Catégories
Interviews

[MaMA 2019] 5 questions à … DI#SE

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de DI#SE qui vient de nous mettre au parfum et nous avertir talent et jeunesse font bon ménage. Des iNOUïS du printemps de Bourges 2019 au MaMA (mercredi 18 octobre), DI#SE monte d’un ton et va altérer durablement les musiques dites urbaines. On écoute sa playlist et l’on suit sa fragrance à la trace sur la route (de la gloire).

DI#SE en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

Aux vieilles charrues j’ai pu faire monter sur scène un grand ami à moi qui malheureusement n’avait plus performer avec moi depuis longtemps. Le revoir sur scène comme ça devant autant de personne c’était vraiment fort.
Y a eu beaucoup de moments magiques mais celui là fait parti des plus grands à mes yeux.

Ta rencontre marquante en tournée ?

Silly Boy Blue, j’aime vraiment la voir chanter sur scène. Elle a une superbe technique vocale en plus, je la trouve vraie dans ce qu’elle propose et ce qu’elle est, bref j’aime trop.

DI#SE – ###

Ton anecdote dans le van ?

Aucune anecdote très marquante encore, si ce n’est qu’à l’heure où j’écris ces réponses je suis actuellement invaincu sur FIFA 20, donc voilà voilà…

Ton album en quelques mots ?

Tant sur l’histoire racontée, qu’artistiquement, il représente bien le chapitre de ma vie pendant lequel je l’ai réalisé. Je vous souhaite d’entrevoir le jeune garçon à travers l’artiste DI#SE.

Ton prochain rêve ?

Faire un #PARFUMTOUR dans des salles de 300 personnes ce serait énorme déjà pour moi, 300 personnes qui aiment et suivent parfaitement ce que tu proposes, c’est fort.

En écoute avec DI#SE :

  1. BeyoncéHello
    L’instru a quelque chose d’à la fois brutale et hyper doux en même temps. Les harmonies subliment tellement bien ce qu’elle fait… Techniquement y a beaucoup de chose qui m’ont plu et qui concourent à transmettre son émotion, c’est une splendide chanson d’amour.
  2. Miguel ft. Lenny KravitzFace the sun
    Sûrement ma chanson préféré, d’un artiste qui lui même a été mon artiste préféré. Elle sonne autant comme une chanson d’amour, qu’autant une chanson triste, qu’autant une chanson d’espoir ça dépend de l’état dans lequel on est. J’la recommande à écouter en voiture, de nuit ou couché de soleil. Puis laisser vos souvenirs nager devant vos yeux, bon voyage.
  3. Kendrick LamarPride
    Ce dont il parle dans cette chanson, ce sont des choses qui travaillent constamment dans ma tête, ça représente presque toute l’ambiguïté de mes pensées. C’est très profond et rien n’avait encore réussi à toucher ce point là de moi, sûrement l’un des plus importants.
  4. DamsoTueurs
    C’est terriblement efficace. Je ne parle pas de l’instru ni du fait que c’est agréable à écouter, c’est terriblement efficace parce que ça résume énormément de chose en si peu de mots. Parce que ça décrit un schéma de pensée que beaucoup de gens ont, et ça explique aussi la cause, le pourquoi on en arrive là.
  5. Richard BonaDina Lam
    Ça me rappelle Douala, trop profond pour l’expliquer.
  6. Silvana EstradaTe Guardo
    Une pure merveille, une leçon de maîtrise sur tout les points, c’est dingue sa voix est tellement légère, comme une feuille.
  7. Tory LanezTo D.R.E.A.M (I Told You)
    Un des plus beaux morceaux rap que j’ai pu entendre, sur le mélange de la forme et de la technique, c’est hyper fort.
  8. SCHPas la Paix
    L’atmosphère de ce morceau, cette ambiance de « Baron de la Pègre » lui va super bien, si j’avais eu ce genre de vécu, j’aurai aimé écrire ça de cette manière.
  9. Sabrina ClaudioStand Still
    Ça me rappelle beaucoup de souvenirs, sa voix sucrée et délicate me taille vraiment le cœur, c’est hyper bien réalisé.
  10. Beyoncé & Kendrick LamarFreedom
    On sent tout ce qu’ils défendent au delà de la musique, rare sont les morceaux de ce genre qui en audio transpirent autant d’énergie, comme si nous étions en live. Y a quelque chose de très puissant qui se dégage, certains sauront de quoi je parle, d’autre non, à vous de voir ;-)

DI#SE vient de sortir son premier album, Parfum et sera en concert au MaMA festival le mercredi 16 octobre à la Machine du Moulin Rouge et en tournée.

DI#SE - Parfum

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

DI#ESE - JMA

Vidéo : DI#SE – JMA

DI#SE est un grand fauve. Il déambule à la tête d’une banda cuivrée pour un hip hop jouissif et dansant et c’est le Quimper gagnant !

Tous là avec le MaMA 2019 !

Le MaMA festival 2019 se déroulera les 16, 17 et 18 octobre, les premiers noms sont annoncés avec entre autre les iNOUÏS du dernier printemps de Bourges, Silly Boy Blue et Di#se.

Plus dans Interviews

Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…
BEBLY © Nicolas Demare

5 questions à … BEBLY

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de BEBLY qui longe les murs et déboule dans nos vies avec un nouvel EP, ULDO. Et cela fait du bien d’entendre…