Quand elle ne réalise pas des clips pour les autres, Julia Jacklin fait des tournées. Quand elle ne fait pas des tournées, Julia Jacklin écrit des chansons. Et quand après les avoir écrites, elle les enregistre.

Et cela donne Crushing, le successeur de Don’t Let the Kids Win paru en 2016 qui avait fait son petit effet. Enregistré aux The Grove Studios et produit par Burke Reid (Courtney Barnett, Liam Finn), Crushing déroule tout le talent pop de Jacklin. Jacklin porte peut être un pull coll roulé atroce sur la pochette mais elle sait écrire de vraies belles chansons pop. Et c’est tout ce qu’on lui demande.

Julia Jacklin – Comfort

Né pendant les deux ans de tournée que lui imposé le succès de Don’t Let the Kids Win et à la suite d’une rupture, Crushing évoque le corps, l’enfermement et l’altérité. Avec une légèreté pop indéniable, Julia Jacklin signe un disque profond et intelligent.

Julia Jacklin - Crushing

Crushing de Julia Jacklin est disponible chez Transgressive/PIAS.
Julia Jacklin sera en concert le 5 avril 2019 aux Etoiles (Paris).

Julia Jacklin - Crushing

Tracklist : Julia Jacklin - Crushing
  1. Body
  2. Head; Alone
  3. Pressure to Party
  4. Don’t Know How To Keep Loving Yo
  5. When The Family Flies In
  6. Convention
  7. Good Guy
  8. You Were Right
  9. Turn Me Down
  10. Comfort

Julia Jacklin – Crushing4.0
8/10
Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Julia Jacklin fait la course en tête

Julia Jacklin va faire une tournée anglaise à guichets fermés la semaine prochaine. Pour attendre son prochain concert parisien (aux Etoiles en avril 2019), il est fortement recommandé d’écouter les deux premiers extraits de Crushing, son prochain disque.

Plus dans Chroniques d'albums

Bachar Mar-Khalifé - On​Off

Bachar Mar-Khalifé – On​/​Off

Vous cherchez un seul disque pour votre reconfinement ? On​/​Off de Bachar Mar-Khalifé pourrait être celui qu’il vous faut pour les longues après-midi sous la couette, un verre d’Aloxe-Corton et un Houellebecq à portée de main.
Juanita Stein - Snapshot

Juanita Stein – Snapshot

Troisième disque solo de Juanita Stein, Snapshot nous renvoie au début des années 2000, une époque où le Royaume-Uni avait le chic pour exporter une kyrielle de bons groupes.
Jeff Tweedy - Love Is The King

Jeff Tweedy – Love is the King

Intimement lié au livre How to Write One Song, Love is the King prouve une fois de plus que Jeff Tweedy fait partie des très grands. Et si certains ont perdu le fil avec la discographie de Wilco, ce nouveau disque solo est un excellent prétexte pour se rabibocher avec son patron.

Laura Veirs – My Echo

Accompagnée Jim James, de Bill Frisell, de Karl Blau et de Matt Ward, Laura Weirs sort un onzième impeccable album.
The Coral - B-Sides

The Coral – B-Sides

Les Anglais de The Coral sortent en catimini une plantureuse compilation de faces b foncièrement (et forcément) excellente. Les amoureux des disques peuvent passer leur chemin, B-Sides n’est disponible qu’en streaming.
The Lemonheads - Lovey

The Lemonheads – Lovey

Lovey, le premier disque des Lemonheads pour Atlantic est réédité par les Anglais de Fire Records. Et trente ans plus tard, le constat est accablant : Evan Dando avait toutes les cartes en main pour régner sur les années 90. Malheureusement, la voie prise ne fut pas la bonne.
Andy Bell

Andy Bell – The View From Halfway Down

Andy Bell s’offre son premier album solo pour ses 50 ans et nous fait un joli cadeau. The View From Halfway Down, enregistré avec Gem Archer (Oasis), est un disque aux allures modestes mais qui fait le travail comme les grands.