Les réactions en chaîne de Martin Frawley

Martin Frawley
Louis - 21/02/2019

Martin Frawley, leader de Twerps se lance en solo avec Undone at 31. Le natif de Melbourne délaisse l’héritage des Go-Betweens et de The Clean pour un disque plus pop.

Ce premier disque solo est la conséquence directe de la dissolution du couple formé par Martin Frawley et Julia McFarlane sous le nom de Twerps. On oublie donc les Twerps et l’ on écoute les chansons de Martin Frawley. Sur ce disque, il se livre comme jamais en écrivant des chansons qui vont de la belle pop (Something About Me) au foutraque rock (Chain Rock).

Comment te sens-tu aujourd’hui ?

Martin Frawley : Aujourd’hui, j’ai couru et j’ai bu pas mal de café. J’ai vraiment trop à faire mais j’ai une certaine force spirituelle, je suis donc heureux d’avoir des choses à faire. C’est une belle journée ici. J’ai écouté de la musique toute la journée, j’ai commencé la journée en mangeant 6 huîtres et je suis allé cuisiner du poisson frais pour le dîner, j’ai bu une bière. Et j’ai répondu à de nombreuses interviews par e-mail et j’ai essayé de préparer le lancement de mon album. Je ne vais pas me plaindre mais je suis stressé.

Pourquoi avoir signé avec Merge Records ?

La question est plutôt : « Pourquoi n’aurais-je pas travaillé avec eux ? » Ils sont adorables et leur goût musical est sûr. J’avais déjà travaillé avec eux auparavant. Je pense qu’ils se soucient vraiment de comprendre en quoi consiste un album et ils l’accompagnent jusqu’au bout. Cela ne concerne pas que moi… Ils font les choses différemment depuis le début. C’est une grande famille et comme la mienne est assez réduite… Je m’attache à celle de Merge !

Comment as-tu rencontré Stewart Bronaugh ?

Ah Stewart… Je l’ai connu au départ quand il était dans le groupe d’Angel Olsen lorsque cette dernière est passée au festival Laneway. C’est un festival itinérant en Australie. J’étais trop effrayé pour lui dire bonjour alors j’ai bu pas mal de bières et j’ai regardé au loin. Le lendemain matin, je devais être encore saoul; je l’ai vu à l’aéroport d’Adélaïde. Je suis allé le voir directement et lui ai demandé qui était son skateur préféré. Il a répondu Heath Kirchart alors qu’il mangeait des bonbons. Je lui ai dit que c’était une bonne réponse. Le reste appartient à l’histoire.

Pourquoi avoir appelé ton disque Undone at 31 ?

Je viens d’avoir 31 ans et je sors tout juste d’une histoire qui a duré un bon bout de temps. C’était dur pour moi de vivre seul et j’ai pas mal réfléchi sur moi et sur le fait d’apprendre seul. J’ai donc écrit ce disque pour répondre à tout cela. C’est aussi un disque qui parle d’amour.

L’enregistrement de ton disque a été facile ? En combien de temps l’as-tu enregistré ?

Cela a pris trois semaines mais c’était trop long. C’était une bonne expérience mais je ne veux pas le refaire. C’était amusant. Il y a eu une semaine d’expériences et une semaine de mixage. Ce n’était pas facile au début, mais une fois que Stewart est arrivé, tout s’est bien passé. Les choses se sont mises en place et le plaisir a commencé. En fait, je peux le refaire mais il faudrait me payer.

Quelle est l’histoire de Chain Reaction ?

Cette chanson parle des relations qui se tissent dans les petites villes et des mensonges qui relient les gens. C’est moi qui dit à quelqu’un que je suis désolé, que j’ai merdé et que je vais arrêter de me comporter comme un gosse. Mais la vie n’est pas si facile que ça et je ne devrais probablement pas écrire de vilaines chansons.

Martin Frawley – Chain Reaction

Top 5 Martin Frawley

  1. Ton artiste français préféré ?
  2. Oh mec… Marie Laurencin pour les femmes, Jean-Pierre Leaud pour les hommes.

  3. The Go-Betweens ou The Apartments ?
  4. Ne soyons pas ridicules, les >Go-Betweens.

  5. Londres ou Paris ?
  6. Tu es sérieux ? Paris !

  7. Le refrain ultime ?
  8. Chain Reaction.

  9. Ta bande originale de film préférée ?
  10. Boogie Nights a toujours bien fonctionné. Celle de Grease est cool. Et j’aimais bien celle de Pulp Fiction quand j’étais gosse.

Undone at 31 de Martin Frawley sera disponible le 22 février 2019 chez Merge Records.

Martin Frawley - Undone at 31

Tracklist : Martin Frawley - Undone at 31
  1. You Want Me ?
  2. End of the Bar
  3. What's on Your Mind
  4. Just Like the Rest
  5. Smoke in Your House
  6. Chain Reaction
  7. You Can't Win
  8. Something About Me
  9. Lo and Behold
  10. Come Home
  11. Where the Heart Is

English text

What’s your state of mind today ?

today I’m racing, heaps of coffee, have too much I’m trying to do but I’m spiritually strong and happy I have stuff going on. it’s a beautiful day here. I have been listening to music all day, started the day with 6 oysters, going to cook fresh fish for dinner, drinking a beer, answering a lot of different interviews via email and also trying to put together my album launch. You can’t complain. But I’m stressed haha.

Why did you choose to work Merge Records ?

why wouldn’t I work with them, they are lovely people first and foremost, they also have good taste in music, I have worked with them previously, they I think truly care and understand what this record is about and are probably say are going out on a limb doing this with me, but I think they like doing things differently and that has proved to their strength over the years. Their also a family and I don’t have a big family so I cling to other peoples.

How did you meet Stewart Bronaugh ?

oh Stewart, well that love story started whilst he was sheading all in white in Angel Olsen’s band at laneway festival in Australian a traveling festival. I was too scared to say hello that day so I had lots of beers and watched from a far. The next morning, I must have still been drunk and spotted him in Adelaide airport, I went straight up to him and asked who his favourite skateboarder was, he responded ‘Heath Kirchart’ between eating handfuls of candy. I said, good answer and the rest is history

What’s the reason behind the name of this album ?

it was my 31st year in the world and I had just come out of a long term relationship, it was hard to find my feet on my own and I had a lot of self-reflection and learning to be done, it was me exposing myself to the person I wrote the album too. It’s a love letter to someone

How easy was this recording process ?How did long it take you ?

it took three weeks and that’s too long, it was a good learning experience but I can’t ever afford to do that again, it was fun though, one week tracking one week experimenting, one week mixing. It wasn’t easy at the start but once Stewart turned up it was all ok. Things fell into place and the fun began. Actually maybe I’d do it again if you were paying.

What’s the story of Chain Reaction ?

that song is about a relationship in a small town and people being mislead by lies. It’s basically me telling someone that I’m sorry, you fucked up, own your shit and stop behaving like a baby. But life isn’t that easy and I probably shouldn’t write nasty songs.

Top 5 Martin Frawley

  1. Your favorite french artist ?
  2. ahhhhhh man
    Female – Marie Laurencin
    Male – Jean-Pierre Leaud

  3. The Go-Betweens or The Apartments ?
  4. Don’t be ridiculous,. The Go-Betweens

  5. London or Paris ?
  6. Paris, come on are you serious……

  7. The ultimate chorus ?
  8. Chain Reaction, it isn’t even words…….

  9. Your favorite soundtrack ?
  10. Can I just say this interview was good I have done a bunch recently and this one is fun, thank you. And well done!

Pouet? Tsoin. Évidemment.

Un avis, un commentaire ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A lire dans “Découvertes

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les Gelatine Turner tapent dans le dur

Les frères de Gelatine Turner sont habillés comme des lads de Manchester. Mais au lieu de sonner comme les La’s ou Cast, les Gelatine Turner sonnent comme les… Gelatine Turner. Sur une base rock, les frères Audoynaud rappent et enchaînent les merveilles. En 2012, Aline regardait le ciel. En 2020, Gelatine Turner regarde derrière les…

Ondara de choc !

Ondara de choc !

C’est un conte contemporain ou plutôt une histoire de conviction. De Nairobi à Minneapolis, au plus près de son idole Dylan, aux Etats-Unis, J.S. Ondara veut vivre son ‘American Dream’ sur cette terre de liberté. Cruelles et infâmes désillusions depuis quelques jours.

Héroïques Hermetic Delight

Héroïques Hermetic Delight

Conseillés par Anna Calvi et produits par Charles Rowell des Crocodiles, les Hermetic Delight ont réussi à mettre dix ans pour sortir F.A. Cult, leur premier album. Des chansons du calibre de Common Love Square ou Glassdancers devraient tourner sur notre platine pendant au moins dix ans.

Do Nothing or die

Do Nothing or die

Les morceaux des Do Nothing devraient balayer d’un revers de main les yeux de chien battu de Grian Chatten des Fontaines DC et nous faire oublier les inoffensifs (donc déjà oubliés) Murder Capital.

KennyHoopla boom !

KennyHoopla boom !

KennyHoopla écrit des brulots qui doivent autant à Aphex Twin qu’aux premiers disques des Drums. Ce jeune Américain du Wisconsin débarque sans prévenir et trône en majesté avec How will i rest in peace if i’m buried by a highway?//, son premier EP.

(Beautiful) Blue Bones

(Beautiful) Blue Bones

Se recommandant de Mac DeMarco (pourquoi pas) et des Arctic Monkeys (surtout pas), ce Londonien a tout compris au catalogue Postcard Records et distille ses chansons à l’ancienne.

Le bon son de Katy J Pearson

Le bon son de Katy J Pearson

Bristol ne se résume pas à des gens tristes qui font d’immenses albums (Portishead) ou des gens totalement fous qui flinguent leur carrière malgré le fait d’avoir enregistré d’immenses albums (Strangelove)). La preuve avec Katy J Pearson, la nouvelle signature du label Heavenly Recordings. Qui pourrait devenir immense…

Les bons conseils de Gary Olson

Les bons conseils de Gary Olson

Gary Olson laisse de côté ses chers et tendres The Ladybug Transistor pour tenter l’aventure en solo. Avec sa trompette et les deux frères Åleskjær, Olson fait la démonstration que l’on peut faire simple et beau en même temps.

Merci PATRÓN !

Merci PATRÓN !

Lo risque de donner le la avec Patrón, son nouveau projet. Son précédent projet (Loading Data) étant en sommeil, Lo a monté Patrón et est parti vivre son rêve américain.

Le train-train zinzin de The Living Brain

Le train-train zinzin de The Living Brain

Actifs de 1995 à 2001, The Living Brain revient dans les bacs des disquaires avec Two Sides of The Brain, une anthologie qui sera à ranger entre une compilation des premières démos (excellentes) de THe Coral et les deux premiers albums de Cast.

Les Bdrmm ne sont pas HS

Les Bdrmm ne sont pas HS

Hull, nouvelle capitale du rock anglais ? Après avoir accueilli le MTV Unplugged de Liam Gallagher, la placide ville anglaise accouche d’un groupe franchement excitant. Mais que se passe-t-il à Hull ?

Power to Brigid Mae Power !

Power to Brigid Mae Power !

Enregistré avec Alasdair Roberts à Glasgow, le nouvel album de Brigid Mae Power pourrait réunir au coin du feu les fans de folk irlandais et les ascètes qui ne jurent que par Bill Callahan.

Captifs avec Cavetown

Captifs avec Cavetown

Version slacker d’Harry Potter, Cavetown sort son premier album chez Sire Records ce vendredi après avoir enquillé les titres sur son Bandcamp. Rendez-vous est pris avec ce garçon !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien donc avec Porridge Radio qui nous claque un uppercut avec ce nouveau disque, le tristement bien nommé Every Bad.

Jacob Bellens change d’échelle !

Jacob Bellens change d’échelle !

Bon, Jacob Bellens ne pouvait pas prédire la claustration. Le divin danois sort le 3 avril chez Hfn son cinquième disque, My Heart Is Hungry And The Days Go By So Quickly et les jours à scruter notre cœur passeront peut être plus vite.

Écouter les Planet 1999 en 2020

Écouter les Planet 1999 en 2020

Planet 1999 ne nous met pas une disquette avec son premier EP publié par PC Music. Ces trois Français expatriés à Londres avaient séduit Slowdive avec leurs premiers morceaux au point d’être invités sur leur dernière tournée. De la fête, du shoegaze : bienvenue chez Planet 1999.

Sea, Sex & Sunshade

Sea, Sex & Sunshade

Sea, sex & Sunshade. On remplacera juste la mer par La Marne. Et on a tout bon. Les Sunshade débarquent dans notre quotidien sans prévenir. Les nouvelles chansons de ce duo français sont fortement addictives et devraient faire autant plaisir aux fans de Swell qu’aux fanatiques de folk heureux. Les titres de ce duo sont…

A cheval !

A cheval !

Bonny Light Horseman est un super groupe composé d’Eric D. Johnson (Fruit Bats, The Shins), du vétéran multi-instrumentiste Josh Kaufman (Craig Finn, Josh Ritter, The National) et de la chanteuse Anaïs Mitchell qui a triomphé à Broadway avec Hadestown l’an dernier et honorée d’un Grammy. Et cela donne un disque somptueux, profondément amoureux de la…

Bienvenue Gyslain.N

Bienvenue Gyslain.N

Découvert au tremplin du Kiwi Festival 2018 (inscription ici) initié par la Maison pour tous Salle des Rancy à Lyon, Gyslain.N est en train d’aller Au bout de [ses] rêves et on s’évade avec lui.

Twisted Wheel en roue libre

Twisted Wheel en roue libre

Les Twisted Wheel ouvrent ce soir pour Liam Gallagher au Zénith de Paris. Un mois avant la sortie de Satisfying The Ritual, leur troisième album, les Twisted Wheel peuvent rouler des mécaniques devant les fans d’Oasis et tester leurs nouvelles chansons.

A ne pas rater dans Découvertes !