Catégories
Interviews

5 questions à … Primates

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Primates avec un nouveau titre, Ins & Outs en exclusivité avec de la danse, des baisers, beaucoup d’amour et encore des baisers. Et en prime, une playlist rêvée pour se la couler douce dans un lagon bleu.

Primates en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

Ayant été musicien de scène au sein de plusieurs formations, au cours de ces 8 dernière années, il y en a pas mal. Je pense que celui que je retiens le plus c’était un concert à Jakarta, en Indonésie avec Clarens (projet de RnB rennais). On arrivait à la fin d’une longue tournée en Asie, où nous étions partis avec deux autres groupes rennais, et on avait beaucoup de chose à extérioriser sur scène ce soir là. C’était dans une petite salle, bien remplie, il faisait très chaud et l’ambiance était au rendez-vous. Je pense qu’on en garde tous un excellent souvenir.

Ta rencontre en tournée ?

Sans hésitation, Sônge, lors d’une série de concert à Londres. J’étais avec le groupe rennais Juveniles et nous avons fait deux plateaux avec elle. On s’était déjà rencontré à Rennes chez des amis communs, mais lors de cette mini tournée londonienne on a vraiment beaucoup discuté, appris à se connaître et on a surtout bien fait la fête. C’est une personne que j’aime beaucoup, en plus d’être extrêmement talentueuse, on se sent toujours bien après avoir passer un moment avec elle.

Ton anecdote dans le van ?

Il y en a beaucoup que je ne peux clairement pas raconter, car ce qui se passe en tournée reste en tournée, et le plupart du temps le van est juste là pour nous emmener à la prochaine destination. Très souvent on s’en sert pour se reposer entre deux dates, cuver en regardant un film de requin, peaufiner ses dernières compositions sur Ableton ou s’ambiancer sur des vieilles chansons du type I’m a Scatman de Scatman John avec ses camarades de route.

Ton clip Ins & Outs en quelques mots ?

C’est une suite logique à notre premier clip Stick Together réalisé par Aube Perrie en Serbie. Cette fois le clip a été réalisé intégralement en Bretagne par Arthur Leblond, qui faisait déjà parti de l’équipe à Belgrade pour le premier. On suit une fois de plus nos deux protagonistes (Constance Perucca et Nadir Benlala ), qui sont jusqu’à présent la représentation visuelle de Primates, pour nous raconter une autre histoire parsemée de clins d’œil à la première. On tient beaucoup à ce que l’évolution de ce projet reste cohérente, autant visuellement que musicalement.

Ton prochain rêve ?

Continuer à aller plus loin dans la création en agrandissant le collectif et en collaborant avec d’autres artistes, tout en restant libre et en assumant pleinement chaque sortie. Mais aussi de pouvoir continuer à travailler avec mes amis, ma famille pour les prochains titres, clips, concerts etc. On compte bien réaliser ces prochains rêves en 2020 !

Primates – Ins & Outs

En écoute avec Primates

  1. SÔNGEMon Démon
    Une fois de plus, une artiste et personne que j’aime beaucoup. Je trouve sa musique très singulière et particulièrement originale. Il y a des influences RnB/Rap par moment, mais je trouve qu’elle le fait vraiment à sa façon et qu’elle réussit très bien à se démarquer des autres artistes dans ce même style. Elle est très sincère dans sa démarche artistique et ça se ressent tout de suite quand on l’écoute.
  2. ROSALÍAA Palé
    C’est clairement une de mes grosses claques récentes, la manière qu’elle a de mélanger ses racines flamenco avec des sonorités plus modernes, je trouve ça absolument génial. Je l’ai vu en concert l’été dernier, son show était hyper impressionnant, elle a une maîtrise vocale incroyable et le charisme d’une reine.
  3. Lolo ZouaïMoney Diamond Roses
    Je suis en admiration totale devant cette artiste depuis ses premiers morceaux So Real ou High Highs to Low Lows, je ne manque aucune de ses sorties, aucun de ses concerts en France, aucune de ses publications instagram ou facebook. Je suis un vrai fanboy je dois l’admettre. Je m’entraîne même à faire des runs sous la douche en chantant les siens. Oui oui ça va très loin !
  4. Teyana Taylor3Way
    J’aime beaucoup ce morceau et la vibe très sensuelle qui s’en dégage. Le track est produit par Kanye West et il y a Ty Dolla Sign en featuring dessus. C’est le combo gagnant !
  5. Bon IverSh’Diah
    Justin Vernon est un artiste qui me touche particulièrement par sa singularité artistique, son sens de la mélodie, sa voix incroyable autant dans les graves qu’en voix de tête. Chaque album de Bon Iver me met dans des états émotionnels complètement démesurés.
  6. Blood OrangeJewelry
    Je pense que Dev Hynes est un artiste qui m’a beaucoup influencé dans ma manière de produire et de composer. Il est multi instrumentiste également, et a une vision globale sur la direction qu’il doit prendre quand il commence une chanson. Jouer plusieurs instruments facilite beaucoup les étapes d’arrangements. Je l’avais entendu parler de ça dans une interview et je m’étais senti assez proche de sa méthode (je ne parle pas de talent là mais bien de méthode, je ne me permettrai pas)
  7. NadirRever
    C’est le projet de Nadir, le protagoniste masculin dans les clips de Primates, il a sorti son premier album très récemment, et c’est du très bon rap super bien exécuté. Ça ne parle pas de liasses, de défonce, de biatches ou autres sujets très présents dans le rap actuel. C’est vraiment très bien écrit, les prods de Ian Seasons sont vraiment tops, très musicales. Je recommande vivement.
  8. Majid Jordan (feat. Khalid)Caught Up
    Ce groupe de Toronto fait aussi partie des influences de Primates, ou en tout cas se nourrit probablement des mêmes références et de la même période. On ressent les vibes très 90s dans les lignes de chants tout en ajoutant quelque chose de très moderne dans la production. Je pense qu’il y a une sorte de revival des années 90/2000, et que le RnB d’aujourd’hui est très influencé par ce qui a été fait durant cette époque.
  9. 24kGoldnGames On Your Phone
    C’est une découverte assez récente, donc je n’ai pas grand chose à dire sur cette chanson, si ce n’est que j’aime beaucoup la production, avec la petite guitare, les lignes de chants et l’ambiance générale qui s’en dégage.
  10. AaliyahAre You That Somebody
    Je ne peux pas terminer cette playlist sans rajouter un morceau d’Aaliyah, et surtout sur une production de Timbaland, pour la clôturer. Par rapport à ce que je disais sur les influences des années 90/2000 sur le RnB actuel, je pense que ce duo en est le meilleur exemple. Leur rôle est très important dans l’évolution de ce style et sur ce qu’il est devenu. Il est donc important pour moi de finir cette playlist par une de leur nombreuses collaborations.
Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

La pop selon Paul Molloy

Il y a du mouvement à Liverpool. Michael Head ressort un disque ? Du tout. L’affaire se joue au niveau de la génération suivante. Paul Molloy, guitariste des Coral, s’apprête à publier un premier album solo.
ELYSIAN FIELDS

Vidéo : Elysian Fields – An Outsider Undeserving Of Love

Jennifer Charles sur ses Champs Elysées depuis près de 25 ans produit selon Nick Kent « un son unique et en dehors du courant principal, aussi sensuel et torride qu’un rêve d’insomniaque ». Et c’est toujours le cas avec Transience Of Life, disponible le 4 septembre 2020 chez Microcultures / Ojet Records.
Sufjan Stevens - My Rajneesh

Sufjan Stevens illuminé

My Rajneesh est la face B d’America qui ne figurera pas sur le huitième album solo de Sufjan Stevens, The Ascension le 25 Septembre chez Asthmatic Kitty.
The Mariners - The Tides of Time

The Mariners – The Tides Of Time

Appréciés par les Coral, The Mariners devraient être, si tout va bien, les nouveaux héros des fanatiques des La’s ou de Cast. Cerise sur le pudding, ces quatre gredins vouent un culte certain à John Power, l’homme qui a supporté Lee Mavers pendant des années et qui a enregistré de sacrées chansons avec Cast.
Patrick Watson - Drive

Vidéo : Patrick Watson – Drive

Patrick Watson roule sur sa Lost Highway et sa voix volute en suivant la ligne jaune. Et l’on veut se perde avec Patrick, glisser majestueusement sur cette route dans une nuit sans fin.
Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…

Plus dans Interviews

Klon

L’ascension de Klon

Klon. Ce n’est ni con, ni Klug ou le nom d’une nouvelle planète. Quoique. Ces Magnificent Seven déboulent dans notre galaxie musicale avec un premier titre Noise, qui va faire du bruit. Il est accompagné d’une somptueuse animation réalisée par le gang lui même qui met en scène une ville-automate monstrueuse qui produit les clones…
Maë Defays

5 questions à … Maë Defays

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Maë Defays, autrice d’une caresse musicale avec son EP Whispering dont est extrait notre exclu d’hier, La vie entière. On découvre…
Bananagun

5 questions à … Bananagun

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour des foutraques australiens de Bananagun. Oubliez The Go-Betweens, The Saints, Nick Cave ou Silverchair, ce quintette psyché et percussif adepte de l’afrobeat…

Passionnant Johan Asherton

Et un nouveau beau disque de Johan Asherton ! L’ex-The Froggies, qui a eu le chic de ne jamais enregistrer un mauvais disque depuis ses débuts solo en 1988 avec God’s Clown, revient avec Passiontide, une collection de dix chansons sombres et élégantes.
Codeine

[1990-2020] Dix cachets de Codeine

On écrit toujours, à tort, que les Afghan Whigs étaient le seul groupe de chez Sub Pop à ne pas être originaire de Seattle. Greg Dulli, le chaud lapin de Cincinnati (Ohio) avait signé sur le célèbre label de Seattle pour sortir Up In It en 1990 après avoir sorti Big Top Halloween en 1988…
December-Square

Back To December Square

Deux ans après sa création, la maison de musique December Square peut s’enorgueillir d’avoir fait un sans-faute. Possédant désormais un catalogue d’une dizaine d’artistes, DS a eu le chic de prendre des risques en publiant des disques que personne d’autre n’aurait publié. Car l’addition des chansons de Matthew Edwards et du piano d’Emmmanuel Tellier donnent…
BEBLY © Nicolas Demare

5 questions à … BEBLY

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de BEBLY qui longe les murs et déboule dans nos vies avec un nouvel EP, ULDO. Et cela fait du bien d’entendre…