Catégories
Découvertes

Tout va bien avec Every Bad !

Tout va bien donc avec Porridge Radio qui nous claque un uppercut avec ce nouveau disque, le tristement bien nommé Every Bad.

Sortir un disque qui s’appelle Every Bad le 13 mars 2020 est sûrement un suicide commercial. Mais ce qui est vrai commercialement ne l’est pas artistiquement. Dana Margolin, la patronne des Porridge Radio, avait sorti un premier album en 2016 qui était passé sous tous les radars. Ce qui n’est pas le cas d’Every Bad qui obtient toutes les louanges de la presse anglaise… Publié par Secretly Canadian (le label historique de feu Jason Molina), ce disque est aussi urgent qu’efficace. Margolin gueule et feule comme si sa vie en dépendait. Et grâce à des chansons dont les titres aujourd’hui raisonnent bizarrement (Homecoming Song, Born Confused & Long), on reprend un peu confiance dans l’avenir. 2019 a eu Snail Mail, 2020 aura Porridge Radio.

Porridge Radio – Sweet

Porridge Radio

Every Bad de Porridge Radio est disponible chez Secretly Canadian/PIAS.
Porridge Radio - Every Bad

Tracklist : Porridge Radio - Every Bad
  1. Born Confused
  2. Sweet
  3. Don't Ask Me Twice
  4. Long
  5. Nephews
  6. Pop Song
  7. Give/Take
  8. Lilac
  9. Circling
  10. (Something)
  11. Homecoming Song

Pouet? Tsoin. Évidemment.
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

Whitney - Candid

Whitney – Candid

Julien Ehrlich et Max Kakacek de Whitney nous avaient séduit en 2016 avec l’impeccable Light Upon The Lake et nous avaient passablement ennuyé avec Forever Turned Around en 2019. Pour son troisième album, ce duo américain ne prend aucun risque avec un disque composé uniquement de reprises. Et on s’ennuie encore.
Jason Molina - Eight Gates

Jason Molina – Eight Gates

Secretly Canadian publie à titre posthume les ultimes enregistrements de Jason Molina. Les chansons d’Eight Gates ont été enregistrées en 2013, quelques mois avant la mort de son auteur. Sur ces neuf pistes, Molina oublie les guitares de Magnolia Electric et se projette dans les nuits sombres de The Lioness.
Jason Molina © Steve Gullick

Le testament à l’anglaise de Jason Molina

Tragiquement disparu à l’âge de 39 ans en 2013, Jason Molina (Songs: Ohia et Magnolia Electric Co) a laisse derrière lui quelques secrets dont ce disque, Eight Gates, enregistré à Londres entre 2007 et 2008 que Secretly Canadian publiera cet été.
Stella Donnelly - Beware

Stella Donnelly – Beware of the Dogs

Est-ce que Stella Donnelly allait nous décevoir ? L’australienne, révélée par l’EP Trush Metal en 2017 passe par la case album et se doit de confirmer tout le bien que l’on pense d’elle.

Donnelly donne le la

Stella Donnelly nous avait ébloui avec Trush Metal en 2018. Elle devrait poursuivre sur la même lancée avec son premier album, Beware of the Dogs.
Jason Molina © Steve Gullick

[1999 – 2019] Come Back To Songs: Ohia

Prélude des sombres et sensibles The Lioness (récemment réédité) et Ghost Tropic, Axxess & Ace est le disque trop souvent oublié de Jason Molina. Avant d’enrichir son propos avec Magnolia Electric Co., Molina se soigne en chantant. Sur Axxess & Ace, il est question de manière brutale d’amour. Enregistrées par Michael Krassner (Califone, Simon Joyner,…
Songs: Ohia - Love & Work: The Lioness Sessions

Songs: Ohia – Love & Work: The Lioness Sessions

Secretly Canadian réédite le quatrième disque de feu Jason Molina, l’homme qui se cachait derrière Songs: Ohia. Mort brutalement en 2013, Molina laisse derrière lui un héritage impressionnant et surtout extrêmement présent. Alors que des membres de son groupe tournent actuellement en Europe pour consoler ses orphelins, son label historique ressort son le diamant noir…

Plus dans Découvertes

Vincent Eckert

Amoureux de Vincent Eckert

Vincent Eckert n’est pas, comme il le chante, sur La mauvaise pente. Avec ces onze nouvelles chansons écrites et enregistrées juste avant le confinement de mars 2020, Eckert prend le chemin de la simplicité pour nous emmener dans son univers. On y croisera ses disques préférés, sa diction douce et des effluves de chanson française.
BRAZZIER © Jérôme Sevrette

BRAZZIER s’enflamme

Il parait que demain autour de 20h vont se dessiner nos lignes futures. Celles de BRAZZIER figurent sur un album mixé et masterisé par Sébastien Lorho (Marquis de Sade, Dominique A, Octave noire) qui vient de sortir chez Binaire Ordinaire.

Richard’s Wonderland

Richard Allen n’était jamais parti. Depuis la fin des Wolves & The Moons, il a écrit (beaucoup) et enregistré des disques sans en parler. Avec Locust Tree Lane, il revient avec 10 morceaux qui n’ont aucun équivalent. Et il a décidé de les mettre en lumière.
SIDE DƟƟR © Alex Bulli

Derrière la porte

On ne sait pas grand chose de SIDE DƟƟR. Un EP cet été, le bien nommé, Organized Mess et un amour compréhensible pour les duos féminins.
Beyrie © William Arcand

[EXCLU] A la rencontre de Beyries

Beyries n’est pas berrichonne et encore moins gasconne mais aurait pu venir de Berry au Québec. Cette jeune montréalaise a rencontré le succès outre atlantique avec Landing et ce fut un bel atterrissage. Elle sort son nouvel album ce 13 novembre, Encounter et nous offre en exclusivité son nouveau clip, Graceless.
SIAM AU FIL DE L’EAU

L’éPOPée de Siam

On a bien besoin de conte, on a bien besoin de médecins, on a bien besoin de rires, de musique et d’espoir. Si vous aimez les histoires intelligentes pour vos enfants, ne ratez pas Siam, au fil de l’eau, sublime en tous points, musical, vocal, graphique et surtout en humanisme dont on manque cruellement ces…
Ashley Paul ©Jenny Berger Myhre

Pour la peau d’Ashley Paul

Light Inside My Skin est le premier extrait du nouvel album d’Ashley Paul en trio avec Yoni Silver et Otto Willberg.