Marie-Flore – More Than Thirty Seconds If You Please

Marie-flore
Baroudeuse musicale depuis déjà deux ans, cette jolie Française à frange de vingt ans pose enfin sa guitare et sa voix en studio. De ses expériences déjà bien nombreuses (des tournées en Suisse, en Angleterre, au Danemark, des rencontres avec Peter Von Poehl, Mike Noga des Drones ou Isobel Campbell) naît More Than Thirty Seconds If You Please, un mini-album de huit titres aux allures de carnet de voyage.

Marie-Flore

Pas un album mais plutôt une compilation rassemblant en fait des compositions qui s’étalent dans le temps : certaines ont été enregistrées il y a un an dans un même studio en Charente, d’autres étaient déjà présentes sur un premier 45 tours (Empty Walls et Half Past Three), alors que The Soft Divide provient de l’expérience Rare Birds, trio centré sur la jeune chanteuse orchestré par Gregg Foreman (Delta 72, Cat Power) outre-Atlantique.

Ce joyeux patchwork forme pourtant un tout assez cohérent et enchanteur qu’il n’est pas aisé de classer : la demoiselle se plaît dans le flou et le mélange doucereux, prônant l’amour entre les genres musicaux. Bien sûr au premier abord l’alliance guitare-voix féminine convoque les séduisants spectres de Joan Baez, Keren Ann ou Feist. Et effectivement, ne lui en déplaise, ce sont bien des couleurs folk qui dominent son paysage. Mais tout le talent de Marie-Flore réside dans sa capacité à déjouer les étiquetages faciles pour créer son propre hybride, sa chimère musicale.

Discographie

Elle emprunte alors au folk son frotté de guitare et son amour de la recherche acoustique, à la pop sixties son sens de la mélodie, aux grandes égéries féminines l’art du texte susurré et frise même avec la mélancolie et l’énergie brute d’un rock lancinant.

Certains lui reprocheront alors de ne pas oser choisir son camp, il est vrai que le mélange a cela de facile qu’il prend le meilleur des autres mondes ; mais pour un premier coup de pinceau, le rendu est séduisant, intelligent et donne envie de parier sur son devenir.
Marie–Flore – Trapdoor

1 réponse sur « Marie-Flore – More Than Thirty Seconds If You Please »

Les commentaires sont fermés.

Cela pourrait vous intéresser

Marie-Flore @ Paroles et Musiques, Saint-Etienne | 18.05.2022

Photos : Marie-Flore & Théophile @ Paroles et Musiques, Saint-Etienne | 18.05.2022

C’est chouette les photographies de Fabrice Buffart quand on n’a pas pu rejoindre le festival stéphanois Paroles et Musiques du 16 au 22 mai et le concert de Marie-Flore. Huit heures coincé sur l’A7 à cause d’un camion renversé par quarante trois degrés Celsius mais sauvé par l’écoute de Je sais pas si ça va […]
Paroles et musiques 2022

Paroles & Musiques du 16 au 22 mai !

Le festival Paroles & Musiques de Saint-Etienne reprend enfin de la voix du 16 au 22 mai après deux années blanches avec la crème de la chanson en français mais aussi des concerts dans les bars de la ville avec Paroles de Zinc, des ateliers autour de la visibilité des femmes dans le milieu des […]
Marie-Flore

Revoir Marie-Flore

Le téléphone pleure même s’il prend des couleurs avec Marie-Flore. Je sais qu’il est tard est le deuxième extrait du futur album au spleen resplendissant après Mal Barré.
Marie-Flore – Mal Barré

Vidéo : Marie-Flore – Mal Barré

C’est sans doute un hasard si le mal barré de Marie Flore sort au lendemain des quatre heures de sulfateuse libérale de notre Napoléon des hauts de France. Il reviendra chante t-elle mais c’est de l’amour très surestimé dont il s’agit.

Plus dans Chroniques d'albums

Guilhemvalay-aubrac

Guilhem Valayé – Aubrac

Le français est une belle langue. C’est une évidence. Mais il faut l’écrire, la manier, la chanter avec honnêteté, simplicité et pureté. Guilhem Valayé livre à l’ancienne le plus bel EP de cette année avec son voyage en Aubrac et ses terres rêches comme nos cœurs.
Nickwheeldon-gift

Nick Wheeldon – Gift

Nick Wheeldon nous a fait cette année un beau cadeau avec Gift, un classique instantané dès la première écoute pour les Fragile Minds dont on fait partie.
Apparitionduvisagedebelalugosisurunetranchedesalami

Comelade : ô lâches, soyez fous !

Et si le disque de 2022 était un disque instrumental et barré dont Pascal Comelade a le secret, ironiquement intitulé Le non-sens du rythme ?