Catégories
Chroniques d'albums

Renaissance (Basement Jaxx : Zephyr)

Chronique : Basement Jaxx : Zephyr
Chronique : Basement Jaxx : Zephyr
Chronique : Basement Jaxx : Zephyr

Souvent le succès, même d’estime, fait se perdre en route nombre d’artistes. Basement Jaxx, dont les premiers maxis ont été encensés par les chroniqueurs et les dj’s à la fin des années 90 se sont eux engouffrés dans leur succès et leur discographie en a forcément pâti.

Basement Jaxx : Zephyr

A force de vouloir ratisser trop large, leur musique s’est transformée en une espèce de soupe tout juste bonne à remplir les stades remplis de crétins qui pensent que David Guetta c’est le top du top en musique électronique. A l’occasion de la sortie de leur dernier disque « Scars » en septembre dernier, ils ont annoncé avoir enregistré d’autres titres, moins mainstream, une compilation de paysages sonores selon leurs propres termes. La première écoute de « Zephyr » sera sans conteste pour le fan des premières années une déception. En effet, on ne retrouve pas toute la folie contagieuse et la formidable gaieté qui suintait de chaque morceau des compilations Atlantic Jaxx. Simon Ratcliffe et Felix Buxton s’éloignent un peu des terrains trop balisés de la house putassière et nous proposent leur vision d’une musique électronique apaisée, comme transfigurée. C’est donc bien un véritable retour aux sources que vient d’effectuer le groupe et c’est une bonne nouvelle que de voir qu’ils sont encore capables de nous émouvoir avec leur musique fortement imbibée d’influences latines. En tout cas c’est une bonne nouvelle pour moi car je désespérais de pouvoir aimer à nouveau Basement Jaxx.

Tracklist
01. Intro
02. Peace Of Mind
03. Alkazaar
04. Hip Hip Hooray
05. Walking In The Clouds
06. Where R We Now
07. Dark Vale
08. Check The Fuse
09. Sunrising
10. Ascension

Vous avez aimé ? Partagez :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2009 - 2021 : 31 M de vues sur note chaine YouTube !

Merci aux artistes et labels qui nous ont fait confiance !

Avec : Mariama, Sayem, St Augustine, Ornette, The Dodoz, Dominique A, Lisa Hannigan, Nadeah, Hocus Pocus, BabX, Absynth Minded, Diane Birch, 3 Minutes Sur Mer, Applause, Jon And Jen, Anita Drake, Mademoiselle K, Richard Walters, Brune, Chew Lips, Emily Loizeau, Julia Stone, Sarah Blasko, Marie-Flore, MLCD (My Little Cheap Dictaphone), Hey Hey My My, AaRON, Foreign Beggars, Skip The Use, Hyphen Hyphen, Curry And Coco, Lilly Wood And The Prick, Rivkah, Kid Bombardos, You, Sharleen Spiteri , Thos Henley, Élodie Frégé, Caro Emerald, Viva And The Diva, Sly Johnson, Belleruche, Skip The Use, Ben Mazue, The Dø, Twin Twin, Marie-Pierre Arthur, Chris Garneau, Angus And Julia Stone

↪ Toutes les SK Sessions

↪ Abonnez-vous à notre chaine YouTube!

Cela pourrait vous intéresser

Lonely Guest

Prodromes menaçants

Après un très bon album solo, Fall To Pieces, Tricky revient avec un nouveau projet, Lonely Guest.
Benjamin Fincher - Masque de Sommeil

Le réveil de Benjamin Fincher

Benjamin Fincher invente une musique des profondeurs en deux plages électroniques contemplatives entre affres et sérénité.
Bloom Bat

[EXCLU] Vidéo : Bloom Bat – Outsider avec Serena Stanger

Evidemment on danse du côté d’Avignon mais avec Bloom Bat, on prend de la hauteur pour d’inventives percussions ou l’on fuit le métro boulot bobo, les petits chefaillons pour un lâcher prise champêtre reposant loin des écrans et du tumulte de l’ultra consommation.
Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Hyperactive Leslie @ Renaud Monfourny

Hyperactive s’active !

Le foot vous indiffère ? Vous avez passé le cap du Bac ? Les terrasses à 50 % de marge vous saoulent ? Ecoutez Aphex d’Hyperactive Leslie, hommage à Aphex Twin qui vous retournera le cerveau plus que les IPA bio.

Plus dans Chroniques d'albums

Vikken

Vikken – Joie

Vikken et sa Joie ont tous deux le sens de la débâcle. Un côté Charlie Chaplin de la folle déprime, face à une grosse machinerie bête et informe, qui fixe, qui normalise, qui nécessairement finit par s’emballer, et qui ne s’arrête plus, et qui envoie valser en l’air à grands coups de beats électro tout…
Francis Lung - Miracle

Francis Lung – Miracle

L’ex-membre de WU LYF a bien fait de nommer son nouveau disque Miracle. Les 13 (tiens tiens, ce nombre..) chansons font de nouveau croire en lui.
Gruff Rhys - Seeking

Gruff Rhys – Seeking New Gods

Obsédé par le mont Paektu, un volcan situé à la frontière de la Chine et de la Corée, Gruff Rhys atteint des sommets avec son septième album solo, le bien nommé Seeking New Gods.
The Chills - Scatterbrain

The Chills – Scatterbrain

Détruit par l’industrie musicale dans les années 90, Martin Phillipps (l’écrivain qui se cache derrière ce groupe) vit une seconde vie (musicale) depuis 2015 grâce à Fire Records, label anglais qui ne jure que par lui.