Catégories
News

Échec et Matt

© Fabrice Buffart

Bien sûr en ces temps joyeux vous pouvez réécouter les Drinking Songs, les Failing Songs, les Failed Songs ou autres Songs of Resignation du prophétique Matt Elliott.

Mais Matt Elliott sort un nouvel album, le bien nommé Farewell To All We Know le 27 mars chez Ici d’ailleurs. Car oui, on peut dire adieu à l’ancien monde, enfin si la stupidité, la cupidité et le cynisme n’empêchent pas la prise de conscience et la révolte le jour d’après. On écoute ce disque comme on ouvre un livre avec ses chapitres, avec un début, What Once Was Hope, un milieu, Crisis Apparition et une fin (merci la polysémie) heureuse (?), The Worst Is Over. Farewell To All We Know sera votre disque de la claustration et plus, un baume apaisant contre le culte de l’instantanéité et de la parole de comptoir orwellienne et Zuckerbergienne. Matt Elliott enfile un fameux imperméable bleu, sa voix grave et ses chansons épurées d’amour et de haine sont à écouter dans la chambre, éclairée par le violoncelle de Gaspar Claus, la basse de Jeff Hallam et la production délicate de David Chalmin.

Farewell To All We Know de Matt Elliott sera disponible le 27 mars chez Ici d’ailleurs. On espère le voir en concert au festival les Nuits de Fourvière le samedi 6 juin avec Tindersticks et Bill Callahan et au le dimanche 7 juin au Festival Yeah à Lourmarin.

Matt Elliott – The Day After That

From this day on
Until the end of time
I’m going to leave all my grief and woes behind
I’ll drift and I’ll go
Where the wind blows
Where life carries me

From this day on, until they come to take me
Life won’t break me
Or grind me down

I’ll follow, where the river flows
Until I reach the sea

From this day on
‘Til the end of days
I’ll deal with whatever is thrown with a smile on my face
Roll with the punch
With charm and grace
I’ll go lightly, smile politely

From this day on
Until the end of time
I’m going to leave cynicism way behind
I’ll trust and I’ll go
Where the wind blows

Where life carries me

From this day on, until they come to take me
They won’t break me
Or grind me down

I’ll follow, where the river flows
Until I reach the sea

From this day on
Until the end of time
I’ll count and monitor the flaws that corrupt & foul my mind
I’ll seek to grow
Although, although
Right now I’m real low
So tomorrow
Or perhaps the day after that

Matt Elliott - Farewell To All We Know

Tracklist : Matt Elliott - Farewell To All We Know
  1. What Once Was Hope
  2. Farewell To All We Know
  3. The Day After That
  4. Guidance Is Internal
  5. Bye Now
  6. Hating The Player Hating The Game
  7. Can't Find Undo
  8. Aboulia
  9. Crisis Apparition
  10. The Worst Is Over

Lyonnais qui revendique sa mauvaise foi car comme le dit Baudelaire, "Pour être juste, la critique doit être partiale, passionnée, politique...", Davantage Grincheux que Prof si j'étais un des sept nains, j'aime avant tout la sincérité dans n''importe quel genre musical...
Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Cela pourrait vous intéresser

vox_low_jours_01_11sk

Fuck Yeah !

Mieux qu’un 49.3, l’annonce complète demain à 10h30 de la programmation et l’ouverture de la billetterie du Yeah festival qui aura lieu les 5, 6 et 7 juin, sans doute l’événement le plus convivial de France sur le parvis du château Renaissance de Lourmarin dans ce lumineux Luberon.
Matt Elliot

Matt Elliott au travail

Après avoir revisité son répertoire en compagnie de Vacarme, Matt Elliott est de nouveau sur les routes en Europe pour jouer les titres de son futur album, Farewell To All We Know, qui sort le 27 mars 2020 chez Ici d’ailleurs.
Matt Elliott - Wings & Crown

Vidéo : Matt Elliott – Wings & Crown

Septième album déjà pour Matt Elliott avec The Calm Before sorti le 4 mars. « Pour connaître un mortel, donne-lui du pouvoir. » philosophait le grec Pittacos au VIème siècle avant JC.
What a fuck am I doing on this battlefield

Sur le champ de bataille avec Matt Elliott

« La musique est le domaine des démons » affirmait Thomas Mann et Matt Elliott semble en avoir combattus un bon paquet au travers de sa riche carrière solo ou avec Third Eye Foundation. What a fuck am I doing on this battlefield

Plus dans News

Mark Lanegan

[1990 – 2020] Where did Mark Lanegan sleep last night ?

Avant de sublimer les Queens Of The Stone Age, avant de chanter avec Nick Cave, Mark Lanegan était le chanteur des Screaming Trees. Signés chez Velvetone et surtout SST (Minutemen, Descendents), les Trees étaient là avant tout le monde dans les années 80. Ce groupe originaire d’Ellensburg annonçait les 90’s, Lanegan annonçait sans le savoir…
Mustang - © Marie Planeille

Mustang bien vivant !

Dernière ruade pour Mustang ou de nouveau en selle ? Ce qui est sûr c’est qu’avec Memento Mori, le trio se rappelle à notre bon souvenir avec son riff acide et cette voix méphistophélique.
Dom La Nena - Todo Tiene Su Fin

Dom La Douceur

Dom La Nena sort un nouveau titre, Todo Tiene Su Fin avant son prochain album, Tempo attendu le 29 Janvier 2021.

Les Thugs : Radical Reading

On ne va pas se le cacher : on n’écoutait pas Les Thugs. En 1993, on a pris un exemplaire d’As Happy As Possible pour le reposer rapidement et investir dans In Utero de Nirvana… En 1999, Tout Doit Disparaître subira le même sort, celui d’être recalé au dernier moment avant le passage à la…