Catégories
Découvertes

Le monde est beau, The World is Haunted

Alors que nous sommes sans nouvelles de David Freel depuis l’ère Be My Weapon (Talitres), deux ex-Swell se rabibochent et viennent frapper à la porte avec The World is Haunted.

Sean Kirkpatrick a fondé Swell avec David Freel à la fin des années 80 et a écrit les plus beaux disques des années 90. On attend, depuis plus de dix ans, des nouvelles de Freel. Pour continuer à sagement patienter, on peut écouter les morceaux de The World is Haunted, le nouveau projet de Kirpatrick, produit par Monte Vallier, bassiste de feu Swell. On navigue entre le dub et le krautrock, on surnage entre deux vagues de l’océan Pacifique.

The World is Haunted – Mama Hey Now

Pour tout savoir sur The World is Haunted, il suffit de consulter leur page Facebook.

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

[1990 – 2020] Very Swell !

Il y a tout pile 30 ans, Swell posait solidement les bases de sa musique faussement nonchalante et pleinement envoûtante. Avec trois mélodies faites avec deux bouts de ficelle, David Freel ouvrait les années 90 de la plus belle des manières. En 1990, il avait tout dit quand tout restait à faire.
Swell

41 is 25

En 1994, Swell jouit enfin d’une distribution correcte grâce à sa signature chez American Recordings (The Black Crowes, The Jayhawks). Le groupe, repéré par quelques plumes de la presse musicale européenne, va pouvoir diffuser pleinement son spleen épuré et faussement monotone.

[1998 – 2018] Régime sans Swell

En 1998, Swell publie le très attendu successeur de Too Many Days Withhout Thinking. Cette fois-ci le groupe n’a pas perdu son temps (mais a perdu son batteur). En 1995, ce groupe aurait pu prendre la tête du rock indé américain mais les choses se passèrent autrement. Leur label (American Recordings) ne publia pas leur…
Troy Von Balthazar - Wings

The Dark Knight : Troy Von Balthazar

Le nouveau disque de l’ex leader de Chokebore est hautement recommandable. Après avoir été le légataire testamentaire avec Jason Lytle (Grandaddy) d’Elliott Smith et de sa nostalgie lors des concerts avec le The Color Bars Experience, Troy Von Balthazar revient aux affaires avec son quatrième album solo et une tournée européenne.
Swell

La vie sans Swell

Dans les années 90, Swell était un groupe qui se regardait avant de s’écouter. Surtout pour les adolescents provinciaux des années 90 ! On lisait deci delà des éloges de l’aède de San Francisco mais on ne l’entendait pas. Les radios françaises ignoraient superbement Swell (sauf Bernard Lenoir) et on attendait que le type de…

Plus dans Découvertes

Mark Pickerel et ses reprises

Le nom de Mark Pickerel ne vous dit rien ? C’est tout à fait normal. Vous trouvez les trois extraits de Rebel in the Rearview formidables ? C’est normal !

Tout est ok avec iAN Ottaway

Roadie des Black Rebel Motorcycle Club, proche de Mark Lanegan, iAN Ottaway a publié un disque ravageur aussi sombre que punk. Séance de rattrapage.

Beauté dans la nuit

La paternité change un homme assurément. Elle lui fait aussi écrire de beaux textes, simples, généreux, animistes.

Les chiens sont lâchés !

Mica Levi, mais vous êtes juive ?! Ça ne fait rien, on vous garde quand même. Parce que c’est foutrement jouissif à l’heure la France vaccinée par la connerie se demande s’il va y avoir de le neige à Noël ou si lLa Fistinière va rouvrir avec gestes barrières et protection et friction hydro-alcoolique.
Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.