Catégories
Interviews

[MaMA 2019] 5 questions à … Musset

© Audrey Wnent

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Musset qui nous avait enchantés avec Orion il y a quelques mois. Il sera en concert le 17 octobre 2019 au Phono Museum à Paris. Et un type qui met un morceau d’Olivier Marguerit aka O dans sa play-list ne peut être q’un type bien.

Musset en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

J’avais vu fin 2018 Camille aux Bouffes du Nord, accompagnée seulement de son compagnon et d’un immense tambour chamanique. C’était à la fin de sa dernière tournée, et un des concerts les plus émouvants et spectaculaires que j’ai vus. Deux voix et un tambour, une émotion brute, très humaine et très féminine, quelque chose de sacré, de vrai, un mysticisme non religieux qui m’a beaucoup marqué. Ça m’a aussi renvoyé à l’époque où on avait joué dans cette même salle avec Revolver, d’abord en première partie de Patrick Watson, plus tard en notre nom, deux souvenirs magnifiques.

Ta rencontre marquante en tournée ?

Des rencontres marquantes en tournée on en fait beaucoup, certaines enthousiasmantes, d’autres à côté desquelles on passe, un peu déçus. Mais finalement pour moi les rencontres les plus marquantes, ce sont celles avec notre équipe de tournée à l’époque, Begs à la régie, Malik Malki au son, les musiciens qui nous accompagnaient aussi, Maxime Garoute, Mike Clinton, Elise Blanchard. Et puis aussi cette rencontre étonnante, que je ne m’explique toujours pas tout à fait : Johnny Hallyday, avec qui on avait joué sur une péniche le soir de son anniversaire. Quelqu’un dont je ne connaissais pas vraiment la musique, hormis ses tubes, mais qui était extrêmement impressionnant, tout en étant d’une immense gentillesse et sincérité.

Ton anecdote dans le van ?

Le van, ça devient une deuxième maison, s’y développe une vie parallèle difficile à décrire, pas toujours drôle, mais qui mène toujours à un concert, ou chez soi. Une deuxième vie qui prend beaucoup de place, beaucoup de temps, plus que tout le reste au final. Je me souviens d’heures passées à écouter Autechre en boucle, dans un état second, hypnotisé par la route qui défile, par un reste de gueule de bois, par des souvenirs de la veille. C’est une bulle étonnante mais qui peut être très contemplative.

Ton nouvel EP en quelques mots ?

Mon EP Orion est sorti avant l’été, quatre chansons que je rêvais comme une déclaration d’amour à Elliott Smith ou Sufjan Stevens, mais en français. Quelque chose comme une passerelle entre ces songwriters folk américains que je vénère, et puis la variété française que j’écoutais beaucoup, plus jeune, les Goldman, Cabrel, Souchon. Des mots simples sur des émotions subtiles, des guitares acoustiques et du rêve.

Ton prochain rêve ?

Celui qui viendra cette nuit. Je note mes rêves quasiment tous les matins, ils sont une source d’inspiration très forte pour moi, quelque chose comme une sorte de guide inconscient qui m’aide à prendre certaines décisions, à garder quelque chose d’intact, à me recentrer. Dans mes rêves récents il y avait des grottes gigantesques peuplées d’ours et de monstres à la fois effrayants et rassurants. Cette nuit, on verra bien…

En écoute avec Musset

  1. Jean FelzineMes amis dans le rock
    J’ai toujours eu une très grande admiration pour Jean Felzine, que ce soit avec Mustang, en solo ou avec Jo Wedin, c’est toujours tellement bien chanté, inspiré et inspirant.
  2. PommeJe sais pas danser
    J’aimais déjà beaucoup ses chansons, son dernier single prend un vrai tournant, j’attends son album, produit avec Albin de la Simone avec impatience.
  3. La FélineVisions de Dieu
    Un trip mystique dont le sujet me parle, un album qui m’a beaucoup marqué récemment.
  4. Alex BeaupainCours Camarade
    Premier single de son très beau dernier album, produit par mon ancien acolyte de Revolver. Du pur Beaupain avec une touche de Sage, et dès ce premier single j’étais conquis.
  5. NiagaraPendant que les champs brûlent
    Chanson que j’ai redécouverte récemment en reprise par Brigitte, et dont le refrain tourne encore en boucle dans ma tête.
  6. Kee-Yoon KimFleurs volcaniques
    Première chanson de Kee-Yoon Kim, dont le clip a été réalisé par un ami, une belle découverte, et un parcours atypique qui donne l’impression que tout est possible.
  7. Olivier MargueritLa Rivière
    Cette chanson me hante depuis trois ans, Olivier me touche en plein cœur, musicalement et intimement.
  8. Joseph ChédidBipolaire
    Qui d’autre que lui pour chanter ce texte brut sur des mélodies à la Lennon ? Et un très bel album qui va avec !
  9. Mélissa LaveauxNan Pwen Lavi Ankò
    Sa dernière chanson, que j’ai découverte aujourd’hui ! Son timbre, sa voix, son jeu de guitare m’impressionnent. Et sur scène ses musiciens et elle sont géniaux.
  10. Peur BleueAilleurs
    L’autre de mes camarades de Revolver, Jérémie, avec son frère, un projet que je suis depuis le départ. Cette chanson m’avait bouleversé quand il me l’avait jouée la première fois, et me fait toujours le même effet aujourd’hui.

Orion de Musset est disponible chez Taktic Music.
Musset jouera le 17 octobre 2019 au Phono Museum dans le cadre du MaMA 2019.

Musset - Orion

Tracklist : Musset - Orion
  1. Aussi Loin
  2. Orion
  3. A L'Intérieur
  4. Ce qui Ne Me Tue Pas

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Silly Boy Blue

[MaMA 2019] 5 questions à … Silly Boy Blue

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de la battante Silly Boy Blue dont l’EP, But you will continue de nous fasciner par sa force frêle. Elle sera en…
Morgane Imbeaud © Goledzinowski

[MaMA 2019] 5 questions à … Morgane Imbeaud

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Morgane Imbeaud qui s’essaye à l’échappée belle en solo et en français. Une première cavalcade avec Amazone nous a ravi, on…
Ada Lea

[MaMA 2019] 5 questions à … Ada Lea

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Ada Lea qui débarque de l’eldorado musical canadien avec un album, what we say in private aux tons davantage fauve que pastel…
Hervé2

[MaMA 2019] 5 questions à … Hervé

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour d’Hervé qui nous a séduit cette année avec sa Mélancolie F.C., un recueil de « chansons électroniques » qu’il chantera au MaMA festival le…
Morgane Imbeaud © Goledzinowski

[MaMA 2019] Morgane Imbeaud indépendante !

En solo et en français ! Enfin ! Et en plus Amazone est arrangé par Renaud Brustlein. On monte donc a cru avec Morgane Imbeaud pour un titre doux et mordicant : « au fond de toi tu me crains et tu redoutes de perdre la main ».
Le SuperHomard © Fabrice Buffart

Le SuperHomard sur un plateau !

La montée des eaux liée au réchauffement climatique n’a pas que des effets négatifs. Elle a un effet positif… Un seul : la montée du Superhomard dans le Nord de la France !

Plus dans Interviews

Karine Daviet

Karine Daviet en toute indépendance

Karine Daviet est lyonnaise et vient de sortir un premier EP, L’indépendance, recueil de six titres en français à la fois doux et âpres avec des arrangements soignés mêlant guitare acoustique, théorbe, clavecin, viole de gambe, flûtes à bec et sons électroniques. Assez logique quand on écoute sa playlist commentée ci-dessous après un questionnaire façon…
Moli © Celeste Call

5 questions à … Moli

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Moli , jeune belge de 21 ans qui pourrait suivre la trace de Mademoiselle Van Laeken. Installée à Berlin où elle…
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…