[1989 – 2019] Crime And The City Solution à bride abattue

Formés en 1977 par l'Australien Simon Bonney, Crime & The City Solution fut un groupe qui inventa des nouveaux mondes sonores grâce au soutien indéfectible par Mute Records. En 1989, le groupe poursuivit sa période berlinoise entamée un an plus tôt avec Shine et publia The Bride Ship. Adulés par Wim Wenders (qui les avait figurer sur la bande originale des Ailes du désir en 1987) et par Mark Lanegan (qui a demandé à Simon Bonney d'assurer les premières parties de sa tournée européenne de 2019), les Crime And The City Solution sont à réécouter d'urgence.


Simon Bonney est à la confluence de tous les courants du rock australien des années 80 et des années 90. Et plus… En 2012, les Crime & The City Solution se reforment avec David Eugene Edwards (16 Horsepower, Wovehand) à la guitare. Car si la musique de ce groupe est restée confidentielle, éclipsée notamment du rayonnement d’un Nick Cave qui laisse peu de place aux autres, il faut, aujourd’hui, redécouvrir la musique de ce groupe hors-normes.
Quelques mois avant la chute du Mur de Berlin, Simon Bonney fait lui aussi bouger les frontières avec le recrutement d’un Einstürzende Neubauten, le bien nommé Alexander Hacke et un Deutsch Amerikanische Freundschaft. En 1989, les Crime And The City Solution n’oublient pas l’Australie et leurs compatriotes qui ne font pas partie de l’aventure européenne. En effet, Rowland S. Howard et Dan Wallace-Crabbe (parti aider les Laughing Clowns d’Ed Kuepper) étaient restés à Melbourne.

Crime & THe City Solution – The bride ship

Enregistré en juin 1988 avec David Heilman et en août de la même année avec Victor Van Vugt (The Walkabouts, PJ Harvey, The Apartments),The Bride Ship est la cheville ouvrière de la trilogie berlinoise du groupe. Placé entre Shine et Paradise Discotheque, ce disque tisse sa toile et enveloppe l’auditeur dans une nuit sombre où seule la voix de Bonney est synonyme de lumière. Le « spoken word » de Bonney et les différents octaves de sa voix sont une mise en scène inventée par Gareth Jones. A chaque octave correspond un personnage. Enregistré sans Chrislo, le groupe fait des merveilles et tente de faire la jonction entre l’Australie et le Nouveau Monde et de comprendre les deux mondes qui se font face. Trente ans plus tard, on peut faire face à des morceaux du calibre de Free World et The Greater Head forcent le respect. Voire l’admiration.

Crime and The City Solution - The Bride Ship


The Bride Ship de Crime and The City Solution est disponible chez Mute/PIAS.

Crime & The City Solution - The Bride Ship

Tracklist : Crime and The City Solution - The Bride Ship
  1. The Shadow Of No Man
  2. The Greater Head
  3. Stone
  4. The Dangling Man
  5. Keepsake
  6. The Bride Ship
  7. Free World
  8. New World

Pouet? Tsoin. Évidemment.
1 réponse sur « [1989 – 2019] Crime And The City Solution à bride abattue »

Les commentaires sont fermés.

Plus dans Interviews

Marilyne Léonard

5 questions à … Marilyne Léonard

Marilyne Léonard n’est plus seule dans la foule. Elle vient de sortir une mixtape chez Audiogram, Vie d’ange rassemblant ses premiers titres avant un album en préparation. En attendant, pour la sortie de son nouveau clip, Quand tu parles ci-dessous, elle répond à quelques questions et commente une playlist bien de son époque.
Bryon Parker

5 questions à … Bryon Parker

On vous a déjà dit tout le bien de 3 Consecutive Championships, le nouvel EP de Bryon Parker. On découvre davantage son univers musical avec une playlist composée de morceaux d’artistes avec lesquels il a joué au cours de ces quinze dernières années.
Jules Jaconelli

5 questions à … Jules Jaconelli

Jules Jaconelli avait susurré à notre oreille avec sa voix de velours liquide. Il embarque Deborah Leclercq avec Quand même avant un premier album le 10 juin qui figure bien sûr sur notre to do list.
Villa Fantôme

5 questions à … Villa Fantôme

Villa Fantôme, c’est Pierrot et Manu de la Ruda Salska qui sortent un album ce 25 mars qui vous déniaisera les esgourdes. L’énergie et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous. Bien sûr le nom de ce projet évoque le ghost town des Specials, mais ces sonorités chantées toujours en français sont plus sombres comme […]