On prend des coups de l’autre mais surtout de soi-même. On essaye de s’échapper, de se raisonner, de se libérer, mais l’on continue de poursuivre un fantôme.
Roger Waters - The Gunner's Dream

Vidéo : Roger Waters – The Gunner’s Dream

Les vrais savent. Que n’a t-on dégoisé sur cet ultime album du Floyd pourtant classé numéro 1 chez les brit’ comme il était de bon ton de pisser sur le mur. Alors si le Waters prend peut être l’eau avec son gigantisme sur scène par rapport au Mason qui lui fait la nique, Roger dans…
Joao Selva - Navegar

Vidéo : Joao Selva – Navegar

João Selva est un garçon d’Ipanema qui a atterri à Lyon et à rencontré son Phil Spector, le sorcier multi-instrumentiste Bruno Patchworks pour un deuxième album intitulé Navegar, titre qui ouvre le disque et fait le grand écart entre les deux continents qui savent ambiancer le reste du monde.