Catégories
Chroniques d'albums

Dictionnaire de la Mauvaise Foi Musicale

Dictionnaire de la Mauvaise Foi Musicale
Dictionnaire de la Mauvaise Foi Musicale
Le Dictionnaire de la Mauvaise Foi Musicale a été écrit à l’usage des jeunes branchés, afin de pouvoir étaler le peu de culture qu’ils possèdent en matière de musique. C’est d’ailleurs au Social Club, haut lieu de la hype parisienne s’il en est, que j’ai réussi à me procurer une copie, arrachée à une horde de groupies en furie à l’idée de rencontrer les auteurs pour une dédicace.

A l’écriture de cette critique, je subis déjà une grosse pression du fait que les auteurs, Basile Farkas et Josselin Bordat soient tous deux journalistes, respectivement pour Rock&Folk et Brain Magazine. De plus, leur statut autoproclamé de musicien les autorise à l’arrogance et la condescendance.

Ce dictionnaire, qui manquait à nos bibliothèques maintenant que les CDs ont désertés les étagères pour être remplacés par des fichiers dans nos ordinateurs, peut s’appréhender de différentes manières : si vous êtes snob, vous pouvez piocher au gré des pages, comme dans un paquet de chips ; si vous êtes nerd, vous choisirez une approche plus didactique, le décortiquant de bout en bout, l’annotant pour futures références. Pour ma part, j’étais déjà pliée à la liste des abréviations.

A peine le DMFM (pour les intimes) entre les mains, je n’ai pu m’empêcher de le feuilleter, pour me retrouver incapable de le lâcher, assise dans un canapé au milieu du club. C’est à regret que j’ai trompé mon impatience avec un semblant d’activité sociale avant de me jeter dessus une fois rentrée chez moi, captivée jusqu’au petit matin.

J’ai ri à gorge déployée sur toutes les définitions que j’ai comprises – certaines m’ont échappée malgré une maîtrise d’Allemand (!!) J’y ai appris (entre autres) l’origine du mot Bootleg, l’existence d’un psychopathe qui a remixé Jay-Z avec la bande son du dessin animé Les Chevaliers du Zodiaque, et que le grunge est une mycose des pieds. J’ai aussi eu la confirmation de la raison pour laquelle je n’arrivais pas à comprendre l’engouement autour des Stones Roses [le nom du groupe aurait pu me mettre sur la voie cela dit].

Certaines entrées étaient plus faibles, je vous en livre une décevante :
Boîte n.f. Endroît peuplé de thons et où l’on finit en miettes.
D’autres sont faciles :
Bœuf n.m. (fam) Barbecue musical improvisé
D’autres, encore, tout bonnement hilarantes :
B.O.F. expr. Bande originale de film de qualité moyenne.

Et encore, on en est qu’à la lettre B, allez donc imaginer à S !!! [J’avoue, j’ai la flemme d’en recopier des plus longues]

A exposer dans votre salon, à côté des vinyles (sans aucune platine en vue), ou dans vos toilettes à côté de votre collection de magazines rock comme preuve de votre dévotion à la culture musicale.

Pour offrir à :
– votre guitariste/chanteur/compositeur narcissique à tendance égocentrique pour lui rappeler l’autodérision,
– votre mentor pour le remercier de vous avoir bassiné à écouter d’obscures groupes pendant des heures, en repassant le solo – pour être sûr de saisir chaque note
– votre meilleur pote pour pouvoir vous la péter à deux en soirée (chopage de nana non-garanti)
– votre collègue qui, sous-prétexte d’avoir un blog, se targue d’être journaliste musique

Dictionnaire de la Mauvaise Foi Musicale par Josselin Bordat et Basile Farkas aux éditions Chifket & Cie

Vous avez aimé ? Partagez :
7 réponses sur « Dictionnaire de la Mauvaise Foi Musicale »

Moi ça m’a bien fait marrer, c’est parfois tiré par les cheveux mais on apprend des infos, et c’est fait de façon plutôt amusante. Donc bonne surprise à mettre sous le sapin !

On the Christmas wishlist, celui-là, tout de même…
Je suis dans le couer de cible. Et puis si ça mpeut éviter de pontifier connement, ne serait-ce qu’une fois, c’est toujours ça de gagné pour l’entourage, qui souffre déjà pas mal, en général, reconaissons-le.

Oh et puis merde, non, ils ont qu’à aimer A Place To Bury Strangers ces béotiens.

Bref, j’en ai besoin, de ce livre, Mr Noel. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.