Renaissance (Basement Jaxx : Zephyr)

Chronique : Basement Jaxx : Zephyr
Souvent le succès, même d’estime, fait se perdre en route nombre d’artistes. Basement Jaxx, dont les premiers maxis ont été encensés par les chroniqueurs et les dj’s à la fin des années 90 se sont eux engouffrés dans leur succès et leur discographie en a forcément pâti.

Basement Jaxx : Zephyr

A force de vouloir ratisser trop large, leur musique s’est transformée en une espèce de soupe tout juste bonne à remplir les stades remplis de crétins qui pensent que David Guetta c’est le top du top en musique électronique. A l’occasion de la sortie de leur dernier disque « Scars » en septembre dernier, ils ont annoncé avoir enregistré d’autres titres, moins mainstream, une compilation de paysages sonores selon leurs propres termes. La première écoute de « Zephyr » sera sans conteste pour le fan des premières années une déception. En effet, on ne retrouve pas toute la folie contagieuse et la formidable gaieté qui suintait de chaque morceau des compilations Atlantic Jaxx. Simon Ratcliffe et Felix Buxton s’éloignent un peu des terrains trop balisés de la house putassière et nous proposent leur vision d’une musique électronique apaisée, comme transfigurée. C’est donc bien un véritable retour aux sources que vient d’effectuer le groupe et c’est une bonne nouvelle que de voir qu’ils sont encore capables de nous émouvoir avec leur musique fortement imbibée d’influences latines. En tout cas c’est une bonne nouvelle pour moi car je désespérais de pouvoir aimer à nouveau Basement Jaxx.

Tracklist
01. Intro
02. Peace Of Mind
03. Alkazaar
04. Hip Hip Hooray
05. Walking In The Clouds
06. Where R We Now
07. Dark Vale
08. Check The Fuse
09. Sunrising
10. Ascension

Cela pourrait vous intéresser

Ghost in the Loop @ Plateau de Bure by Fabrice Buffart

Musique pour les cimes !

Ghost In The Loop est le projet assez fou d’Aurélien Buiron accompagné par le label de musique ambient Mare Nostrum. Son credo, créer de la musique en pleine nature dans des lieux protégés et parfois difficiles d’accès. Après la Cime de La Bonette, le Molard Noir ou le Col du Galibier, c’est plateau de Bure […]
Sombre Magenta

Sombre Magenta

Magenta donnera un peu d’amour le jeudi 22 septembre au Radiant-Bellevue à Caluire près de Lyon.
Berceau des Volontés Sauvages

On s’évade avec le BVS !

You must look up at the comet ! Le BVS n’est pas le Gepan mais le Berceau des Volontés Sauvages, duo néo-kraut & drones lyonnais.

Plus dans Chroniques d'albums

Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?
Stephaneicher-odeartworkbysylviefleuryphotobyannikwetter

Stephan Eicher – Ode

Il n’y a pas d’ami comme Stephan Eicher. A chaque disque il nous offre une balade dans son dédale sentimental, ses étranges paysages, ses constructions impossibles.
Bastien Devilles - Remonter le courant

Bastien Devilles – Remonter le courant

On connaissait Daredevil, voilà Bastien Devilles que l’on peut écouter les yeux fermés d’autant plus que les mots sont de Brigitte Giraud, futur prix Goncourt avec Vivre vite.