5 questions à … Kid Loco

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Kid Loco qui est venu nous dire qu'il va bien avec son nouvel album, The Rare Birds paru le mois dernier. Le Kid de Belleville a eu mille vies, de Bondage Records à Jarvis Cocker, du punk à l'électro, de Tim Keegan (ex Departure Lounge) sur le sublime Soft landing on grass à l’envoûtante Olga Kouklaki sur Unfair Game. Il nous a concocté une playlist oldies but goldies à déguster follement.

Kid Loco en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

Le festival Benicàssim en Espagne en 2002. Déjà j’avais un look d’enfer avec un stupide chapeau de cowboy en peau de vache… Ensuite, juste avant le début du concert j’avais demandé au régisseur plateau de me trouver une recharge d’essence à briquet, prétextant que mon zippo était vide. Sauf que c’était pour faire mon Jimi Hendrix. Je rigolé intérieurement pendant tout le début du concert et puis au bout d’un moment, je grimpe sur le praticable de la batterie, arrose les cymbales d’essence et allume la chose. Impeccable, je me retourne le public à vraiment l’air d’apprécier, fin du morceau et là je regarde la setlist et me rends compte que nous n’avions joué que 4 morceaux, même pas la moitié du concert. Il a fallu trouver d’autres ressources pour rester au niveau.

Ta rencontre marquante en tournée ?

Après mon premier album, j’ai fait une tournée, pas très grosse mais avec de grosses pointures : The Pastels, Saint Etienne, Bjork, Stereolab, Massive Attack, Pulp, Tortoise, Sonic Youth, etc. Certaines personnes de ces groupes sont devenues des amis et d’autre, sans être des ennemis, des gens que je préfère éviter… Mais le choc a été Portishead. Je les avais déjà vu auparavant sur scène, mais lorsque nous avons joué ensemble (arènes de Arles me semble-t-il), j’étais sur le côté de la scène. La grande classe. De toute façon, j’adore tout ce qu’ils ont fait.

Kid Loco – Soft Landing on Grass

Ton anecdote dans le van ?

Encore à Benicàssim, après notre concert, je suis rentré à l’hôtel et dans le hall, il y avait des membres de Primal Scream avec des amis autour d’une table recouverte de diverses bouteilles. Le lendemain matin, les mêmes à la même place mais on ne pouvait plus voir la table, elle était littéralement sous les bouteilles et canettes. Quand il a été l’heure de partir, j’ouvre la porte arrière du van pour y déposer ma guitare et là, je trouve le chanteur, Bobby, assis sur un ampli ou plutôt affalé sur un ampli. Il a fallu que notre régisseur le fasse sortir gentiment et l’accompagne dans son bus.

Ton album The Rare Birds en quelques mots ?

Un très bel album et mon premier vrai disque electro.

Ton prochain rêve ?

Me retirer sur une île grecque. J’adore les gens, la nourriture, la Resina et le climat me convient on ne peut plus.

Kid Loco – Unfair Game (feat. Olga Kouklaki)

En écoute avec Kid Loco

  1. Primal ScreamLoaded
    Un mix incroyable de plein de choses. Enfin un groupe de rock sexy et groovy.
  2. The ClashSafe european home
    Celui là c’est pour les guitaristes. A la fin des années 70, c’était le plus grand groupe de rock. Un guitariste héros, un chanteur qui y croit, un batteur incroyablement efficace et un bassiste avec une belle gueule. Le mix parfait.
  3. Public EnemyWelcome To The Terrordome
    Déjà les deux premiers albums étaient incroyables mais Fear of a Black Planet a complètement changé ma façon de voir la musique. Le groupe avait sorti une VHS (mi film mi vidéos) pour accompagner l’album. Je l’ai visionné une fois par semaine pendant des mois.
  4. The TemptationsPapa Was A Rolling Stone
    La période psychédélique des Temptations est ma préférée. La production de Norman Whitfield est brillante, les titres excellents et j’adore les chorégraphies de l’époque. Quand tu étais chez la Motown, il fallait savoir chanter et danser, n’est-ce pas ?
  5. NirvanaSliver
    Je suis complètement passé à coté de Nevermind à l’époque. Ensuite j’ai acheté In Utero et la compilation Insecticide. Quelle énergie et quelle voix. De plus les paroles du refrain, d’une simplicité incroyable, me donne systématiquement la chair de poule. « Grandma take me home. Grandma take me home ! »
  6. M|A|R|R|SPump Up The Volume
    Le premier titre electro qui m’a marqué. Jamais dépassé. Je le joue encore des fois en intro de mes sets DJ.
  7. Rod StewartMaggie May
    Rod the Mod chante une des plus touchantes histoire d’amour du rock, celle entre un adolescent et une prostituée. A l’époque le titre était sur la face B d’un single mais les radios ont décidé que Maggie May serait la face A.
  8. Bruce SpringsteenThe River
    Au départ ce n’était pas censé être ma tasse de thé mais un jour en regardant un de ses lives aux Enfants du Rock, j’ai suivi les paroles (ils avaient eu la bonne idée à l’époque de sous titrer les chansons à la télévision) et la phrase « But I remember us riding in my brother’s car, her body tan and wet down at the reservoir »… Rien à ajouter.
  9. David BowieRock n Roll Suicide
    David Bowie était incroyable. Un chanteur et auteur compositeur hors pair capable d’inventer de nouveaux concepts plus rapidement que quiconque. De plus le « Wonderful » venant de nul part à la fin du titre est une idée de génie.
  10. PrinceWhen Doves Cry
    Ma femme l’avait vu au Palace lors de sa première venue à Paris il me semble et elle n’arrêtait pas de me dire que c’était le plus minable des concerts auquel elle avait assisté. Je la croyais sur paroles. Ensuite mon avis a changé radicalement à l’écoute de ce titre.

The Rare Birds de Kid Loco est disponible chez Wagram.

Kid Loco - The Rare Birds

Kid Loco - The Rare Birds

Tracklist : Kid Loco - The Rare Birds

  1. Claire (Feat. Claude Rochard)
  2. Soft Landing On Grass (Feat. Tim Keegan)
  3. The Boat Song (Feat. Crayola Lectern)
  4. Venus Alice In Dub
  5. Unfair Game (Feat. Olga Kouklaki)
  6. Yes Please
  7. No Lord !
  8. Aquarium Lovers
  9. No Tether (Feat. Thomas Richet)
  10. Bob’S Ur Unkle
  11. Blind Me (Feat. Sadie La Momo)
  12. Mother Spliff Connection
  13. The Bond (Feat. bOlga Kouklaki)

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...

Cela pourrait vous intéresser

Magenta – Un Peu d’Amour

Vidéo : Magenta – Un Peu d’Amour (avec Yoa)

Après les discours riants du duo comique Vincent Lindon et Volodymyr Zelensky sous le regard complice et ému de Thierry Frémaux en ouverture du 75ème festival de Cannes, on avait envie d’un peu d’amour, petit lâcher prise offert par Magenta avant leur nouvel EP disponible le 17 juin et en précommande ici.
Brisa Roché & IX

I want my BRMD !

Attention. Alerte OMNI. Brisa Roché & IX (prononcer ixe nous précise t-on) bousculent le dress code musical avec leur « Heavy Dreaming pop » qui ne rentre pas dans les cases.

Plus dans Interviews

Skopitone Sisko

5 questions à … Skopitone Sisko

Skopitone Sisko s’offre avec Remember Tomorrow une quête intemporelle, pas à pas dans des paysages désertiques espagnols majestueux.
Lady J.

5 questions à … Lady J.

Vous connaissiez Lady Oscar ou Lady D. Découvrez Lady J.. Après Calm Belt, vient la tempête de douceur de Soul Whispers. L’occasion de mieux cerner l’Audrey Hepburn de la soul lyonnaise avant son concert pour la fête de la musique sur la scène du tremplin Wiki organisé par la Maison pour Tous salle des Rancy […]
Marilyne Léonard

5 questions à … Marilyne Léonard

Marilyne Léonard n’est plus seule dans la foule. Elle vient de sortir une mixtape chez Audiogram, Vie d’ange rassemblant ses premiers titres avant un album en préparation. En attendant, pour la sortie de son nouveau clip, Quand tu parles ci-dessous, elle répond à quelques questions et commente une playlist bien de son époque.
Bryon Parker

5 questions à … Bryon Parker

On vous a déjà dit tout le bien de 3 Consecutive Championships, le nouvel EP de Bryon Parker. On découvre davantage son univers musical avec une playlist composée de morceaux d’artistes avec lesquels il a joué au cours de ces quinze dernières années.