A cheval !

Bonny Light Horseman est un super groupe composé d'Eric D. Johnson (Fruit Bats, The Shins), du vétéran multi-instrumentiste Josh Kaufman (Craig Finn, Josh Ritter, The National) et de la chanteuse Anaïs Mitchell qui a triomphé à Broadway avec Hadestown l'an dernier et honorée d'un Grammy. Et cela donne un disque somptueux, profondément amoureux de la tradition américaine.

Il y a des disques qui vous font de l’œil et ici c’est celui d’un cheval en gros plan sur la magnifique pochette de ce premier album de Bonny Light Horseman. Coquin et frondeur, c’est une invitation à monter a cru et à chevaucher le meilleur de l’Americana. Le trio redonne vie aux classiques du folk traditionnel avec en prime la participation de Justin Vernon qui a permis au groupe de jouer dans son festival Eaux Claires et d’enregistrer ses premiers titres. « Nous voulions retravailler de vieilles chansons, mais pas dans le cadre d’un projet de recherche. C’était très réconfortant de se plonger dans ces vieilles histoires et ces images qui existent depuis si longtemps qu’on peut s’y reposer. » dit Anaïs Mitchell. Eric D. Johnson poursuit, « ce disque évoque l’humanité intemporelle, ces paroles vieilles de 500 ans sont si profondément modernes. The Roving pourrait être l’intrigue d’un film pour ados des années 80 : J’ai passé un été sauvage avec cette fille géniale, puis elle m’a brisé le cœur ! À quel point est-il incroyable qu’en tant qu’êtres humains, nous voulions toujours simplement aimer et avoir des rapports sexuels, nous sentir tristes et nous battre ? C’est de la musique ancienne qui se sent, émotionnellement, en ce moment. C’est complètement moderne. »

Bonny Light Horseman – Deep in Love ‘(Saturday Sessions)

Bonny Light Horseman – Jane Jane

Bonny Light Horseman – Live in Studio

Bonny Light Horseman - Bonny Light Horseman

Bonny Light Horseman

Tracklist : Bonny Light Horseman - Bonny Light Horseman
  1. Bonny Light Horseman
  2. Deep In Love
  3. The Roving
  4. Jane Jane
  5. Blackwaterside
  6. Magpie's Nest
  7. Lowlands
  8. Mountain Rain
  9. Bright Morning Stars
  10. 10
  11. 000 Miles

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Vous avez aimé ? Partagez !

Cela pourrait vous intéresser

Jana Horn – Jordan

Vidéo : Jana Horn – Jordan

Croire ou ne pas croire. Et en quoi. La Jordanie comme purgatoire en attente du renouveau ? Jana Horn avant les trompettes de la renommée fait résonner son cor(ps) et son cœur pour mieux étreindre les nôtres.

Plus dans Découvertes

Grand Ressac

Ecouter (le) Grand Ressac

Grand Ressac, c’est déjà un nom. Car il y a tellement de noms de scène stupides. Grand Ressac c’est une évocation, ou peut être un souvenir d’école, à apprendre Rimbaud et son bateau ivre, « je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes / Et les ressacs et les courants : je sais le […]
FUR

Au FUR et à mesure

Produit par Theo Verney et mixé par Caesar Edmunds (Queens of the Stone Age, Foals, St. Vincent), le premier disque des Fur redonne confiance et promet un hiver radieux.
SUN GAZOL

En quête de Sun Gazol

A Tours il n’y a pas que la vie de château. Sun Gazol propose de suivre les aventures en dix titres de Nick Alvani, un flic dépité en quête de renommée.