Catégories
Chroniques d'albums

Sergeant – Sergeant

Chronique : Sergeant - Sergeant
Sergeant

John Power vient de claquer la porte des La’s et vient de former avec son acolyte Peter Wilkinson le groupe Cast. Entre Dogdy et Ocean Colour Scene, un groupe de plus pour accompagner la montée en puissance de la scène british avec Oasis en tête de gondole.

Sergeant

Et bien non, nous sommes en 2009 et le disque des écossais de Sergeant nous rappelle les heures heureuses (quoique très courtes) de Cast. Un beau devoir de bon élève ce disque. A faire passer Ocean Colour Scene pour Sonic Youth.
Exception faîte d’une pochette kitsch qui se cache elle même les yeux, Sergeant a bien révisé ses gammes -période 95 96-.

Repérés il y a un an par le New Musical Express par le truchement du tant redouté Single of the week grâce au génial K-OK, nos quatre écossais ont transformé l’essai avec cet album. Et se sont faits casser la gueule lors de la sortie de l’album par le même canard. Comme quoi.

La première partie de l’album est constituée par des titres énergiques et joviaux. On passe en revue toutes les gloires déchues de la brit pop: guitares byrdiennes à la Squire, refrains taillés pour être repris en coeur par des hordes d’anglais aux pintes vides. L’efficacité redoutable d’un Sunshine ou d’un Counting Down The Days est remarquable. Si ce n’est le manque de voix chronique de Nick Mercer, Sergeant remplit le contrat.

La seconde partie de l’album voit un Sergeant plus calme. Shy et See You When I See You, balades typiquement anglaises, sont moins convaincantes. On repassera évidemment pour les paroles quelque peu laborieuses.
It all comes back to me clôt dignement l’album et se transforme en titre épique avec un rajout accoustique dans les derniers sillons du disque.

Alan Mc Gee dit à leur propos: « ‘Sergeant – together with Glasvegas – are the sounds of young Scotland today”. Le rouquin a encore raison.

Clip : Sergeant – « Sunshine »

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.