5 questions à … Jean-Baptiste Soulard

SK* a demandé à une centaine (et plus) d’artistes appréciés par les membres de l’équipe de répondre à cinq questions très simples avec leurs morceaux du moment, nouveaux ou anciens. Voilà le tour de Jean-Baptiste Soulard (Palatine, Roni Alter) qui sort un album, Le Silence et L’eau inspiré par Sylvain Tesson et son Dans Les Forêts de Sibérie avec des invités comme Bessa, JP Nataf, Luciole, Blick Bassy et Raphaël Personnaz qui a joué dans le film de Safy Nebbou. Un disque où l’on se réfugie comme dans une isba de bois sur les bords du lac Baïkal, propice à l’introspection et aux visions d’harmonie, de grâce et de générosité.

Jean-Baptiste Soulard en cinq questions

Ton souvenir de concert ?

Une date au théâtre de la mer à Sète en 2017 avec le groupe dans lequel je suis guitariste Palatine. Soirée électrique, concert interrompu deux fois par la pluie et les orages menaçants. Concert sur fond de mer agitée, on a fini littéralement a jouer le dernier titre sous l’eau, c’est ce que j’appelle de la scénographie naturelle! le décorum ce soir là était raccord avec l’univers de Palatine, moment très jouissif.

Ta plus grande rencontre musicale ?

Blick Bassy, artiste dont j’ai d’abord apprécié la musique en tant qu’auditeur et avec qui j’ai la chance de travailler maintenant plus régulièrement sur différents projets. Il est venu chanter sur Le Silence et l’eau et c’est à mon tour de venir prêter ma guitare et mes idées en ce moment sur des projets qu’il pilote. Un artiste immensément talentueux, un artiste 2.0, avec un discours, une vision. J’aime l’implication poétique et politique qu’il insuffle à son travail.

Ton anecdote en concert ?

Jouer dans un petit village en Haute Saône, rendre le maire du village euphorique, partager son euphorie autour de verres d’alcools locaux, finir sur un tracteur. Simple, basique.

Le Silence et L’eau en quelques mots ?

« Trop flippé peut être pour m’enfermer plusieurs mois tout seul dans une cabane, j’ai pris ma guitare à défaut… »

Ton prochain rêve ?

Ecrire la musique du prochain film de jacques Audiard. Voila c’est sorti comme ça !

Jean – Baptiste Soulard – Grand Baïkal (feat. Bessa)

En écoute avec Jean-Baptiste Soulard

  1. Sufjan StevensChicago
    La lumière.
  2. NirvanaHeart-Shaped Box
    On ne fera pas mieux.
  3. René AubrySalento
    Thérapeutique.
  4. Klub des LoosersLe manège des vanités
    Terriblement malsain, terriblement efficace.
  5. Dick AnnegarnCoutances
    La justesse.
  6. David Byrne & St. VincentWho
    Le sax alto est ici hyper chic dans ce morceau alors que je n’aime foncièrement pas le son de cet instrument.
  7. Andy ShaufThe Magician
    Orchestre de poche.
  8. Mc SolaarObsolète
    Mon premier disque acheté, ma madeleine de Proust !
  9. Gustavo SantaolallaBabel
    L’humilité et la douceur du Charango (Instrument Traditionnel des Andes).
  10. Flavien Berger88888
    Cool !

Le Silence et l’Eau de Jean-Baptiste Soulard sera disponible le 28 février chez Horizon / Un Plan Simple / Sony, il est inspiré par le livre Dans Les Forêts de Sibérie de Sylvain Tesson.
Jean-Baptiste Soulard est en train d’en créer la version spectacle qui conjugue musique, danse et littérature à ne pas rater le 9 avril au Café De la Danse.

silenceetleau

Tracklist : Jean-Baptiste Soulard - Le Silence et L’eau
  1. Sois le dernier (feat. Bessa)
  2. Grand Baïkal (feat. Bessa)
  3. Isba (feat. Blick Bassy)
  4. Asile (feat. Raphaël Personnaz)
  5. Omble chevalier (feat. JP Nataf)
  6. Fer Rouge
  7. Débâcle
  8. Leur Peau
  9. Les vents contraires (feat. Luciole)
  10. Cerbère
  11. Respirer (feat. Achille)

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Adrien Legrand

[EXCLU] Bel-Vu, beau disque

Qu’il évoque ses cicatrices des premiers pas ou son quartier d’enfance d’Hérouville-Saint-Clair, Adrien Legrand nous tend un miroir même si ses chansons sont autobiographiques. On se souvient aussi de ces doux étés où l’on se croyait sur le toit du monde ou les jeux en bas d’immeubles défraichis.
Lonny - Comme la fin du monde

Vidéo : Lonny – Comme la fin du monde

« La fin du monde n’est pas encore pour demain. » affirmait Tite-Live il y a un peu plus de deux mille ans et on ne peut lui donner tort malgré tous les efforts de l’humanité pour le foutre en l’air.
caramia-entreparenthses

Parenthèse désenchantée

Cara Mia fait onduler les corps avec Entre Parenthèses son nouveau titre avec l’aide de Thibault Eskalt et Pierre Locatelli (Pharms).

Plus dans Interviews

Sweet Gum Tree

5 questions à … Sweet Gum Tree

Double sortie ce jour pour Sweet Gum Tree avec un clip où il s’expose rock et sexy, extrait de son nouvel album Silvatica, composé notamment avec Earl Harvin, batteur de Tindersticks, Air, Psychedelic Furs et Erik « Raggy » Sevret, saxophoniste de Zenzile. Avec Exposure, le roux est de mise, la guitare s’excite, le sax se glamourise […]
Faubourg

5 questions à … Faubourg

Se perdre pour mieux se retrouver. Faubourg avec Lost réalise un rêve en invitant Roya Arab qui prêtait sa voix au Londinium d’Archive. Ce morceau aux volutes enivrantes, aux sentiments stroboscopé est extrait d’un mini-ep avec un remix de Kooltrasher. On découvre un artiste qui risque d’être au centre du jeu rapidement.
Vanessa Philippe

5 questions à … Vanessa Philippe

Avant son nouvel album en janvier dédié à sa sœur disparue, Vanessa Philippe évoque ses maux et met des mots dignes et simples pour évoquer l’indicible. Il faut parfois aller au fond de la piscine pour mieux mettre un bon coup de pieds afin de surnager.
VAPA

5 questions de plus à … VAPA

En répondant à nouveau à nos questions, vous aurez votre propre avis sur VAPA. Avec son nouveau clip, Viscéral, on a envie de dire vas-y VAPA. Viscéral, qui se rapporte aux viscères, qui les contient : cavité viscérale. Qui vient des profondeurs de l’être : une haine viscérale. Avec VAPA, c’est la poésie qui sort […]